"Mesures de freinage renforcées" : insuffisant pour le président de la Nièvre

Publié le 26/03/2021 - 07:16
Mis à jour le 26/03/2021 - 07:16

Alain Lassus, président PS de la Nièvre, a estimé jeudi « insuffisantes » les nouvelles restrictions sanitaires étendues à son département, aux côtés du Rhône et de l’Aube.

 © Nièvre
© Nièvre

"Je trouve cela tout à fait normal mais insuffisant. Il faut fermer les écoles le plus rapidement possible et pour cinq semaines à mon avis afin de couper le développement du virus", a déclaré à l'AFP M. Lassus, un ancien médecin généraliste.

"Il est temps que le sanitaire reprenne le dessus. On dépasse les limites, la réanimation est complètement saturée et, dans la Nièvre, le taux d'incidence a doublé en deux semaines pour atteindre maintenant 340 pour 100.000, avec 85% de virus anglais", a rappelé l'élu.

"On a perdu le contrôle de la situation", a-t-il estimé, s'avouant tiraillé entre son statut d'ancien médecin qui "a tendance à dire qu'il aurait fallu confiner probablement dès fin février" et l'élu qui "sait que c'est difficile".

"On a dit quoi qu'il en coûte en parlant d'argent. Aujourd'hui, on a l'impression que ce quoi qu'il en coûte est en termes de morts. Le pari du gouvernement me semble aujourd'hui perdu", a-t-il ajouté, annonçant par ailleurs qu'il était lui-même cas contact.

M. Lassus s'exprimait peu après l'annonce, par le ministre de la Santé Olivier Véran, de l'extension des nouvelles restrictions sanitaires à trois départements supplémentaires, le Rhône, l'Aube et la Nièvre. Ces mesures comprennent notamment la fermeture de commerces et l'interdiction de se déplacer au-delà de 10 km sans dérogation.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.26
peu nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %