"Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles" selon Marie-Guite Dufay

Publié le 20/01/2021 - 16:50
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:38

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

©Région Bourgogne Franche-Comté ©
©Région Bourgogne Franche-Comté ©

Dans un communiqué de presse du 15 janvier dernier, François Sauvadet et des élus de la droite et du centre au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté dénonçaient la passivité de la Région alors que la crise impacte aussi le secteur de la culture. Les signataires de ce communiqué citaient en exemple la Nouvelle-Aquitaine, région à majorité de gauche, qui s'est portée volontaire pour "tester un nouveau protocole pour la réouverture des cinémas, théâtres et musées en concertation avec les acteurs culturels régionaux".

La présidente de la région répond dans un communiqué

François Sauvadet "feint d'oublier que ce deux régions sont dans des situations très différentes"

Marie-Guite Dufay déclare que : "Je pourrais saluer cette inquiétude vis-à-vis d’un secteur effectivement très durement impacté par la crise actuelle, si je n’y voyais pas une manœuvre très strictement politicienne."

Elle explique également que François Sauvadet "feint d'oublier que ce deux régions sont dans des situations très différentes : la Nouvelle-Aquitaine présente un taux d'incidence (covid-19) de 136 pour 100.000 habitant, quand ce même taux approche 280 en Bourgogne Franche-Comté, soit plus du double. De même, il feint d'oublier que la Bourgogne Franche-Comté était la région qui, début janvier, présentait le taux d'hospitalisation le plus élevé en France (…)."

La présidente précise que "les acteurs culturels de notre région connaissent mon engagement personnel et celui de ma majorité en faveur de la culture." Un fond d'urgence en faveur des associations qui mobilise près de 10 millions d'euros et profite pour près de la moitié aux associations culturelles a été créé.

 Marie-Guite Dufay ne manque pas de rappeler à François Sauvadet que "je viens de faire voter par notre assemblée une aide exceptionnelle aux salles de cinéma, en accord avec les représentants de la filière".

En conclusion, la présidente ajoute que "Quoi qu’il en soit, je me félicite que M. Sauvadet prenne pour modèle une grande Région de gauche, la Nouvelle-Aquitaine, qui, comme la Bourgogne-Franche-Comté, a fait la preuve de son soutien déterminé au secteur de la culture et aux acteurs qui la font vivre, jour après jour, sur notre territoire."

Communiqué de Marie-Guite Dufay

"Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles"

« J’ai été personnellement interpellée par François Sauvadet, président du groupe régional de la droite et du centre, concernant la situation des cinémas et des lieux culturels. Je pourrais saluer cette inquiétude vis-à-vis d’un secteur effectivement très durement impacté par la crise actuelle, si je n’y voyais pas une manœuvre très strictement politicienne.

Le président du principal groupe d’opposition régional m’invite donc à engager notre Région, « comme la Région Nouvelle-Aquitaine, dans l’expérimentation d'un nouveau protocole permettant une réouverture rapide des lieux de diffusion de la culture ». Ce faisant, il feint d’oublier que ces deux régions sont dans des situations très différentes : la Nouvelle-Aquitaine présente un taux d’incidence de 136 pour 100 000 habitants, quand ce même taux approche de 280 en Bourgogne-Franche-Comté, soit plus du double. De même, il feint d’oublier que la Bourgogne-Franche-Comté était la région qui, début janvier, présentait le taux d’hospitalisation le plus élevé en France, devant les régions Grand-Est, Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

Les acteurs culturels de notre région connaissent mon engagement personnel et celui de ma majorité en faveur de la culture.

Dans la crise, il s’est traduit par un maintien sans condition des budgets de fonctionnement, afin que les structures culturelles puissent maintenir leur activité malgré les contraintes sanitaires. C’est une mesure qui s’est concrétisée immédiatement en termes de contrats de travail pour les artistes, pour les administratifs, pour les techniciens.

Il s’est traduit également par la création d’un fonds d’urgence en faveur des associations, qui mobilise près de 10 M€ et profite pour près de la moitié aux associations culturelles.

Et M. Sauvadet n’est pas sans savoir que je viens de faire voter par notre assemblée une aide exceptionnelle aux salles de cinéma, en accord avec les représentants de la filière, que j’avais consultés préalablement.

Par ailleurs, la Région, soucieuse d’avoir des retours du terrain, n’a cessé d’organiser des concertations depuis le début de la crise. Ma vice-présidente à la culture et au patrimoine, Laurence Fluttaz, a ainsi multiplié les rendez-vous, au cours des derniers mois, avec les représentants de chaque esthétique : scènes de diffusion du spectacle vivant, compagnies, cinéma, livre, festivals, musiques actuelles, ensembles musicaux...

De leur côté, les professionnels sont en lien constant avec le ministère de la Culture et ont proposé divers protocoles afin d’accueillir du public dans les meilleures conditions de sécurité, sans issue pour le moment. Mais ces protocoles pourront être mis en place lorsque la situation sanitaire s’améliorera, et non alors qu’elle tend à s’aggraver... En l’occurrence, la Région Bourgogne-Franche-Comté fait confiance, d’abord, aux professionnels. C’est une position qui vaut en matière de culture comme pour tous les autres secteurs d’activité.

Quoi qu’il en soit, je me félicite que M. Sauvadet prenne pour modèle une grande Région de gauche, la Nouvelle-Aquitaine, qui, comme la Bourgogne-Franche-Comté, a fait la preuve de son soutien déterminé au secteur de la culture et aux acteurs qui la font vivre, jour après jour, sur notre territoire. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Le vaccin d’AstraZeneca est efficace sur les formes graves, défend Pannier-RunacherLire plus

Alors que la vaccination chez les médecins généralistes doit démarrer jeudi en France avec ce vaccin, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, a défendu mercredi matin sur LCI le vaccin AstraZeneca.

"Il y a ce que les gens pensent et ce que les études scientifiques montrent. Les dernières études scientifiques montrent que le vaccin AstraZeneca est très efficace sur les formes graves. Et c'est ce qu'on recherche. Le vaccin peut être moyennement efficace sur le fait que vous démarriez la maladie. Mais comme c'est une maladie qui à 80% est relativement bénigne, cela n'a pas de portée pratique, ni pour vous, ni pour le système de santé", a-t-elle expliqué.

Sondage – Pensez-vous aller profiter des festivals cet été, même assis ?

SONDAGE • La semaine dernière, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a affirmé aux organisateurs de festivals qu'ils pourront se dérouler cet été avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs et assis. Quid de l'ouverture des bars et des foodtrucks... rien n'a encore été déclaré sur ces "détails". En connaissant ces mesures, pensez-vous aller profiter des festivals cet été ?

Covid-19 : Quels sont les restaurants ouverts en livraison et en drive à Besançon et dans le Grand Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 18 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon...

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté ne fait plus partie des régions les plus impactées par l’épidémie

Le préfet de Bourgogne de Franche-Comté Fabien Sudry et le directeur régionale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté ont annoncé ce mercredi 17 février une diminution du nombre de cas positifs de Covid-19 dans la région. Aujourd'hui, elle ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie, mais cette bonne nouvelle s'accompagne de la menace des variants... Explications.

Covid-19: quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les derniers chiffres • Selon les derniers relevés de Santé publique France en date du 12 février 2021, la situation sanitaire connaît une lente amélioration avec 177 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne Franche-Comté (198 en France)  et un taux de positivité à 6,1 % pour un taux de reproduction à 0,88. Les hospitalisations sont également en baisse avec 1647 patients, dont 152 en réanimation.

Covid-19: le tocilizumab réduit le risque de décès, selon une étude    Lire plus

Un médicament anti-inflammatoire, le tocilizumab, réduit le risque de décès chez les patients hospitalisés atteints de Covid-19 sévère, selon les résultats d'un vaste essai salué comme une "bonne nouvelle" par les spécialistes. Les résultats signifient que "pour 25 patients traités par tocilizumab, une vie supplémentaire serait sauvée", indiquent les responsables de ce vaste essai clinique britannique Recovery, qui teste toute une gamme de médicaments.

Le tocilizumab, utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, s'administre par voie intra-veineuse.

L'étude a également montré que le tocilizumab raccourcit le délai de sortie des patients de l'hôpital et réduit le besoin de respiration artificielle.

Culture

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit La Citadelle pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, Marie-Pierre Papazian, chargé de communication à La Citadelle nous répond.

Sondage – Pensez-vous aller profiter des festivals cet été, même assis ?

SONDAGE • La semaine dernière, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a affirmé aux organisateurs de festivals qu'ils pourront se dérouler cet été avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs et assis. Quid de l'ouverture des bars et des foodtrucks... rien n'a encore été déclaré sur ces "détails". En connaissant ces mesures, pensez-vous aller profiter des festivals cet été ?

Un aperçu de la vie d’après : ce que prévoit le Musée des maisons comtoises pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, nous avons demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui,  Virginie Duede Fernandez, directrice du Musée des maisons comtoises nous répond.

Détonation : aucune décision n’a encore été prise sur le maintien du festival

Le Syndicat des musiques actuelles a rencontré Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé ce 18 février 2021. Le Ministère autorise les festivals cet été à condition qu'ils respectent une jauge maximale de 5.000 personnes et en configuration assises. Qu'en est-il du Festival Détonation 2021 ? nous avons posé la question à La Rodia...

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit La Rodia pour sa réouverture !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, Simon Nicolas, chargé de communication de La Rodia nous répond.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.74
ciel dégagé
le 24/02 à 21h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
68 %

Sondage