Movember, le mouvement mondial qui invite les hommes à se laisser pousser la moustache

Publié le 04/11/2022 - 16:46
Mis à jour le 07/11/2022 - 16:51

Démarré humblement en Australie, le Movember est aujourd’hui un événement caritatif annuel et mondial qui invite les hommes à se laisser pousser la moustache pendant tout le mois de novembre pour alerter l’opinion publique sur les maladies masculines et la santé mentale.

Le mouvement tire son origine d’une discussion entre deux amis australiens, Travis Garone et Luke Slattery qui, en 2003, cherchaient un moyen de ressusciter la moustache, complètement disparue des tendances de la mode. Ils parviennent à mobiliser 30 hommes, prêts à se laisser pousser la moustache pendant 30 jours. Il nomme ce défi le Movember qui est la contraction de Mo pour Moustache et de November (novembre en anglais).

Inspiré par le pouvoir que la moustache a de susciter une conversation, l’équipe décide d’aller plus loin dans sa démarche l’année suivante. Ils mobilisent cette fois près de 500 hommes et ajoutent la collecte de dons à leurs objectifs. Près de 40.000 $ sont collectés et font de ce premier chèque de Movember le don le plus considérable jamais reçu par la Prostate Cancer Foundation of Australia. 

9 ans plus tard, Movember arrive en France

Le mouvement grandit alors et dépasse les frontières de l’Australie pour arriver en Nouvelle-Zélande en 2006, puis aux Etats-Unis un an plus tard. C’est également cette même année que le mouvement s’associe au programme de santé masculine « beyondblue » d’où il tirera sa couleur de référence, le bleu. Il faudra attendre 2012, soit neuf ans après sa création pour voir le mouvement arrivé en France. 

Fort de son succès, en 2007 le groupe d’organisateurs du Movember devient officiellement une fondation, la Movember Foundation Charity. En 2015, elle dépasse les 500 millions de dollars dons récoltés et a permis de financer plus de 1.250 projets en santé masculine depuis 2003. En 2019 Movember a été annoncé comme partenaire officiel de la coupe du monde de rugby (reportée en 2022). Il s’agit du tout premier événement sportif international à disposer d’une charte de santé mentale. 

719 millions de dollars récoltés à travers le monde

Aujourd’hui l’événement est devenu mondial et suivi dans une vingtaine de pays. Entre sa création en 2003 et aujourd’hui, la fondation Movember a récolté 719 millions de dollars à travers le monde. Les dons sont reversés à des instituts médicaux de recherche contre le cancer dans différents pays.

Les hommes qui souhaitent prendre part à Movember peuvent s’inscrire sur le site officiel de la fondation, et doivent commencer le mois rasés de près. Le but est ensuite de laisser pousser et d’entretenir leur moustache tout au long des 30 jours de défi. Aucun bouc ni barbe ne sont autorisés, les poils doivent uniquement être concentrés au-dessus de la lèvre supérieur.

Infos + 

  • Un participant à Movember est appelé Mo Bro, de l’anglais « brother » signifiant « frère ». Les Mo Bros s'encouragent mutuellement et se donnent des conseils, tout en menant une compétition amicale pour obtenir la plus belle moustache.
  • Une Mo Sista, de l'anglais « sister » traduit par « sœur », est une femme qui soutient activement un participant de Movember. Par des mots d’encouragement et des conseils, elles les aident à assumer un nouveau look qui n'est pas toujours facile à adopter.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.55
couvert
le 21/04 à 6h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %