Obligation vaccinale des soignants : 350 manifestants devant l'hôpital de Besançon

Publié le 15/09/2021 - 18:04
Mis à jour le 15/09/2021 - 18:07

Alors que 90 % des personnels ont transmis leur justificatif vaccinal au CHRU de Besançon, des soignants s'opposent farouchement à l'obligation vaccinale en vigueur depuis ce 15 septembre 2021.

Ils étaient 300 selon les autorités et 600 selon les syndicats à se réunir devant le CHRU de Besançon. Des manifestants en provenance de l'hôpital Besançon bien sûr, mais aussi de Trévenans, de Vesoul, ou de certains établissements de santé du Jura étaient présents pour afficher la volonté de pouvoir choisir de se faire vacciner... ou non. "Liberté ! Liberté !" ont scandé une fois de plus les manifestants soutenus par FO et Sud Santé présents sur place.

"Opposition au Pass sanction"

Les syndicats regrettent amèrement la stigmatisation des soignants qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Une situation qui divise parfois certains services.

Exerçant depuis 18 ans au CHRU de Besançon, une infirmière ne décolère pas "J'ai une question au gouvernement ! Si je présente un test PCR négatif, en quoi suis-je dangereuse pour mes patients ? Je le suis même moins qu'une personne vaccinée et qui peut quand même être vecteur du virus ! Pourquoi cette obligation et ne pas appliquer tout simplement  le pass sanitaire comme partout ailleurs ?".

Pourquoi ne se vaccine-t-elle pas ? " Je ne suis pas une mauvaise soignante parce que je ne vaccine pas" répond-elle d'emblée. "C'est mon choix, j'estime que nous n'avons pas assez de recul sur ce vaccin. Je rappelle quand même que les vaccins sur le marché n'ont que des AMM  (autorisation de mise sur le marché) conditionnelles"

Défendre "tous les salariés"

Laurence Mathioly, secrétaire départementale Sud-Santé sociaux du Doubs, se dit très perplexe sur sur la continuité des soins dans les jours et semaines à venir si des personnels manquent à l'appel en soulignant l'importance du libre arbitre de chacun. "Nous sommes là pour défendre tous les salariés. On ne veut pas que d'un côté il y ait les bons soignants d'un côté et de l'autre les mauvais."

À l'hôpital de Besançon, la direction indique que plus de 9 personnels sur 10 ont transmis leur statut vaccinal. Selon Sud Santé Doubs, huit à dix personnes seraient suspendues.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.28
ciel dégagé
le 27/09 à 3h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage