Octobre Rose 2020 : "la crise sanitaire renforce la nécessité d’une mobilisation massive"

Publié le 02/10/2020 - 17:44
Mis à jour le 02/10/2020 - 17:07

Dans le cadre de l'opération de sensibilisation au cancer du sein octobre Rose, deux rendez-vous phares sont attendus dans le Doubs. La crise de la Covid-19 a eu des conséquences désastreuses pour les personnes atteintes de cancers et leurs proches. La Ligue contre le cancer alerte depuis des mois quant à la dégradation de la situation des malades.

octobre rose
© macommune.info

La crise de la Covid-19 a eu des conséquences désastreuses pour les personnes atteintes de cancers et leurs proches. La Ligue contre le cancer alerte depuis des mois quant à la dégradation de la situation des malades. Au lancement d’Octobre Rose 2020, elle s’inquiète des retards de diagnostics des cancers du sein, directement liés au fort ralentissement des consultations et à l’arrêt des dépistages organisés.

"A cause de la Covid-19, nous estimons à environ 30 000 le nombre de cancers n’ayant pas été diagnostiqués, en raison d’un ralentissement des dépistages très préoccupant. Or, le cancer continue sa progression et n’a pas peur du virus ! Si nous nous mobilisons tous les ans à l’occasion d’Octobre Rose pour encourager les femmes à consulter et à se faire dépister, notre appel est, cette année, d’autant plus urgent. Pour lutter contre le cancer du sein, le diagnostic précoce et le dépistage sont primordiaux : mesdames, n’attendez pas, consultez, faites-vous dépister !" alerte le Pr Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer.

Le cancer du sein est pourtant le plus fréquent chez les femmes (plus de 58 000 cas/an), il demeure chez elles la première cause de décès par cancer (plus de 12 000 décès/an) : il est urgent d’agir ! Toutes les femmes doivent se mobiliser activement. Virus ou pas, dans le respect des gestes barrières, il est impératif qu’elles consultent sans tarder en cas d’alerte, qu’elles se rendent aux consultations régulières chez leur gynécologue ou médecin traitant, reprennent le dépistage organisé dès qu’il sera à nouveau opérationnel. Le pronostic du cancer du sein est d’autant meilleur qu’il est diagnostiqué tôt alors qu’il est encore de petite taille. La maladie guérit alors presque toujours. La Ligue se mobilise massivement pour informer, prévenir, sensibiliser, accompagner et soutenir les femmes, toutes concernées.

Partout en France, en métropole et Outre-mer, La ligue organise, seule et avec ses partenaires, de nombreux événements de sensibilisation, de mobilisation et d’information (voir dossier de presse joint:

  • Une nouvelle affiche pour une mobilisation renforcée
  • La nouvelle édition du Bra Challenge avec le #HautLesSeins
  • Course virtuelle « Plus vite que le cancer ! »
  • Des masques personnalisés aux couleurs d’Octobre Rose
  • Renouvellement de l’opération « Coussins-cœur »
  • Une opération de produit partage avec E.Leclerc
  • Des partenariats fidèles et renouvelés

Deux rendez-vous importants dans le Doubs :

La Ligue contre le cancer de Besançon se mobilise chaque année, avec ces partenaires, pour sensibiliser au dépistage organisé du cancer du sein. En cette année si particulière, le comité du Doubs de la Ligue contre le cancer privilégie la sensibilisation sous forme d’ateliers de petits groupes (à la demande des lieux qui se mobilisent, non ouvert au grand public).

  • Le samedi 10 octobre à 17h à Mouthe pour une marche/course
  • Le samedi 17 octobre de 10h à 17h au SNB de Besançon pour une initiation au Dragon Boat avec les Dragon Ladies
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.26
ciel dégagé
le 29/11 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
98 %

Sondage