Papillomavirus : 10% des élèves de 5e vaccinés au collège, selon des premiers chiffres

Publié le 10/02/2024 - 18:06
Mis à jour le 08/02/2024 - 15:43

Environ 10% des élèves de 5e ont reçu la première dose de vaccin contre le papillomavirus, selon des premiers chiffres officiels provisoires obtenus jeudi 8 février 2024 par l'AFP, loin des 30% espérés par le gouvernement pour cette première campagne.

 © Élodie R.
© Élodie R.

"Selon des remontées parcellaires des agences régionales de santé, au moins 92.262 élèves ont été vaccinés dans les collèges au 23 décembre 2023", a indiqué la Direction générale de la Santé. "A ce stade de la campagne de vaccination HPV (acronyme anglais pour papillomavirus humain) au collège, les chiffres montrent un taux de vaccination des élèves de 5e autour de 10%", selon la même source.

L’objectif attendu pour cette première édition de la campagne était d’au moins 30% des élèves de 5e vaccinés, selon le ministère de la Santé début septembre.

Interrogé sur le sujet en novembre par l'AFP, l'ex-ministre de la Santé Aurélien Rousseau avait reconnu que l'objectif ne serait sans doute pas tenu, tout en espérant que 150.000 élèves de 5e pourraient être vaccinés cette année. "C'est un début, il faudra de la ténacité", avait-il estimé, évoquant une hétérogénéité entre les régions et les familles et une nécessité "d'adapter les outils".

Début janvier, des responsables de la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale (SFCPCV) ont estimé que cette vaccination était loin des attentes, avec un premier aperçu "décevant". Pour la SFCPCV, la campagne a pâti, entre autres, d'une organisation administrative "un peu lourde et compliquée".

Grâce à la campagne d’information et de communication déployée depuis septembre par l’Institut national du Cancer (Inca), "il est possible que l’opération de vaccination proposée au collège se traduise par une augmentation des vaccinations en ville", a jugé la Direction générale de la Santé.

Une première estimation du nombre total d’élèves vaccinés pour la première dose sera réalisée durant le premier trimestre 2024, et le bilan complet de cette première année de campagne ne sera connu qu’à la fin de l’année scolaire.

Promise début 2023 par le président Emmanuel Macron, cette campagne de vaccination contre les papillomavirus humain (HPV), à l'origine de nombreux cancers comme celui du col de l'utérus, a été lancée début octobre.

Elle a concerné tous les collèges publics et les collèges privés volontaires.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.32
peu nuageux
le 15/07 à 09h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
68 %