Hiver : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Publié le 27/02/2018 - 14:20
Mis à jour le 27/02/2018 - 17:18

En période de froid, il est essentiel de rappeler à chacun les bons comportements à adopter pour faire face au risque monoxyde de carbone.

 ©
©

Le service départemental d’incendie et de secours du Jura rappelle quelques règles en matière de prévention aux intoxications au monoxyde de carbone.

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz très dangereux. Il ne se voit pas et ne sent rien. Mais quand on le respire, il prend la place de l’oxygène. On a mal à la tête, envie de vomir, on est très fatigué. On peut aussi s’évanouir ou même en mourir. Pour parler du monoxyde de carbone, on parle également de "CO".

D’où vient le monoxyde de carbone ?

Ce gaz vient des appareils de chauffage ou de cuisson qui marchent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol. Ces appareils (cuisinière, chaudière et chauffe- eau, chauffage d’appoint pas électrique, poêle, cheminée, brasero et barbecue, groupe électrogène, moteur de voiture, de moto ou d’appareil de bricolage) peuvent produire du monoxyde de carbone quand ils ne marchent pas bien.

Pour se protéger

  • Installez impérativement les groupes électrogènes, braseros et barbecues à l'extérieur des bâtiments.
  • N’obstruez pas les ventilations et ouvertures des logements qui permettent à l'air de circuler (sous les portes, dans la cuisine, la salle de bain, etc.)
  • N'utilisez pas pour vous chauffer : des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero, etc.), les chauffages d'appoint à combustion en continu. Ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence (au maximum 2 heures de suite et dans une pièce avec aération)
  • Faites contrôler annuellement par un professionnel vos appareils de chauffage
  • Si vous utilisez un poêle à bois, n’utilisez que du bois (sans vernis et sans peinture)
  • Ne laissez pas votre moteur de voiture allumé dans le garage
  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes, même en hiver.

En cas de symptômes aigus

  • Ouvrir les fenêtres pour ventiler le local
  • Arrêter les appareils de chauffage
  • Quittez le local
  • Appelez les secours au 18 ou au 112 (114 pour les malentendants) 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19
nuageux
le 15/06 à 18h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
60 %