Piles bouton, billes aimantées, perles d’eau : attention danger !

Publié le 24/12/2021 - 10:30
Mis à jour le 23/12/2021 - 18:06

A l’occasion des fêtes, les autorités sanitaires alertent les parents et les personnes ayant la charge de  jeunes enfants sur les risques d’ingestion d’objets de petite taille.  Ces accidents, qui touchent en particulier les enfants, le plus souvent de moins de 5 ans, peuvent entraîner des complications très graves, parfois mortelles.

Attention aux risques d’ingestion accidentelle par les enfants ! ©
Attention aux risques d’ingestion accidentelle par les enfants ! ©

Ces objets peuvent être issus d’objets du quotidien destinés aux adultes ou de jouets destinés aux enfants. Des accidents domestiques graves, voire mortels, liés à l’ingestion d’objets de petite taille ont été signalés ces dernières années et ont fait l’objet de précédentes alertes des autorités sanitaires.

Les objets généralement en cause :

Les piles de petite taille, appelées piles bouton, contenues dans de nombreux produits, tels que les jouets ou les télécommandes. Une pile avalée peut entraîner en quelques heures des lésions dues à la libération de substances toxiques dans l’œsophage ;

les billes ou perles d’eau : translucides et vivement colorées, elles sont souvent utilisées comme articles de décoration ou pour l’hydratation des plantes, mais peuvent dans certains cas entrer dans la composition de certains jouets.. Si elles n’ont pas atteint leur taille maximale au moment où l’enfant les avale, les billes peuvent continuer à gonfler dans le tube digestif et causer une occlusion intestinale, parfois mortelle ;

les billes aimantées : de 3 à 5 mm environ, ces billes peuvent soit provenir de gadgets tels que des objets « antistress », ou de blocs de construction destinés aux adultes, soit entrerdans la composition de certains jouets destinés aux enfants plus âgés. Les billes aimantées ingérées peuvent provoquer des perforations intestinales.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rappellent les bons réflexes à adopter pour éviter ces accidents et les conseils à suivre en cas d’ingestion.

Les bons réflexes

  • Ne laissez pas à portée de votre enfant de petits objets : billes, piles, pièces de monnaie, perles d’eau, objets de décoration, etc. …
  • Surveillez votre enfant lorsqu’il joue et veillez à ce que les tout?petits n'empruntent pas les jouets de leurs aînés ;
  • Soyez attentifs à certains objets attractifs pour les enfants qui ne sont pas des jouets : gadgets, objets antistress, etc. …

En cas d’ingestion accidentelle, même supposée :

  • Appelez immédiatement un centre antipoison qui vous donnera les conseils médicaux et la conduite à tenir : www.centres-antipoison.net
  • En cas d’urgence vitale, appelez le 15 ou le 112.

Info +

  • Les réflexes sécurité avant d’acheter un jouet : vérifiez que le jouet choisi comporte bien le marquage CE ;
  • lisez attentivement tous les avertissements présents sur les emballages ;
  • achetez des produits dans des magasins ou sur des sites de marque connues ;
  • choisissez des jouets adaptés à l’âge des enfants : tenez compte notamment de l’avertissement sous forme de logo indiquant que le jouet ne convient pas à un enfant de moins de 36 mois ;
  • pour les jouets à piles : vérifiez que le compartiment à piles soit bien sécurisé et ne puisse pas être ouvert.

En cas de doute sur la conformité d’un produit, un signalement peut être réalisé auprès de la DGCCRF sur le site SignalConso : https://signal.conso.gouv.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’Assemblée vote l' "accès direct " des patients à des infirmiers : " un retour au XIXe siècle " selon des médecins à Besançon

L'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi l'ouverture d'un "accès direct" des patients aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'une des mesures d'une proposition de loi sur l'accès aux soins vivement critiquée notamment par le collectif Médecin pour demain à Besançon.

L’œil de la Diet : la galette de riz, est-elle si bonne pour la santé ?

CONTRIBUTION • On la croyait bonne, quoiqu'un peu "polystyrèné", on la croyait top pour la santé et la perte de poids, on la croyait efficace... Ce mois de janvier 2023, Valentine Caput, diététicienne à Besançon, nous parle de la galette de riz, ce trophée de l’innovation à la sauce… supercherie.

Hiver très doux : Atmo Bourgogne Franche-Comté commence déjà ses prélèvements polliniques dans l’air !

En raison d’un hiver particulièrement doux, certains arbres ont déjà démarré leur période de pollinisation en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers prélèvements pollinique ont donc démarré plus tôt que d’habitude pour Atmo BFC, avec la remise en service des capteurs le lundi 9 janvier dernier. Les premiers résultats sont attendus pour ce vendredi 20 janvier.

En BFC, les chutes des personnes âgées représentent près de 8.000 hospitalisations et 600 décès par an

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) Bourgogne-Franche-Comté et la Carsat sont mobilisés dans le plan antichute des personnes âgées, lancé officiellement à l’échelle régionale, ce jeudi 12 janvier 2023 à Dijon.

Médecins libéraux : la grève continue en cette " semaine du burn out "

La grève des médecins portée par le collectif Médecins pour Demain continue, selon un communiqué du 9 janvier 2023, sous la forme d'une grève de la PDSA (permanence des soins ou grève des gardes), dont on a moins parlé que la fermeture des cabinets. Elle dure depuis le début du mois de décembre 2022 et sollicite les services de l'Etat dans des processus de réquisition quotidiens.

Les arrêts maladie Covid sans jour de carence prolongés jusqu’à fin 2023

Les salariés positifs à la Covid-19 et qui ne peuvent pas télétravailler peuvent bénéficier d'arrêts maladie indemnisés sans vérification des conditions d'ouverture de droits et sans délai de carence. Les indemnités journalières pour ces salariés ainsi que pour les agents publics malades de la Covid-19 sont versées dès le premier jour d'arrêt et jusqu'au 31 décembre 2023 au plus tard.

Bourgogne Franche-Comté : le Covid se replie, la grippe et la bronchiolite restent en phase épidémique

Si le Covid, la grippe et les bronchiolites amorcent un ralentissement dans la région en cette première semaine de l'année 2023, le niveau de circulation de ces virus reste élevé. Dans un communiqué du 6 janvier, l'ARS Bourgogne Franche-Comté appelle la population à contribuer à réduire la pression sur le système de santé, "avec les gestes simples de la vie quotidienne et la vaccination".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.26
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %