Piqûres en discothèques : un protocole spécifique mis en place au CHU de Dijon

Publié le 11/06/2022 - 09:16
Mis à jour le 11/06/2022 - 09:16

Le CHU Dijon Bourgogne a annoncé vendredi 10 juin 2022 avoir mis en place un protocole spécifique pour la prise en charge des victimes de piqûres lors d'événements festifs, adressant un message de prévention à l'approche des festivals.

©Redaction ©
©Redaction ©

Ce protocole consiste, en cas de suspicion de piqûre, notamment en des "prélèvements rapides urinaires et sanguins pour analyse toxicologiques, biochimiques et sérologiques", précise l'hôpital dans un communiqué. Sont également réalisés une "constatation des éventuelles traces de piqûres" et la "prise des paramètres vitaux". "Une prise en charge infectieuse pourra être proposée au cas par cas", ajoute-t-il.

Un message de prévention avant le festival Vyv

Le CHU rappelle également que l'accueil au service des urgences "se fait à toute heure du jour et de la nuit". "Les cas traités à Dijon n'ont eu lieu que dans des établissements de nuit (boîtes de nuit, bars dansant...), sans profil de genre ou d'âge" et "il n'y a pas de site d'injection préférentiel constaté (bras, mollets, jambes...)", selon l'hôpital.

Alors que doit se tenir samedi et dimanche à Dijon le festival Vyv, le CHU a "souhaité partager un message de prévention à l'attention des usagers", conseillant aux personnes suspectant une agression à la seringue de "ne surtout pas uriner avant prise en charge" et de "rejoindre un service d'urgences le plus rapidement possible".

Une vague inexpliquée de piqûres touche depuis début avril des jeunes dans des boîtes de nuit, bars et festivals de toute la France, avec des plaintes déposées notamment à Lille, Béziers, Nantes, Rennes, Strasbourg, ainsi qu'à Grenoble, Nancy, Lyon, Besançon, Valence ou encore Toulouse.

(SOURCE AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.84
nuageux
le 01/07 à 9h00
Vent
2.61 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
87 %

Sondage