Prolongement du Tram', téléphérique, police municipale, cantines… Les principaux axes du programme d'Alexandra Cordier

Publié le 16/01/2020 - 16:30
Mis à jour le 16/01/2020 - 16:30

La candidate sans étiquette à l'élection municipale de Besançon, soutenue par le maire sortant Jean-Louis Fousseret, a dévoilé jeudi 16 janvier 2020 les principaux axes de son programme à travers six thématiques : éducation, proximité, attractivité, environnement, mobilité et sécurité. Elle a également réagi aux résultats du sondage publié ce matin...

Après un mois après le lancement officiel de sa campagne pour l'élection municipale à Besançon, Alexandra Cordier a présenté ses principales lignes de son programme. Elle a également déclaré qu'il n'y aura pas de hausse d'impôt.

Éducation

L'éducation "sera l'une de nos priorités majeures" a déclaré la candidate ce jeudi. Parmi ses propositions :

  • Accueillir tous les enfants dans les cantines scolaires dès septembre 2020 en libérant les 350 repas et places des animateurs qui seront rémunérés en contrepartie ;
  • Proposer des repas sains avec 80% bio, 80% local et une option végétarienne pour sortir de la surexploitation animale et protéger les terroirs ;
  • Créer de nouvelles places de crèches et de halte-garderies ;
  • Poursuivre la réhabilitation des bâtiments scolaires ;
  • Repenser l'offre en périscolaire et favoriser dès le plus jeune âge les pratiques artistiques et sportives ;
  • Organiser une journée de citoyenneté avec l'accueil de tous les jeunes de 18 ans pour une remise de la carte d'électeur et du pass culture de 500€.

Proximité

Si en 2001 Jean-Louis Fousseret avait lancé le service Proxim'Cité pour les problèmes de voirie, d'éclairage public, de propreté… Alexandra Cordier souhaite en 2020 étendre ce service à tous les habitants et à tous les sujets avec une réponse toujours en 48 heures.

Elle souhaite également nommer un élu pour se charger de la médiation entre la population et la mairie "tout en ayant un regard bienveillant", application du principe du "droit à l'erreur".

Parmi les autres propositions :

  • Construire une nouvelle maison des associations ;
  • Créer un portail associatif unique "Besançon Bouge", plateforme de recensement des activités associatives ;
  • Maintenir l'excellence du CCAS en sanctuarisant son budget.

Attractivité

La candidate souhaite tourner l'attractivité de la ville "vers le XXIe siècle". Parmi ses propositions :

  • "Le CHU et l'université seront au cœur de nos préoccupations" ;
  • Redynamiser le centre-ville avec son projet phare à Saint-Jacques de la "Cité des savoirs et de l'innovation" avec la réhabilitation de l'habitat ancien (début des travaux en octobre 2020) ;
  • Gratuité du stationnement entre midi et 14 heures ;
  • Donner de la lisibilité au centre-ville le week-end avec 1€ le parking du vendredi 19h au lundi 9h (uniquement parkings Mairie, Chamars, Beaux-Arts, Cusenier, Saint Paul);
  • Améliorer l'accueil et la vie des étudiants sur le campus (plus accessible et plus vivant) ;
  • Accompagner les initiatives des commerçants telles qu'une fête de la bière au mois de mai, bars à huîtres en décembre…
  • Créer un transport par câble reliant le plateau de Saône au centre-ville en moins de 10 minutes avec une desserte à la Citadelle ;
  • Soutenir la fin des aménagements de la RN 57 entre Micropolis et Beure ;
  • Construire sur le campus de la Bouloie un nouvel équipement multisports et culturel avec un vélodrome couvert, des scènes, des salles de séminaires et des boutiques.
  • Aménagement de deux gymnases "connectés" à l'est en partenariat avec le CHU et à l'ouest de la ville.

Environnement

"Nous être un territoire à hydrogène et que les Bisontins soient les premiers à bénéficier des transports à hydrogène", a affirmé Alexandra Cordier.

Mobilité

"La question de la mobilité est au cœur de notre programme" selon la candidate avec des propositions telles que :

  • Améliorer la qualité de service, la fréquence et la desserte du réseau de transports ;
  • Prolonger les lignes de tramway jusqu'à Chateaufarine
  • Construire le téléphérique afin de réduire les embouteillages de la voie des Mercureaux et de la côte de Morre (budget : 50 millions d'euros) ;
  • Le réseau de transport sera gratuit pour les moins de 11 ans et les allocataires du RSA ;
  • Mettre en place des navettes gratuites en cœur de ville et de nouveaux services de nuit jusqu'à 1 heure du matin et le week-end "comme des Uber collectifs qui desservirait les usagers à leur adresse et sans réservation" ;
  • Renforcer la pratique du vélo par l'extension de pistes cyclables confortables et sécurisées ;
  • Utiliser les progrès de l'intelligence artificielle pour rendre les carrefours à feux plus sûrs et plus fluides.

Sécurité

"Ce qu'il s'est passé à Planoise ces dernières semaines, plus jamais" a déclaré Alexandra Cordier, "mais il n'y a pas de baguette magique". Ses propositions :

  • Créer des brigades canines ;
  • Étendre le réseau de caméras de vidéo-protection, "une solution pour appréhender les auteurs" ;
  • Renforcer le lien entre la police et les habitants ;
  • Poursuivre la coopération entre la justice, la police nationale et la police municipale ;
  • Multiplier les patrouilles mixtes police nationale/police municipale au contact des quartiers : proposition de former et armer les policiers municipaux lorsqu'ils patrouilleront avec la police municipale.

6% au dernier sondage

Dans un sondage publié ce jeudi matin, les intentions de vote pour la liste d'Alexandra Cordier ne dépassent pas les 6% au premier tour.

Réaction de la candidate : "C'est une photo à l'instant T et je pense qu'il y aura bien d'autres sondages… et ce qui compte ce sont les résultats le soir du premier tour. Ici, avec la liste Ensemble ! on ressent beaucoup d'émulation, beaucoup d'encouragements, c'est peut-être incohérent avec les sensations que l'on ressent et c'est pour ça qu'on attend impatiemment les autres sondages. Pour la première, il y aura beaucoup de personnes sur la ligne de départ, il est donc bien question de travailler et de convaincre un maximum de Bisontins sur nos valeurs et sur nos projets."

20 candidats pour les 10 places ouvertes aux citoyens sur la liste Ensemble !

À ce jour, Alexandra Cordier compte 20 personnes candidates aux 10 places ouvertes à la population sur sa liste. "Le choix est en cours", précise-t-elle, en ajoutant "qu'il s'agit de personnes issues pour beaucoup de la société civile."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.31
nuageux
le 02/12 à 9h00
Vent
2.28 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage