Alerte Témoin

Sûreté nucléaire : levée de la surveillance renforcée du CHU de Besançon

Publié le 25/05/2018 - 12:00
Mis à jour le 25/05/2018 - 13:35

L'agence de sureté nucléaire a rendu son rapport annuel pour la Franche-Comté ce 24 mai 2018. Elle évoque des points positifs pour le patient en radiothérapie et en imagerie interventionnelle, mais note aussi quelques lacunes concernant 
"la radioprotection des professionnels (…) au bloc opératoire" ainsi que sur "les conditions de réception et d’expédition des substances radioactives"En novembre 2017, l’ASN a décidé de lever la surveillance renforcée du CHU de Besançon, exercée depuis 2015. L’ASN a constaté au fil de ses contrôles que le "CHU renouait avec les meilleures pratiques en matière de radioprotection, aussi bien pour les pratiques interventionnelles radioguidées que la radiothérapie".

scanner_chu_besancon.jpg
© www.chu-besancon.fr

Créée par la loi du 13 juin 2006, l’ASN est une autorité administrative indépendante chargée du contrôle des activités nucléaires en France. L’ASN assure, au nom de l’Etat, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection pour protéger les personnes et l’environnement.

Le CHRU de Besançon, un bon élève 

Le CHRU de Besançon est un bon élève, selon le dernier rapport de l'ANS qui stipule : "L’ASN a constaté au fil de ses contrôles que le CHU renouait avec les meilleures pratiques en matière de radioprotection, aussi bien pour les pratiques interventionnelles radioguidées que la radiothérapie. L’ASN a par ailleurs constaté avec satisfaction que la collaboration engagée en 2015 par le CHU dans le domaine de la radiothérapie avec le Centre George-François Leclerc de Dijon perdure et se développe pour le profit des deux établissements".

Un secteur médical sur la bonne voie 

L'ASN note " bonne dynamique pour la radioprotection des patients". Elle constate, notamment en radiothérapie, une bonne implication des professionnels dans la gestion de la qualité et des risques pour faire progresser la sécurité des patients. Concernant imagerie médicale (pour les pratiques interventionnelles radioguidées) l’ASN constate des progrès en 2017 en matière de radioprotection des patients.

Vétérinaires : des scanners non-autorisés

Pour les activités vétérinaires, la radioprotection sur le terrain est "globalement satisfaisante, mais trop de structures vétérinaires ne sont pas en règle administrativement", épingle l'ANS (par ex. des scanners non autorisés).

Des substances radioactives dues au passé horloger…

L’ASN a poursuivi en 2017 son appui aux services de la DREAL pour le suivi de l’assainissement radiologique d’anciens sites industriels ou miniers de la région, est-il précisé dans le rapport. L’ASN a notamment contribué à l’élaboration de l’arrêté préfectoral qui encadrera la fin des travaux d’assainissement radiologique d’une ancienne usine horlogère située dans le Doubs. L’ASN a également suivi les travaux réalisés en 2017 par ORANO pour l’assainissement d’un site pollué par des résidus miniers uranifères à Gueugnon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 

Deux médecins du CHU reçoivent une bourse de recherche de l’association Le Don du Souffle

Chaque année depuis 2010, l'association Le Don du Souffle offre une bourse destinée à financer des projets de recherche dans ses domaines d'intérêts : pathologies aigues ou chroniques, maintien à domicile, interfaces ville-hôpital, qualité des soins. Son Comité d'étude et de réflexion scientifique et médicale (CERSM), présidé par le Professeur Georges Mantion, a attribué la bourse de recherche 2019 à deux médecins du CHU de Besançon : le docteur Romain Chopard et le docteur Nicolas Marh.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.06
    ciel dégagé
    le 10/07 à 0h00
    Vent
    1.4 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage