Alerte Témoin

Rentrée 2020 : "Aucune fermeture de classe en milieu rural sans l’accord du maire" (Blanquer)

Publié le 28/03/2020 - 10:22
Mis à jour le 28/03/2020 - 10:22

Suite à la crise sanitaire que traverse le pays, le ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse a décidé "aucune classe ne pourrait fermer dans les communes de zones rurales (communes de moins de 5 000 habitants), sans l’accord du maire".

Visite de Jean-Michel Blanquer à Besançon ©Alexane Alfaro
Visite de Jean-Michel Blanquer à Besançon ©Alexane Alfaro

"La priorité donnée au 1er degré se poursuit et se renforce en 2020, dans le contexte de crise sanitaire que traverse actuellement le pays", indique le Ministère de l'Education Nationale.  Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a décidé qu’aucune classe ne pourrait fermer dans les communes de zones rurales (communes de moins de 5 000 habitants), sans l’accord du maire.

Une neutralisation de certaines fermetures ?

Par ailleurs, une nouvelle analyse de l’ensemble des mesures proposées dans toutes les autres communes de France pourra aboutir à la neutralisation de certaines fermetures, le taux d’encadrement de chaque commune devant ainsi s’améliorer à la prochaine rentrée.

"La création déjà actée de 440 ETP (équivalent temps plein) à l’école primaire dans un contexte de baisse démographique significative (environ 50 000 élèves de moins) permettra d’atteindre un taux d’encadrement inédit (5.69). A taux d’encadrement constant, 2 397 postes auraient en effet dû être supprimés", est-il précisé.

Cet effort, déjà engagé dans la préparation de la rentrée 2020, doit permettre :

  • d’augmenter pour la troisième rentrée consécutive les taux d’encadrement dans tous les départements de France ;
  • de renforcer spécifiquement les taux d’encadrement des territoires ruraux et ainsi permettre l’un des engagements présidentiels de sortie du grand débat (pas de fermeture d’école sans accord du maire) ;
  • de consacrer la priorité accordée cette année à la maternelle : instruction obligatoire à trois ans, engagement de limiter les classes de grande section à 24 élèves sur tous les territoires, dédoublement dès que possible des GS en REP+.

Le travail de concertation et d’explication habituellement conduit par les DASEN (directeurs des services départementaux de l'éducation) avec les élus locaux et les parlementaires sur la carte scolaire se poursuivra selon les modalités les plus adaptées et dans une relation de confiance, avant que la tenue des CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) reprenne son cours normal. Le calendrier de la carte scolaire va se poursuivre afin d’assurer les opérations de mouvement des professeurs des écoles dans les délais attendus.

infos +

Pour mémoire : nombre de classes d’école primaire en France à la rentrée 2019 :

  • 86 297 classes de préélémentaire
  • 7 059 classes mixtes
  • 161 002 classes élémentaires
  • Soit un total de 254 358 classes.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

500.000 euros de dons pour les personnels de l’hôpital de Besançon

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.

Fête des mères : le fleuriste Petite Fleur vous invite à commander vos bouquets à l’avance !

PUBLI-INFO • La Fête des Mères, qui tombera cette année dimanche 7 juin, se déroulera dans des conditions sanitaires particulières, y compris chez les fleuristes. La boutique Petite Fleur à Besançon appelle ses clientes et ses clients à commander leur bouquet afin d'éviter une fréquentation trop importante en magasin le jour J.

Covid-19 : le suivi de l’épidémie en Bourgogne Franche-Comté sera désormais publié chaque vendredi

Coronavirus • Alors que s’est ouverte ce mardi 2 juin la deuxième phase du déconfinement, le suivi de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté fera désormais l’objet d’un point de situation hebdomadaire, selon l'Agence régionale de santé. Nous vous relaierons ces informations chaque vendredi.

Education

Covid-19 : maintien des concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et des Etudes de Santé

La situation sanitaire étant devenue plus favorable, la phase 2 du déconfinement se met progressivement en place. Ainsi, le calendrier des concours post-concours post-Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) et en santé prévus, après concertation avec les formations, pour être organisés entre le 20 juin et le 7 août, est confirmé.

Y aura-t-il des sessions de rattrapage du baccalauréat en Franche-Comté ?

Cette année, compte tenu de la situation sanitaire liée au covid19, des aménagements des examens nationaux comme le baccalauréat ont été décidés : l’ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sont validées à partir des notes du livret scolaire. Pour celles et ceux qui n'auront pas leur baccalauréat de cette façon, des sessions de rattrapages seront programmées comme l'a déclaré ce vendredi 29 mai Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon.

Réticences à la réouverture des écoles : « Cela fait partie des efforts de persuasion que nous avons à faire » (Recteur)

Des communes telles que Besançon ne souhaitent pas rouvrir toutes les écoles pour diverses raisons. Pour le recteur de l'Académie de Besançon, "il y a un effort à faire (…) aujourd'hui le département du Doubs est à 82% des ouvertures des écoles, il faudra que nous soyons à 100% au cours du mois de juin", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi 29 mai 2020.

Le Club lecture : « L’appel de la Forêt » (dernier chapitre)

La lecture du soir... • Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Après le chapitre 5 de L'appel de la forêt de Jack London, la lecture se poursuit aujourd'hui, avec le dernier chapitre de l'histoire...        

Places dans les cantines scolaires de Besançon : des parents d’élèves inquiets pour la rentrée 2020

Dans un communiqué du 26 mai, la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) et le collectif "Cantines en colère" à Besançon s'inquiètent des capacité d'accueils des enfants dans les cantines de Besançon pour la rentrée 2020. Ils demandent notamment la mise en place à la rentrée d’un double service dans les écoles maternelles, de tout mettre en œuvre pour augmenter la capacité d’accueil dès la rentrée prochaine ou encore une communication transparente avec les parents pour évoquer les problématiques et trouver des solutions adaptées au cas par cas dans les écoles.

« La réussite de la prochaine rentrée de l’apprentissage dépendra de la capacité des entreprises à proposer des contrats aux jeunes alors qu’elles n’auront pas encore surmonté la crise »

Face à la crise du Coronavirus, le secteur de la métallurgie a subi un violent coup d’arrêt en Franche-Comté, région très industrielle dans laquelle l’interdépendance entre les différents secteurs d’activité est forte. Pour le président de l’UIMM Franche-Comté, Jean-Luc Quivogne, "la réussite de la reprise de l’activité dans cette nouvelle période de sortie progressive du confinement est donc vitale pour toutes nos entreprises et c’est par l’engrangement des commandes qu’elles pourront se relever. Le futur plan national de relance du Gouvernement sera déterminant".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.97
légère pluie
le 05/06 à 6h00
Vent
4.3 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune