Réouverture des écoles : le Snuipp-FSU du Doubs s'inquiète...

Publié le 27/04/2020 - 11:04
Mis à jour le 27/04/2020 - 13:29

Suite à la décision du gouvernement de rouvrir les écoles à partir du 11 mai prochain sous certaines conditions, le syndicat Snuipp-FSU 25 exprime son inquiétude ce 27 avril 2020 et s'insurge qu'il n'y ait pas de concertation...

 © JC Sexe Ville de Besançon
© JC Sexe Ville de Besançon

"Personne ne contestera que la réouverture des écoles et établissements scolaires est un défi énorme en terme d’organisation", souligne le syndicat qui indique la nécessité d'une réorganisation de l'accueil des enfants : "Cette ré-organisation ne peut se décider sans un travail de concertation impliquant les acteurs de terrain (enseignant.es, parents et collectivités territoriales) et prenant en compte leurs besoins. Pour l’instant, cette nécessaire concertation est inexistante".

Autres points que le syndicat dénonce :

  • "Aucun critère médical n’a été communiqué par le Président de la République pour justifier le choix de réouvrir les écoles le 11 mai
  • Alors que des guides ont été élaborés et publiés par la DIRECTE pour définir de nouvelles conditions de travail permettant d’assurer la sécurité des personnels dans de nombreux métiers, les personnels du service public d’Education doivent se contenter d’annonces dispersées et contradictoires dans les médias !"

Le SNUipp-FSU 25 a collecté les interrogations des enseignantes et enseignants du premier degrés pour en faire part au Recteur d’Académie de Besançon et au DASEN du Doubs.

Les voici :

  • Quelle prise en considération et quelle démarche pour les enseignant.es qui ne pourront pas aller en classe (état de santé personnel fragile ou celui d’un proche, enseignant.es les plus âgé.es, enseignant.es trop angoissé.es par la situation pour envisager un retour à l’école) ?
  • Qui prendra en charge leurs élèves ?
  • Quelle prise en compte de la situation des enseignant.es eux.elles-mêmes parents d'enfants de moins de 16 ans ?
  • Quelles modalités pour limiter le nombre d’élèves par enseignant.e ?
  • Quelle responsabilité des enseignant.es et des directrices et directeurs par rapport à l'accueil des élèves en matière de santé ?
  • Qu’en est-il de la reprise pour les élèves en situation de handicap dans les écoles ou en établissement spécialisé ?
  • Quelle solution pour un élève en situation de handicap si l’AESH n’est pas présent.e ?
  • Quelles modalités pour la prise en charge des enfants de soignant.es scolarisés dans les niveaux de classes non accueillis entre le 11 et le 25 mai ?
  • Comment faire respecter aux élèves les gestes barrières dans une classe, en récréation, à la cantine ?
  • Quelle organisation envisager pour éviter les attroupements aux abords des écoles et dans les couloirs des écoles maternelles ?
  • Masques de protection : pour qui ? Est-il possible de faire porter des masques à des enfants ? Si oui à partir de quel âge ?
  • Comment la continuité du lien avec l’école pour les élèves des enseignants travaillant en présentiel pourra- t-elle être assurée ?

12 conditions pour réouvrir les écoles :

  • La possibilité de télétravailler pour les enseignant.es qui ne peuvent aller à l’école et l'attribution d'autorisations d'absence avec plein traitement pour les personnels qui ne peuvent le faire (devant garder leurs enfants par exemple).
  • La garantie d’une dotation suffisante en matériel de protection (masques, gel hydroalcoolique) et d'au moins un thermomètre par école (selon la taille des écoles).
  • La vérification du nombre de points d’eau et de poubelles adaptées dans les écoles, la présence de savon et d'essuie-mains jetables.
  • La désinfection régulière des salles, du mobilier et du matériel utilisé quotidiennement,
  • La possibilité de tester les personnels et les élèves symptomatiques ou à risque
  • La limitation des effectifs en-dessous des 15 élèves/classe annoncés par le Ministre. Cela ne semble pas adapté pour les écoles. Un effectif maximum de 8-10 en CE-CM, 5 pour les GS et CP et une réflexion sur la pertinence de faire effectivement venir dans les écoles les plus jeunes encore incapables de suffisamment de contrôle pour respecter le moindre geste barrière est demandée.
  • Une information claire et précise avant toute reprise sur la mise en oeuvre des mesures de prévention et d’hygiène, sur les obligations sanitaires et les droits des personnels.
  • La mise en place de cellules de soutien psychologique pour tou.tes les agent.es et les élèves qui en auront besoin. Le traumatisme de la population auquel le pays devra faire face (maladie, décès, violences conjugales et familiales...) doit en effet être anticipé.
  • Une pré-rentrée d’une durée suffisante pour que l’accueil des élèves ne se passe pas dans des conditions d’insécurité ni d’angoisse exacerbée par l’impréparation. Une journée ne semble pas suffisante.
  • Une clarification du Ministère par rapport aux contenus pédagogiques : le confinement n’a pas pu être l’occasion de nouveaux apprentissages et la période de semi-scolarisation à venir ne pourra l’être davantage puisque l’ensemble des élèves ne sera pas présent dans les classes.
  • Une clarification par rapport aux missions : les enseignant.es présent.es en classe ne pourront doubler leur journée de travail en assurant par télétravail la poursuite des activités avec les élèves non présent.es.
  • La garantie que le Covid-19 soit reconnu maladie imputable au service.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Écoles, terrasses, musées : Macron maintient son calendrier de réouverture

Emmanuel Macron a indiqué, jeudi 15 avril au soir, à une quinzaine de maires, qu'il comptait toujours rouvrir les musées et les terrasses à partir de la mi-mai, avant de poursuivre une réouverture progressive, par étapes "toutes les trois semaines si tout va bien", selon plusieurs participants à cette visioconférence. Des réouvertures territorialisées pourraient-être envisagées.

Covid-19 : la France a dépassé le seuil des 100.000 morts

300 personnes sont mortes du Covid-19 en France ce jeudi. Le pays rejoint la Grande-Bretagne et l'Italie, qui ont dépassé ce cap depuis plusieurs semaines. Dans la région, 4.438 décès ont été enregistrés depuis le 20 mars 2020. En moyenne, sur les sept derniers jours, 15 personnes meurent chaque jour de la Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

Variant brésilien : quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Comprendre • La présence des variants Sud-Africain et Brésilien n'explose pas en Bourgogne-Franche-Comté et serait même en diminution depuis un mois avec d'importantes disparités selon les départements. C'est dans le Doubs que l'on dénombre le plus de cas (7,2%) devant la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Rien à voir toutefois avec la Moselle fin février où le variant brésilien était responsable de la moitié des cas de contamination. On vous dit tout ce que l'on sait sur ce variant.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.47
couvert
le 18/04 à 15h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
51 %

Sondage