Les pollens d'ambroisie sous surveillance

Publié le 23/08/2020 - 15:00
Mis à jour le 24/08/2020 - 08:04

Sous surveillance régulière, Atmo Bourgogne Franche-Comté en lien avec l'agence régionale de santé, réitère sa campagne de surveillance des pollens de cette plante allergisante et qui pose un véritable problème au niveau agricole.

Après 7 éditions de surveillance ( 2008, 2012, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019), la campagne de  prélèvements des pollens d'ambroisie a démarré le mardi 28 juillet 2020. Les résultats seront diffusés chaque vendredi durant cette campagne, à partir du 7 août, sur le site internet d'Atmo via la page www.atmo-bfc.org/ambroisie

La surveillance étude prendra fin lorsque la pollinisation de l'ambroisie sera terminée début octobre.

Surveillance accrue en Bourgogne Franche-Comté

Huit capteurs de pollens  sont impliqués dans cette surveillance en région BFC : Montbéliard, Besançon, Dole, Bletterans, Mâcon, Dijon, Chalon et Nevers.

Capteur de pollens © Atmo Bourgogne Franche-Comté ©
Capteur de pollens © Atmo Bourgogne Franche-Comté

Objectifs de l'étude

  • Evaluer l’exposition aux pollens d’’ambroisie en région Bourgogne-Franche-Comté ;
  • Estimer l’origine géographique des pollens captés ;
  • Suivre l’évolution des taux au fil des ans.

L’ambroisie est une plante hautement allergisante : 5 grains de pollen par mètre cube d’air suffisent pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles (rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma...).

L'opération est menée par Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS, financeur), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) et les réseaux d’allergologues de la région (RAFT et ANAFORCAL).

  • Un décret d’avril 2017 renforce la lutte contre l’ambroisie et détermine les mesures pour prévenir son apparition et lutter contre sa prolifération. En Bourgogne-Franche-Comté, chaque département est couvert par un arrêté préfectoral de lutte.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le pass sanitaire largement validé par le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a validé jeudi le pass sanitaire, y compris pour les cafés-restaurants, mesure la plus emblématique mais aussi controversée de la nouvelle loi visant à contrer l'épidémie de Covid-19.   Il valide  également la vaccination obligatoire des soignants. Il censure en revanche les dispositions relatives à l'isolement obligatoire des personnes diagnostiquées positives au Covid-19 et la rupture anticipée d'un CDD ou d'un contrat en interim.

« Un EHPAD : un contrat aidé » en Bourgogne-Franche-Comté

En raison des tensions de personnels dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, l'agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté souhaite sensibiliser les établissements par cette opération de l’intérêt de recruter des demandeurs d’emploi en contrat aidé (PEC, CIE, Emploi franc)

Un pass sanitaire spécial pour les expatriés lancé en France

Un pass sanitaire spécial a été mis en place par le gouvernement à compter de ce lundi 2 août pour les expatriés français, qui vivent hors de l’Union européenne et vaccinés à l’étranger avec des vaccins reconnus par l’Agence européenne des médicaments. Ce pass leur permettra ainsi de rentrer en France et dans l’Union européenne.

Attention aux tiques : quelques conseils pour vos balades

Qui dit été, dit promenades, pique-niques, jeux en plein air, etc. Un animal petit, mais qui peut être dangereux pour la santé (maladie de Lyme), risque de mordre les enfants, les adultes et les animaux : il s'agit de la tique. Voici six astuces pour éviter de se faire mordre…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.15
légère pluie
le 06/08 à 3h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
98 %

Sondage