Salmonelle : le gouvernement annonce un retrait massif de laits infantiles Lactalis

Publié le 11/12/2017 - 08:50
Mis à jour le 11/12/2017 - 08:50

Le gouvernement a annoncé ce dimanche 10 décembre 2017 un retrait massif de laits infantiles du groupe Lactalis en raison d’un risque de contamination par des salmonelles, et exige des « mesures correctives«  avant toute reprise de la production.

 ©
©

Alors que Lactalis avait rappelé douze références de laits infantiles fabriqués dans son usine de Craon (Mayenne) le 2 décembre, le ministère de l'Économie et des Finances a publié dimanche une liste beaucoup plus importante, de plus de 600 lots, qui sont rappelés, interdits à la consommation et à l'exportation.

Le directeur général de la Santé Benoît Vallet a indiqué à l'AFP qu'il était "assez rare de prendre des dispositions massives comme on le fait là". Les quantités concernées sont "énormes", a reconnu un porte-parole de Lactalis, géant mondial des produits laitiers, interrogé par l'AFP. Bercy estime que les mesures prises par le groupe depuis le 2 décembre ne sont "pas de nature à maîtriser le risque de contamination" par ces bactéries.

Cinq nouveaux cas de contamination

Le précédent rappel avait été ordonné après la contamination par des salmonelles de 20 bébés de moins de six mois, qui avaient consommé ces produits. Mais cinq nouveaux cas ont été déclarés cette semaine, dont un qui avait consommé un lait de riz ne figurant pas parmi les produits rappelés le 2 décembre.

"Ces enfants vont bien", a rassuré le ministère dans un communiqué. Les salmonelloses sont des intoxications alimentaires allant de la gastroentérite bénigne à des infections plus graves. Elles sont potentiellement plus dangereuses pour les jeunes enfants, les personnes âgées ou affaiblies. Les investigations ont détecté, selon le porte-parole de Lactalis, une "cause probable de contamination survenue sur l'une de nos tours de séchage (de l'usine de Craon) dans la période du 1er au 6 mai".

"Par précaution, il a été décidé de procéder à un rappel plus large de l'ensemble des produits fabriqués depuis le 15 février", a-t-il ajouté. Lactalis a aussi arrêté ses installations vendredi, "afin d'y engager des mesures de nettoyage, de désinfection additionnelles, renforcées, pour le futur", y compris dans l'autre tour de séchage.

 Grand nettoyage sous surveillance

Ce grand nettoyage des installation est encadré par un arrêt préfectoral pris samedi. "Il faut que l'entreprise fasse un plan de correction de sa production pour être capable de rouvrir sa production de laits en poudre", a insisté M. Vallet.

M. Vallet a d'autre part indiqué qu'en août et en novembre, des "prélèvements internes à Lactalis" s'étaient révélés positifs aux salmonelles sur le site de Craon. Des traces ont été trouvées "sur du petit matériel de nettoyage et sur les carrelages", et pas dans l'appareil de production, a confirmé Lactalis. "La première information sur ces problèmes de possible contamination nous est arrivée la semaine dernière", a noté le porte-parole du groupe laitier.

Dans l'immédiat, le ministère a demandé aux parents, "dans la mesure du possible, de ne pas (...) utiliser" les produits concernés, essentiellement vendus sous les marques Milumel et Picot, mais aussi Carrefour. Au pire, les pédiatres recommandent de faire bouillir le lait pendant deux minutes.

Le liste des lots concernés est disponible sur le site du ministère de la Santé, www.solidarites-sante.gouv.fr.

Elle concerne une large gamme de laits premier et deuxième âge, lait-relais, poudres, avec ou sans lactose, à base de protéines de riz... Certains sont disponibles uniquement en pharmacie. Y figurent également des produits estampillés Algérie, Bangladesh, Chine, Soudan, Géorgie, Liban ou Royaume-Uni.

Carrefour a de son côté décidé "par mesure de précaution" d'élargir son rappel à tous les produits infantiles fabriqués sous son nom à Craon, et pas seulement aux seuls lots concernés par la mesure de Bercy.

La direction générale de la Santé a ouvert le numéro d'information gratuit 0800 636 636 (7 jours sur 7, de 09H00 à 20H00), Lactalis le 0800 120 120 et le service client de Carrefour est joignable au 0969 397 000 (appel non surtaxé).

Quant aux pharmaciens, "ils ont été immédiatement mobilisés pour ne plus délivrer les produits concernés", "répondre aux questions des parents" et les orienter vers des laits de substitution, selon un communiqué de l'Ordre national des pharmaciens.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.49
légère pluie
le 13/07 à 09h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
82 %