Samu-Urgences de France déplore l'appel à la grève des médecins libéraux

Publié le 27/12/2022 - 18:21
Mis à jour le 27/12/2022 - 18:05

Face à l'augmentation "vertigineuse" de l'activité dans les services d'urgences, le président de l'association Samu-Urgences de France a déploré mardi 27 décembre l'appel à la grève des médecins libéraux pendant les fêtes, déjà condamné par le ministre de la Santé.

 © D Poirier
© D Poirier

"Cette grève arrive au pire des moments", a estimé mardi sur France Bleu Alsace Marc Noizet, chef des urgences de Mulhouse et successeur de l'actuel ministre de la Santé, François Braun, à la tête de l'association Samu-Urgences de France.

"Depuis 15 jours, on observe une augmentation excessivement importante, que je qualifierais presque de vertigineuse, de l'activité dans les centres" du Samu, a-t-il ajouté, évoquant le "pic épidémique de grippe", auquel s'ajoutent les épidémies de bronchiolite et de Covid-19.

"On est en limite de rupture de ce qu’on est en capacité de faire avec les moyens dont on dispose en cette période de fin d’année", a-t-il conclu.

Le collectif "Médecins pour demain", créé à la fin de l'été, a appelé les médecins libéraux à se mettre en grève entre Noël et le jour de l'An, avec le soutien de plusieurs syndicats (UFML, FMF, SML, Jeunes Médecins).

"Une pression accrue sur des hôpitaux et services d'urgences"

François Braun, a "fermement" condamné cet appel à la grève, dans une déclaration transmise lundi par son ministère à la presse.

"Alors que notre système de santé affronte une situation exceptionnelle, compte tenu notamment de la triple épidémie qui se poursuit partout en France, cela fait peser une pression accrue sur des hôpitaux et services d'urgences qui se trouvent déjà dans une situation critique", a souligné le ministre.

Il a salué la décision des principaux syndicats (MG France, CSMF, Avenir Spé) qui "n'ont pas appelé à la grève" et encouragé à faire "prévaloir cet esprit de responsabilité".

François Braun fera mardi "en fin de journée" un point avec les ARS, les CHU et les fédérations hospitalières sur la situation des hôpitaux.

La revendication centrale du collectif "Médecins pour demain" demeure le doublement du tarif de consultation de base (de 25 à 50 euros) pour créer un "choc d'attractivité" vers une médecine de ville en manque criant d'effectifs, écrasée par les tâches administratives et qui n'attire plus les jeunes.

Le collectif prévoit une manifestation nationale à Paris le 5 janvier.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.21
nuageux
le 25/07 à 03h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %