Santé : évitez l'hydrocution

Publié le 06/08/2019 - 15:00
Mis à jour le 06/08/2019 - 11:00

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

nageur
nageur
PUBLICITÉ

L’hydrocution est provoquée par la différence de température de l’eau et celle de la peau. Au contact de l’eau, le plus souvent assez fraiche entre 18 et 19 degrés, les vaisseaux dilatés par l’exposition solaire prolongée et la chaleur, se constrictent brutalement entrainant alors une syncope. Le refroidissement brutal provoque ainsi un choc thermique à l’origine de l’hydrocution.

A éviter avant d’aller dans l’eau

  • éviter un exercice physique trop important
  • éviter de boire de l’alcool
  • éviter de manger un repas copieux
  • éviter de plonger directement dans l’eau
  • éviter les expositions au soleil trop prolongées

Les conseils

  • entrer de manière progressive dans l’eau, particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé longtemps au soleil
  • se mouiller surtout la nuque et le dos avant de rentrer dans l’eau
  • boire régulièrement et s’hydrater correctement
  • ne pas dépasser 15 minutes lors d’un premier bain, surtout après une exposition solaire prolongée.

Il est important de pouvoir repérer certains signes, apparemment anodins et souvent considérés comme banaux, pouvant précéder l’hydrocution : maux de tête, crampes, angoisse, démangeaisons, frissons, fatigue intense et anormale, sensation de chaleur sur les cuisses et le ventre, vertiges, douleurs abdominales, bourdonnements d’oreilles, tremblements etc.

En cas de confrontation à un cas d’hydrocution, il faut tenter de ramener la personne sur la plage, sur le bord de la piscine ou sur la terre ferme et appeler le SAMU au 15 ou les pompiers au 18.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Après la canicule et les pluies de ce week-end, on pouvait croire que le pic des pollens était terminé… et bien c’était sans compter sur l'ambroisie… Des prélèvements sont d'ailleurs effectués dès ce mardi 30 juillet 2019. Hélène Tissot, chargée de mission à ATMO Bourgogne Franche-Comté, spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air dans la région, nous en parle.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.16
couvert
le 17/08 à 15h00
Vent
1.78 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
74 %

Sondage