Santé, retraite : le bon bilan de la Mutualité Sociale Agricole

Publié le 23/10/2012 - 16:15
Mis à jour le 24/10/2012 - 00:53

La MSA (Mutualité Sociale Agricole) de Franche-Comté a tenu son assemblée générale lundi, à Micropolis. L’occasion de présenter à ses 747 délégués et divers invités, dont des représentants syndicaux agricoles, le bilan de l’année passé. Rappelons qu’en région, la MSA gère la situation de 120 000 personnes dont 60% de retraités.

PUBLICITÉ

Le bilan 2011 est jugé plutôt positif, avec une productivité améliorée et un résultat d’exercice satisfaisant, mais « qui reste toutefois à consolider » selon le directeur général, Jean-Marie Boulec. Les charges de la caisse ont en effet diminué de 1,75% et les produits de 0,32%.

Le résultat du dernier exercice est ainsi positif, à hauteur de 628 719 € (à noter qu’il était encore négatif en 2010). « L’effort de réduction des charges doit être poursuivi. Nous explorons d’ores et déjà de nouvelles pistes, notamment avec la MSA de Bourgogne », a remarqué Jean-Marie Boulec.

De son côté, la présidente, Lucrèce Boiteux, a rappelé les trois axes principaux du plan « ambition 2015 ». Une sorte de feuille de route pour les prochaines années. Développement, service et performance en sont les maîtres-mots.

Parmi les objectifs :

  • l’obtention de la parité des droits sociaux pour les exploitants agricoles avec, pour les non-salariés, la mise en place d’indemnités journalières maladie,
  • la revalorisation de la pension d’invalidité,
  • et le calcul de la retraite sur les 25 meilleures années.

Une nouvelle réforme qui fait débat

Pour conclure, la présidente est revenue sur la réforme du financement des caisses de MSA. Une question qui fait actuellement débat, puisque étant intervenue « sans préavis et sans concertation préalable. » L’Etat prévoit en effet de remplacer le financement du fonctionnement des caisses aujourd’hui basé sur un prélèvement des cotisations, par le versement d’une dotation de fonctionnement.« Le prélèvement par l’Etat des réserves financières de l’institution n’est pas acceptable en l’état. L’effort de solidarité ne saurait être appliqué à sens unique », a souligné Lucrèce Boiteux. 

À l’issue de la réunion, la présidente s’est vue remettre l’insigne de l’Ordre National du Mérite par Jeannette Gros, présidente d’honneur, en reconnaissance de son implication pour la défense des dossiers agricoles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.4
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage