Alerte Témoin

Second tour des municipales : mode d'emploi

Publié le 28/06/2020 - 11:30
Mis à jour le 28/06/2020 - 11:34

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Les électeurs 4827  communes françaises sont invités à voter dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là.

elections-municipales-2020
elections-municipales-2020

Les conseils municipaux restent à pourvoir dans 15 % des communes, ainsi que dans les arrondissements et secteurs de Paris, Lyon, Marseille. Environ 16 millions de personnes seront appelées à voter, soit 39 % du corps électoral français.

Plus de trois mois après la décision du gouvernement de reporter le second tour des élections municipales, épidémie de coronavirus oblige, le second tour des élections municipales aura lieu le dimanche 28 juin dans quelque 5 000 communes françaises.

Le calendrier

  • Les déclarations de candidatures doivent être déposées en préfecture du vendredi 29 mai au mardi 2 juin.
  • La campagne officielle débutera le lundi 15 juin. Cette campagne "essentiellement numérique" sera plus longue que les cinq jours habituels d’entre deux tours.
  • Second tour le dimanche 28 juin
  • À l'issue du second tour, la première réunion des nouveaux conseils municipaux devrait se tenir entre le vendredi 3 et le dimanche 5 juillet 2020 pour élire les maires et les adjoints.
  • Les nouvelles équipes entreront en fonction le 17 juillet au plus tard.

Municipales 2020

Résultats du 1er tour dans les communes de Bourgogne Franche-Comté

    Nombre de conseillers municipaux selon la population  :

    Combien de conseiller municipaux à élire ? De 7 à 69 !  Cela dépend de la taille de votre commune…

    Population

    Nombre 

    De moins de 100 habitants

    7

    De 100 à 499 habitants

    11

    De 500 à 1 499 habitants

    15

    De 1 500 à 2 499 habitants

    19

    De 2 500 à 3 499 habitants

    23

    De 3 500 à 4 999 habitants

    27

    De 5 000 à 9 999 habitants

    29

    De 10 000 à 19 999 habitants

    33

    De 20 000 à 29 999 habitants

    35

    De 30 000 à 39 999 habitants

    39

    De 40 000 à 49 999 habitants

    43

    De 50 000 à 59 999 habitants

    45

    De 60 000 à 79 999 habitants

    49

    De 80 000 à 99 999 habitants

    53

    De 100 000 à 149 999 habitants

    55

    De 150 000 à 199 999 habitants

    59

    De 200 000 à 249 999 habitants

    61

    De 250 000 à 299 999 habitants

    65

    De 300 000 habitants et au-dessus

    69

    Mode de scrutin ou le mode d'emploi des municipales

    Les conseillers municipaux sont élus pour 6 ans, selon un mode de scrutin à la fois majoritaire et proportionnel qui dépend de la taille des communes. Leur nombre varie également en fonction de l'importance de la commune : de 7 conseillers pour celles de moins de 100 habitants à 69 pour celles de plus de 300 000.

    Le 15 mars, au premier tour, les conseils ont été élus au complet dans 30 143 communes où les maires et leurs adjoints sont entrés en fonction cette semaine, après que le conseil scientifique a donné son feu vert à leur installation.

    Fonctionnement des élections municipales ?

    Il existe deux types de scrutins pour les municipales, et ce, en fonction de la taille de la ville.

    Pour les communes de moins de 1.000 habitants, on parle de scrutin plurinominal et majoritaire :

    Plusieurs personnes sont élues au cours du même vote. Sur ce type de scrutin, il est possible de faire du panachage, c’est-à-dire pouvoir modifier la liste des candidats en rayant ou en ajoutant des noms. Il s’agit ici d’un scrutin majoritaire, puisque les candidats ayant obtenu plus de la moitié des voix sont élus.

    L.253 - Décret 64-1086 1964-10-27 JORF 28 OCTOBRE 1964

    Nul n'est élu au premier tour de scrutin s'il n'a réuni :
    1° La majorité absolue des suffrages exprimés ;
    2° Un nombre de suffrages égal au quart de celui des électeurs inscrits.
    Au deuxième tour de scrutin, l'élection a lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre des votants. Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, l'élection est acquise au plus âgé.

    Pour les communes de plus de 1.000 habitants on parle de scrutin de liste proportionnel avec prime majoritaire :

    Les candidats se présentent sur une liste bloquée respectant la parité homme/ femme. Les électeurs votent pour une seule liste qui obtiendra le nombre de siège proportionnel au nombre de voix.

    Tout comme le scrutin plurinominal, c’est un scrutin majoritaire, si une liste obtient plus de 50% des voix elle obtient plus de la moitié des sièges du conseil. Les sièges restants, seront répartis à la proportionnelle la plus forte.

    Un deuxième tour est organisé si aucune liste n’arrive à plus de 50% des voix.

    Ce deuxième tour se fait alors avec les listes ayant obtenu plus de 10% des votes.

    A l'issue du premier tour, seules listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés ont la possibilité de fusionner avec les listes qui se sont maintenues.

    La liste arrivée en tête à l'issue du second tour obtient la moitié des sièges. L’autre moitié des sièges se réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages.

    L.262 Décret 64-1086 1964-10-27 JORF 28 OCTOBRE 1964

    Au premier tour de scrutin, il est attribué à la liste qui a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés un nombre de sièges égal à la moitié du nombre des sièges à pourvoir, arrondi, le cas échéant, à l'entier supérieur lorsqu'il y a plus de quatre sièges à pourvoir et à l'entier inférieur lorsqu'il y a moins de quatre sièges à pourvoir. Cette attribution opérée, les autres sièges sont repartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne, sous réserve de l'application des dispositions du troisième alinéa ci-après.

    Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il est procédé à un deuxième tour. Il est attribué à la liste qui a obtenu le plus de voix un nombre de sièges égal à la moitié du nombre des sièges à pourvoir, arrondi, le cas échéant, à l'entier supérieur lorsqu'il y a plus de quatre sièges à pourvoir et à l'entier inférieur lorsqu'il y a moins de quatre sièges à pourvoir. En cas d'égalité de suffrages entre les listes arrivées en tête, ces sièges sont attribués à la liste dont les candidats ont la moyenne d'âge la plus élevée. Cette attribution opérée, les autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne, sous réserve de l'application des dispositions du troisième alinéa ci-après.

    Les listes qui n'ont pas obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés ne sont pas admises à répartition des sièges. Les sièges sont attribués aux candidats dans l'ordre de présentation sur chaque liste.

    Si plusieurs listes ont la même moyenne pour l'attribution du dernier siège, celui-ci revient à la liste qui a obtenu le plus grand nombre de suffrages. En cas d' égalité de suffrages, le siège est attribué au plus âgé des candidats susceptibles d'être proclamés élus.

    On vote aussi pour les conseillers communautaires...

    Le 28 juin, les électeurs éliront également les conseils communautaires de quelque 1.100 communautés de communes, métropoles ou agglomérations, où le premier tour n'a pas été décisif.

    Le rôle des communes et surtout des intercommunalités sera essentiel pour la relance économique à l'issue de la crise sanitaire, les collectivités représentant environ 70 % de l'investissement public, notamment dans le secteur du BTP.

    Le 18 juillet au plus tard, les conseils de tous les communes et groupements de communes devraient donc être renouvelés et installés, marquant la fin du cycle des municipales.

    Campagne "numérique"

    En baisse quasi constante depuis plus de trente ans aux municipales, la participation s'est effondrée à 44,6 % au premier tour, au tout début de la vague de Covid-19 en France, contre 63,5 % en 2014.

    Le gouvernement étudie avec les formations politiques et les associations d'élus la possibilité d'assouplir certaines règles du vote, comme le recueil et l'extension des procurations, pour tenter de ramener les Français aux urnes.

    Cette campagne s'annonce "différente" selon Christophe Castaner : pas de meeting, pas de porte-à-porte, mais le respect de la distanciation physique et du port du masque. "Nous allons privilégier une campagne numérique, dans les médias, nous réfléchissons à des professions de foi plus détaillées" a expliqué le ministre de l'Intérieur.

    Un vote avec des conditions sanitaires strictes

    Les conditions sanitaires seront strictes le dimanche 28 juin 2020. Le port du masque sera obligatoire pour les électeurs comme pour les assesseurs.

    • Marquage au sol,
    • Distanciation entre les électeurs
    • Émargement par l’électeur avec son propre stylo
    • Gel hydroalcoolique sur place

    La durée d’ouverture des bureaux de vote pourrait également être allongée jusqu’à 20h, pour éviter les concentrations de personnes.

    Procuration

    Le gouvernement a décidé d'élargir les conditions de vote par procuration.

    Les procurations établies pour le 22 mars, date d'origine du second tour seront valables le 28 juin.

    Il ne faudra plus de raison particulière pour établir une procuration : tout le monde pourra voter par procuration

    Les directeurs d’Ehpad pourront recueillir les procurations de leurs résidents : une démarche encouragée par le ministre de l’Intérieur afin "d’éviter d’augmenter le risque d’introduction du Covid au sein de ces établissements en recourant à des personnes qui y travaillent déjà"..

    Un vote par correspondance ?

    Le vote par correspondance, disparu en 1975 en France, pourrait refaire surface. Il pourrait être réalisé par pli et/ou vote électronique, mais il faudrait légiférer. Le calendrier semble donc très serré, mais l'option est à l'étude.

    "Je ne dirais pas que c’est facile et simple, c’est même coûteux".

    "C’est lourd, c’est difficile, ça implique une modification législative, mais rien n’est impossible" a expliqué le ministre de l'Intérieur précisant  que cette décision devait être prise "avec les associations d'élus, en fonction de la faisabilité".

    Pour Romain Rambaud, spécialiste du droit électoral joint par l'AFP, "on ne peut mettre en place" le vote électronique ou par correspondance, "un mois seulement avant le scrutin, en raison du principe de stabilité du droit électoral".

    "Les électeurs auraient les plus grandes difficultés à s'adapter et à faire confiance à ce système nouveau". En cas d'erreurs, "la machine à complotisme (...) tournerait à plein régime" et "autant ne pas ajouter des problèmes de fraudes électorales", explique-t-il dans son blog.

    Un filet de sécurité avait toutefois été prévu pour parer à toute éventualité. Le conseil scientifique doit en effet donner un nouvel avis sur les risques sanitaires quinze jours avant le scrutin, vers le 13 juin. S'il devait estimer que les conditions ne sont plus satisfaisantes pour que le vote puisse avoir lieu, le scrutin devrait à nouveau être reporté. Les électeurs auraient du alors revoter « au plus tard en janvier 2021 » pour le premier et le second tour des municipales. 

    Soyez le premier à commenter...

    Laisser un commentaire

    municipales 2020 Besançon

    Vivez en direct le conseil municipal d’installation

    Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

    Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

    Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

    Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

    Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

    Politique

    Quels élus pour le futur bureau exécutif de Grand Besançon Métropole ?

    Les 123 élus du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole se réuniront le jeudi 16 juillet 2020 au palais des sports de Besançon en vue de l'élection des membres du bureau :  président, vice-présidents et conseillers communautaires délégués. Ils formeront le bureau exécutif de la communauté urbaine. A l'issue du vote, Anne Vignot devrait être élue présidente. Gabriel Baulieu, maire de Serre-les-Sapins, devrait quant à lui être reconduit au poste de premier vice-président.

    Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

    Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

    Vivez en direct le conseil municipal d’installation

    Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

    Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

    Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

    Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

    Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.
    Offre d'emploi

    Devenez membre de macommune.info

    Publiez gratuitement vos actualités et événements

    MUNICIPALES 2020

    Les résultats dans votre commune

       22.08
      peu nuageux
      le 11/07 à 15h00
      Vent
      4.56 m/s
      Pression
      1021 hPa
      Humidité
      38 %

      Sondage