Ségur de la santé : l'Adapei du Doubs monte au créneau pour que les professionnels du médico-social soient considérés comme les autres acteurs du soin

Publié le 04/11/2021 - 11:13
Mis à jour le 04/11/2021 - 10:58

Depuis plusieurs mois, le secteur médico?social et l’Adapei du Doubs se mobilisent pour dénoncer « les conséquences de la non?application du Ségur pour tous ».

Adapei du Doubs © Alexane Alfaro
Adapei du Doubs © Alexane Alfaro

"Oubliés du Ségur de la Santé en 2020 et en 2021, tous les professionnels du médico-social doivent aujourd’hui être considérés au même titre que les autres acteurs du soin", selon l'Adapei du Doubs qui accompagne 3.600 personnes souffrant d'handicaps avec pre?s de 2.000 professionnels qualifie?s.

72 postes vacants à l'Adapei du Doubs : un risque de discontinuité de l'activité et des ruptures de soins

Pour cette association, "cette non application des mesures de revalorisation salariale à l’ensemble de nos professionnels, est le signe d’un manque de reconnaissance qui se traduit par des difficultés de recrutement et de fidélisation de nos salariés". Au niveau régional dans le secteur médico-social, ce sont actuellement plus de 350 postes qui sont vacants. L’Adapei du Doubs ne fait pas exception à cette règle, puisqu'elle compte actuellement 72 postes vacants au sein de ses établissements et services. "Cette pénurie sans précédent de professionnels affecte par voie de conséquence les conditions de travail et la qualité de l’accompagnement des personnes en situation de handicap" affirme l'Adapei.

Les familles, tout comme les gestionnaires d’établissements, s’inquiètent et craignent un risque de discontinuité de l’activité, des ruptures de soins comme concrètement, un manque d’ergothérapeutes dans les Maisons d’accueil spécialisées (MAS) pouvant avoir des conséquences sur la motricité ou encore un manque d’orthophonistes pour des enfants atteint de troubles de la parole entrainant un retard dans leur apprentissage.

Une pétition nationale

Pour dénoncer cette situation, l'union nationale Unapei a lancé une pétition le 22 octobre qui compte près de 55.000 signatures. Elle demande l’application des mêmes mesures de revalorisation pour le secteur médico-social que celles qui ont été appliquées pour l’hôpital et les EHPAD, à savoir une augmentation de 183€ par mois pour tous nos professionnels.

Par ailleurs, l’Adapei a alerté par courrier l’ensemble des parlementaires du département du Doubs sur cette situation et leur a proposé une question parlementaire à l’occasion des discussions sur le projet de loi de finance de la sécurité sociale 2022. L’association a également alerté l’ensemble des 568 mairies du Doubs pour les sensibiliser à ces enjeux, "car parmi leurs administrés figurent des personnes en situation de handicap, des familles et des professionnels de notre communauté." Enfin, l’Adapei a rencontré et écrit au Conseil départemental du Doubs, qui finance une partie des établissements et qui élabore à l’heure actuelle son budget 2022.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.68
partiellement nuageux
le 16/07 à 06h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %