Situation sanitaire "très préoccupante" dans le Doubs : le préfet et le président de la CCI rappellent les mesures sanitaires dans les commerces

Publié le 10/12/2020 - 15:01
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Dans un communiqué du 10 décembre 2020, Joël Mathurin, préfet du Doubs, Dominique Roy, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs, Manuela Morgadinho, présidente de la délégation du Doubs de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, tiennent à rappeler les règles sanitaires qu’il convient de respecter en toutes circonstances et dans les commerces.

©Alexane Alfaro © AA
©Alexane Alfaro © AA

"La situation sanitaire du département du Doubs au regard de la Covid-19 demeure très préoccupante, avec le maintien d’une forte pression sur notre système de santé", affirme la préfecture du Doubs.

Dans le contexte où les mesures d’allègement du confinement ont permis la réouverture des commerces qui s’accompagne d’une forte fréquentation à l’approche des fêtes de fin d’année, Joël Mathurin, préfet du Doubs, Dominique Roy, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs, Manuela Morgadinho, présidente de la délégation du Doubs de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, tiennent à rappeler les règles sanitaires qu’il convient de respecter en toutes circonstances.

En plus du port du masque obligatoire dans tous établissements recevant du public, "chacun doit avoir un comportement responsable et respecter les recommandations de distanciation physique, de lavage de mains et de limitation des contacts pour se protéger et protéger les autres", est-il indiqué.

Le protocole sanitaire dans les commerces impose :

  • Une jauge renforcée de 8 m2 par personne (cette jauge s’apprécie sur l’ensemble de la surface de vente)
  • Une information renforcée du client affichant la capacité maximale de l’accueil de l’établissement et rappelant les consignes sanitaires, les conditions d’accès au magasin, les heures d’affluence, les modalités de pré-commande.
  • Pour les magasins d’une surface de vente de 400 m2 et plus, cette obligation se traduit par la présence d’une personne à l’entrée pour le comptage ou par la mise en place d’un dispositif de comptage. Dans les magasins en dessous de ce seuil de surface, la présence d’une personne à l’entrée n’est pas requise, mais le commerçant doit être en mesure de connaître à tout moment le nombre de personnes présentes dans son magasin et de faire cesser les nouvelles entrées lorsque la capacité maximale d’accueil est atteinte.
  • Des mesures renforcées pour faire respecter les principes de distanciation physique et d’hygiène : désignation d’un référent Covid-19, respect de l’hygiène des mains et du port du masque, recommandation d’un sens de circulation, ventilation des magasins, prévention des regroupements de personnes.
  • Des contrôles ont déjà eu lieu et continueront à être effectués par les services de l’État pour veiller à la bonne application de ces mesures. Cet effort collectif est indispensable pour enrayer la propagation du virus et permettre dès que possible la levée des mesures restrictives.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.92
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
52 %