Six mois de prison ferme pour jet d'acide en marge de la manifestation des Gilets jaunes

Publié le 25/12/2018 - 09:06
Mis à jour le 25/12/2018 - 10:06

Le tribunal correctionnel a condamné un jeune belfortain de 19 ans ce lundi 24 décembre 2018 pour avoir jeté de l’acide sur les forces de l’ordre en marge de la manifestation des Gilets jaunes samedi 22 décembre 2018 à Besançon.

illustration forces de l'ordre rue Charles Nodier (Besançon) en marge d'une manifestation des Gilets jaunes© d poirier ©
illustration forces de l'ordre rue Charles Nodier (Besançon) en marge d'une manifestation des Gilets jaunes© d poirier ©

Le jet n'avait heureusement touché aucun membre des forces de l'ordre. Le jeune homme originaire de GrandVillars dans le Territoire-de-Belfort avait jeté une bouteille d'acide qu'un autre manifestant lui avait donné rue Charles Nodier à proximité de la préfecture du Doubs dans le face à face entre des manifestants excités et les forces de l'ordre. Filmé, il avait immédiatement été interpellé et placé en garde à vue.

A la barre, le jeune maçon dit regretter son geste et s'être laissé prendre dans l'ambiance négative de la manifestation." "J'ai été choqué par l'importance de l'impact, j'ai eu très peur, je ne m'attendais pas à cela" a indiqué le jeune homme selon les propos recueillis par France Bleu Besançon.

N'ayant pas d'antécédents judiciaires, le parquet a requis quatre mois de prison mais avec mandat de dépôt pour l'exemple au vu d'un geste grave qui aurait pu avoir de lourdes conséquences. Les juges seront plus sévères sur la durée seulement : six mois de prison ferme mais sans mandat de dépôt signifiant que le jeune manifestant 'n'a pas passé la nuit en prison et qu'un aménagement de peine sera possible. Le jeune homme est reparti chez ses parents chez qui il vit pour le réveillon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l’ont à nouveau chanté. Moins d’une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d’après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux « premiers de corvée »

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d’Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s’est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les « Livres dans le Boucle ». La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : “Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre…”

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu’un bilan, c’est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.88
légère pluie
le 12/07 à 15h00
Vent
4.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %