Territoire de Belfort : six cas de légionellose, dont un mortel

Publié le 12/09/2017 - 11:44
Mis à jour le 12/09/2017 - 11:44

Six cas de légionellose, dont un mortel, ont été diagnostiqués au cours du mois d’août dans le Territoire de Belfort, 
a-t-on appris ce mardi 12 septembre 2017 auprès de la préfecture. 

 ©
©
  • L'homme décédé, âgé de 46 ans, présentait "de multiples fragilités médicales" et "des pathologies lourdes", a précisé la préfecture. Les cinq autres personnes "ont été traitées et sont hors de danger", a-t-elle ajouté. 

"À ce stade, l'origine de la contamination n'est pas identifiée. Il est possible qu'il y ait plusieurs sources de contamination", a fait savoir la préfecture. "A priori, les personnes atteintes n'ont pas de point commun : elles ne se connaissaient pas et elles n'ont pas fréquenté les mêmes lieux", a-t-elle précisé. 

Parmi les six personnes atteintes par la légionellose, quatre sont originaires du Territoire de Belfort et deux étaient de passage, dont l'homme décédé. Des enquêtes sont menées par la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) pour déterminer les sources de contamination. L'agence régionale de santé (ARS) a par ailleurs diligenté des analyses sur le ou les types de souches qui ont affecté les malades. 

Le préfet du Territoire de Belfort, Hugues Besancenot, a souligné dans un communiqué que "la légionellose est une forme grave d'infection pulmonaire d'origine bactérienne, qui infecte l'homme par inhalation d'eau contaminée 
diffusée en aérosol". 

La maladie n'est pas contagieuse d'une personne à une autre et les symptômes sont généralement similaires à ceux d'une grippe (fièvre, frissons, toux, difficultés respiratoires et parfois nausées et confusions). 

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.44
couvert
le 26/06 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage