Un couple kosovar et leur bébé dans la rue cette nuit à Besançon

Publié le 24/10/2012 - 00:51
Mis à jour le 24/10/2012 - 09:43

Un couple de Kosovars et leur bébé d'un peu plus de deux mois dorment actuellement dehors faute de place dans les hébergements d'urgence de Besançon. 

 ©
©

115

Depuis au moins deux nuits, ce jeune couple de Kosovars et leur bébé dorment à l'extérieur par moins de +10°C. Ils ont été rencontrés peu avant 20h à l'angle de la rue Battant et de la rue de la Madeleine au centre-ville de Besançon. Des témoins ont alerté le 115, le Samu social sans succès. Choqués, ils ont alerté par mail le maire de Besançon en posant une question : "Qui sera responsable en cas de décès du bébé, même accidentel ? "

Un couple connu des services sociaux 

 Ce lundi soir, le Samu social du Doubs confirme. Les autorités connaissent la situation. Le jeune couple a d'ailleurs été reçu ce mardi par les services sociaux de la Ville. Mais les hébergements d'urgences, occupés à 95 % par des personnes originaires des pays de l'Est, sont saturés. "Nous sommes au courant de cette situation très difficile. On ne peut malheureusement pas pousser les murs. Il y a des familles avec des enfants. Le Forum est complet tout comme les Glacis...."

50 refus d'hébergement à Besançon

Il nous est expliqué au téléphone que depuis quelques mois, Besançon voit un afflux important d'étrangers originaires d'Arménie, du Kosovo, etc.  Le cas de ces parents avec un bébé de deux mois, s'il émeut, n'est pas isolé. Rien que sur la journée de mardi, le Samu social a refusé une cinquantaine d'hébergements d'urgence. Une situation extremement tendue. 

La Ville, la préfecture et le conseil général du Doubs, informés du contexte, tenteraient ensemble de trouver des solutions, même provisoires. Les locaux de l'ancien hôpital Saint-Jacques pourraient-être une piste... 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Ascension : un long week-end pour se faire vacciner dans le Doubs

La moitié des 18 centres de vaccination est ouvert dans le département ce jeudi 13 mai 2021 et aucun ne fait le pont. Depuis le début de la semaine, une expérimentation est également menée dans le Doubs où des doses de vaccins Moderna sont disponibles en pharmacie et dans les cabinets des médecins libéraux.  

Le Pass sanitaire obligatoire pour les événements de plus de 1.000 personnes

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 mai 2021, le projet de loi relatif à la sortie de crise sanitaire. Les débats ont été marqués par un coup de théâtre sur l'article 1er du texte : celui-ci a d'abord été rejeté par les députés dans l'après-midi, puis adopté dans la nuit après une réécriture du gouvernement. Pour assister aux événements de plus de 1.000 personnes, le Pass sanitaire impose soit : d'être vacciné ou d'avoir un test PCR négatif ou d'avoir effectué un test sérologique prouvant l'immunité.  

Télémedecine et AVC : les neurologues de Besançon consultent à 7.000 km de distance

Depuis 2017, près de 600 actes de "TéléAVC" et plus de 60 téléthrombolyses ont été réalisés depuis le CHRU de Besançon auprès de trois hôpitaux ultramarins de Guyane. Dans le département le plus grand de France, le taux de mortalité par AVC des moins de 65 ans est trois fois plus important qu’en France métropolitaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.22
légère pluie
le 14/05 à 9h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
100 %

Sondage