Un couple kosovar et leur bébé dans la rue cette nuit à Besançon

Publié le 24/10/2012 - 00:51
Mis à jour le 24/10/2012 - 09:43

Un couple de Kosovars et leur bébé d'un peu plus de deux mois dorment actuellement dehors faute de place dans les hébergements d'urgence de Besançon. 

kosovars.jpg
Le couple de Kosovars et leur bébé de deux mois rencontrés par des Bisontins ce mardi peu avant 20h près de la Madeleine à Besançon ©DM

115

PUBLICITÉ

Depuis au moins deux nuits, ce jeune couple de Kosovars et leur bébé dorment à l’extérieur par moins de +10°C. Ils ont été rencontrés peu avant 20h à l’angle de la rue Battant et de la rue de la Madeleine au centre-ville de Besançon. Des témoins ont alerté le 115, le Samu social sans succès. Choqués, ils ont alerté par mail le maire de Besançon en posant une question : « Qui sera responsable en cas de décès du bébé, même accidentel ? « 

Un couple connu des services sociaux 

 Ce lundi soir, le Samu social du Doubs confirme. Les autorités connaissent la situation. Le jeune couple a d’ailleurs été reçu ce mardi par les services sociaux de la Ville. Mais les hébergements d’urgences, occupés à 95 % par des personnes originaires des pays de l’Est, sont saturés. « Nous sommes au courant de cette situation très difficile. On ne peut malheureusement pas pousser les murs. Il y a des familles avec des enfants. Le Forum est complet tout comme les Glacis…. »

50 refus d’hébergement à Besançon

Il nous est expliqué au téléphone que depuis quelques mois, Besançon voit un afflux important d’étrangers originaires d’Arménie, du Kosovo, etc.  Le cas de ces parents avec un bébé de deux mois, s’il émeut, n’est pas isolé. Rien que sur la journée de mardi, le Samu social a refusé une cinquantaine d’hébergements d’urgence. Une situation extremement tendue. 

La Ville, la préfecture et le conseil général du Doubs, informés du contexte, tenteraient ensemble de trouver des solutions, même provisoires. Les locaux de l’ancien hôpital Saint-Jacques pourraient-être une piste… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.17
couvert
le 25/05 à 6h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1016.51 hPa
Humidité
95 %

Sondage