Un petit verre de rouge pour le cœur ?

Publié le 03/09/2011 - 10:25
Mis à jour le 03/09/2011 - 10:25

Une étude de l’université de Bourgogne tenderait à prouver que le vin rouge a des effets bénéfiques sur des patients opérés du cœur. Selon une étude menée sur seulement deux semaines, une consommation modérée de vin rouge améliore la fluidité du sang, fait chuter le taux de cholestérol et augmente le niveau d'antioxydants chez des patients ayant été victimes d'un infarctus du myocarde. A la vôtre !

 ©
©

 "Sur une période de seulement deux semaines, on a réussi à modifier des paramètres très intéressants pour la santé des patients", a déclaré le professeur Norbert Latruffe, du laboratoire de biochimie métabolique et nutritionnelle de Dijon.  "Aucun travail n'avait été fait sur des personnes post-opérées d'un infarctus du myocarde",

L'étude porte sur une trentaine de patients volontaires ayant tous subi un infarctus du myocarde, a duré deux semaines et a été conduite en milieu hospitalier durant "la période de réadaptation cardiaque". Durant cette période, les patients ont été nourris avec un régimealimentaire "de type méditerranéen, à base d'huile d'olive, de fruits, de poisson et de légumes", a détaillé le professeur Latruffe.

 Le groupe a été divisé en deux. Le premier a consommé un verre de vin rouge à chaque repas du midi et du soir, soit 250 ml/jour, tandis que l'autre, faisant office de groupe de contrôle, buvait de l’eau. "Les paramètres cliniques, physiologiques et sanguins ont été mesurés au premier jour de l’étude (J1) et au dernier jour (J 14)", indique-t-on à l'université de Bourgogne. "Les résultats montrent des effets très intéressants au niveau sanguin pour le groupe qui a consommé du vin rouge : une diminution du cholestérol total (-18%), une augmentation du potentiel anti-oxydant et de la fluidité du sang",a expliqué M. Latruffe.
Le chercheur a précisé que l'étude avait été menée avec un vin de Bourgogne de garde, riche en tanins et en anti-oxydants.

Les résultats de l’étude seront  prochainement publiés dans la revue scientifique "Molecular Nutrition and Food Research".

Avec AFP 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : partout en Bourgogne Franche-Comté, le taux d’incidence en dessous de 300 infections

En France, le taux d'incidence est passé sous la barre des 400 infections pour 100.000 habitants, a-t-on appris ce mercredi 5 mai. En Bourgogne Franche-Comté, ce taux est inférieur à 300 infections, mais la situation hospitalière reste très tendue et le taux positivité élevé en particulier dans le Doubs.

Prudence si vous pêchez la truite...

Après avoir effectué des prélèvements sur le secteur de Fluans le 20 avril 2021, il a été confirmé que des kystes se trouvaient dans les muscles de la plupart des poissons disséqués... La Fédération du Doubs met en garde les pêcheurs et leur demande de lui signaler par mail les endroits où les poissons sont infectés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.88
légère pluie
le 09/05 à 21h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
57 %

Sondage