Une cagnotte en ligne pour aider la Ligue contre le cancer

Publié le 04/06/2020 - 19:04
Mis à jour le 11/06/2020 - 15:42

La Ligue en appelle en urgence ce 3 juin 2020 à l’aider à compenser une perte annoncée de 10 millions d'euros (près de 30% des fonds issus de la générosité directe des particuliers) et, ainsi, venir au cours des personnes atteintes de cancer et de leurs proches.

 ©
©

Baisse des dons : des conséquences financières catastrophiques pour la Ligue

La Ligue contre le cancer, financée à plus de 93% par la générosité des Français, est aujourd’hui confrontée à une situation sans précédent. La crise du Covid-19 engendre déjà une baisse des dons estimée à 10 millions d’euros, qui met en danger :

• l’aide aux personnes malades et à leurs proches : l’association mène de multiples actions pour soutenir et accompagner les personnes malades avant, pendant et après les traitements,

Le Comité du Doubs (Besançon) de la Ligue contre le cancer alerte sur les conséquences dramatiques de la crise sanitaire, qui menace la bonne reprise de ses actions. Ses salariés et bénévoles ont, ces dernières semaines, redoublé d’efforts pour maintenir tant que possible leur présence auprès des personnes malades (permanence téléphonique, soutien psychologique et aide sociale). Aujourd’hui, ils dressent le bilan et déplorent une baisse des dons de 100 mille euros pour leur Comité. "La survie du Comité du Doubs (Besançon) dépend de la générosité du public : pour permettre son retour progressif à un fonctionnement normal et pérenniser son accompagnement des personnes malades, les dons sont aujourd’hui vitaux !", est-il précisé

• le financement de la recherche : la Ligue est aujourd’hui le 1er financeur contractuel de la recherche contre le cancer en France ;

• la défense des droits des personnes malades : interlocuteur associatif de référence des pouvoirs publics en matière de cancers, la Ligue porte la voix des personnes touchées par le cancer et de leurs proches, elle s’en fait l’écho auprès de l’opinion ;

• la prévention et la promotion des dépistages : la Ligue dénonce inlassablement les facteurs évitables de cancers (tabac, alcool...), elle agit en direction des jeunes et des publics vulnérables, elle promeut les dépistages et les vaccinations.

Où faire un don ?

Pour faire un don en ligne : www.ligue-cancer.net ou par chèque : Ligue contre le cancer, 34 avenue Fontaine Argent, BP 9999, 25027 Besançon Cedex.

Plateforme en ligne : https://www.helloasso.com/associations/la-ligue-contre-le-cancer-comite-du-doubs---besancon/formulaires/1/widget

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la vague monte « fortement » en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus s'est encore accélérée en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux d'incidence de 346 cas pour 1000.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. Le Jura est le troisième département de France le plus touché par la cinquième vague et les conséquences commentent à peser sur le système de santé. L'agence régionale de santé enjoint la population à renouer avec les gestes barrières.

Covid-19 : huit cas d’Omicron relevés, Delta ne relâche pas la pression

Le nombre de cas d'infections au variant Omicron détecté en France se monte désormais à huit dont un dans le Haut-Rhin, selon le dernier bilan actualisé de l'agence sanitaire Santé publique France. Mais la menace actuelle reste le variant Delta avec des contaminations qui s'envolent. Un conseil de défense sanitaire est programmé lundi.

Covid-19 : les derniers indicateurs ne sont pas bons (non plus) en Bourgogne-Franche-Comté

Le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux de positivité des tests désormais à 6 %. Le Jura connaît toujours le taux d'incidence le plus élevé (448 cas pour 100.000 habitants) devant le Doubs (375) et le Territoire de Belfort (315). Les hospitalisations sont aussi en augmentation.

Omicron : les personnes vulnérables non vaccinées doivent éviter de voyager

lors que le nouveau variant Omicron suscite toutes les inquiétudes, l’Organisation mondiale de la santé a dévoilé de nouvelles recommandations, mardi 30 novembre. Les personnes à risque non vaccinées contre le Covid-19, y compris les plus de 60 ans ou celles ayant des comorbidités (maladie cardiaque, cancer et diabète), doivent éviter de voyager dans les zones où la transmission locale du coronavirus existe.  
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.45
couvert
le 06/12 à 9h00
Vent
0.81 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage