Variole du singe : les tests seront remboursés à 100%

Publié le 01/08/2022 - 16:35
Mis à jour le 01/08/2022 - 16:16

Les tests de détection du virus de la variole du singe seront remboursés à 100% par l'Assurance maladie, a indiqué samedi un arrêté au Journal officiel, après une préconisation en ce sens de la Haute autorité de santé.

"Le développement de l'épidémie de variole du singe implique de pouvoir confirmer les cas d'infection en l'absence de tableau clinique suffisamment explicite" et les tests d'amplification des acides nucléiques (TAAN) (technique qui inclut les tests PCR) "permettent de confirmer les infections", souligne cet arrêté. "Il convient, dès lors, que ces tests de dépistage soient pris en charge par l'Assurance maladie", poursuit le texte.

Lundi la Haute autorité de santé s'était prononcée pour le remboursement par l'Assurance maladie des tests, après avoir été saisie par le ministère de la Santé sur la question.

La Haute autorité de santé avait rappelé que le diagnostic repose d'abord sur l'examen et l'interrogatoire du patient, précisant que "la détection par test TAAN ne doit être effectuée qu'en cas de doute persistant après examen clinique" pour "confirmer ou non" l'infection.

"Le recours à ce type de test se limite ainsi aux +cas suspects+ et +cas possibles+, tels que définis par Santé Publique France et n'est pas nécessaire en l'absence de symptômes", avait précisé l'autorité sanitaire.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.44
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %