Vers un nouveau confinement ? Verdict la semaine prochaine sur les effets du couvre-feu

Publié le 24/01/2021 - 11:28
Mis à jour le 24/01/2021 - 11:28

Le verdict sur les effets du couvre-feu tombera la semaine prochaine, a indiqué dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran, qui évoque la prise de "mesures supplémentaires", appelées "confinement", "si ça ne baisse pas et si les variants commencent à se diffuser partout".

Couvre-feu à Besançon ©Alexane Alfaro ©
Couvre-feu à Besançon ©Alexane Alfaro ©

"J'attends d'abord d'être fixé sur les effets du couvre-feu. On le sera la semaine prochaine", déclare le ministre de la Santé au Parisien de dimanche. "Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment". "Et cela s'appelle le confinement", ajoute-t-il.

"Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme. On le fera si on n'a pas le choix", poursuit Olivier Véran. "Celui qu'on a instauré en octobre a été efficace. Mais je peux vous dire qu'il n'y a pas de plan caché, ni de scénario préécrit".

Sur les ratés de de la campagne vaccinale, le ministre a assuré qu'il n'y aurait plus de "mauvaise expérience" dans la répartition des doses de vaccins par centre de vaccination.

"Dès ce début de semaine, les Français sauront sur le site , de combien de vaccins dispose chaque centre et le nombre de rendez-vous déjà pris. Cela va grandement faciliter les choses" Olivier Véran.

Interrogé sur la mise en place d'un passeport vaccinal, le ministre a estimé que pour l'heure "la question ne se pos[ait] pas car tout le monde n'a pas encore accès au vaccin, et on ne sait pas s'il empêche la transmission". Mais "dans quelques mois quand les choses auront évolué, on ne pourra pas priver les Français de ce débat", estime le ministre.

Se félicitant d'un "taux d'adhésion" à la vaccination supérieur aux attentes -- "on espérait 70 % d'adhésion dans les Ehpad, on est au-dessus", tout comme pour les soignants "où l'on misait sur 50 %" -- Olivier Véran anticipe un taux de couverture vaccinale "très élevé".

Evoquant la question du désarroi des étudiants, le ministre a annoncé travailler à la mise en place d'un dispositif de "premiers secours en santé mentale". "Huit facultés le proposent aujourd'hui, je veux le généraliser, y compris dans le monde de l'entreprise", a-t-il précisé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

Le vaccin d’AstraZeneca est efficace sur les formes graves, défend Pannier-RunacherLire plus

Alors que la vaccination chez les médecins généralistes doit démarrer jeudi en France avec ce vaccin, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, a défendu mercredi matin sur LCI le vaccin AstraZeneca.

"Il y a ce que les gens pensent et ce que les études scientifiques montrent. Les dernières études scientifiques montrent que le vaccin AstraZeneca est très efficace sur les formes graves. Et c'est ce qu'on recherche. Le vaccin peut être moyennement efficace sur le fait que vous démarriez la maladie. Mais comme c'est une maladie qui à 80% est relativement bénigne, cela n'a pas de portée pratique, ni pour vous, ni pour le système de santé", a-t-elle expliqué.

Intérim à Besançon… un an après le début de la crise sanitaire

En ce moment, quels sont les secteur d'activité les plus porteurs d'emplois à Besançon ? • Un an après le début de crise de la Covid-19, nous avons rencontré David Sauvan, co-gérant de l'agence intérim Temporis à Besançon pour connaître les secteurs d'activité les plus impactés par la crise, mais aussi les secteurs les plus porteurs d'emplois. Rencontre.

Sondage – Pensez-vous aller profiter des festivals cet été, même assis ?

SONDAGE • La semaine dernière, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a affirmé aux organisateurs de festivals qu'ils pourront se dérouler cet été avec une jauge limitée à 5.000 spectateurs et assis. Quid de l'ouverture des bars et des foodtrucks... rien n'a encore été déclaré sur ces "détails". En connaissant ces mesures, pensez-vous aller profiter des festivals cet été ?

Covid-19 : Quels sont les restaurants ouverts en livraison et en drive à Besançon et dans le Grand Besançon ?

Alors que les restaurants ne peuvent pas encore rouvrir au public et avec les restrictions relatives au couvre-feu à 18 heures, maCommune.info vous propose une liste régulièrement mise à jour des restaurants poursuivant leur activité à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon...

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté ne fait plus partie des régions les plus impactées par l’épidémie

Le préfet de Bourgogne de Franche-Comté Fabien Sudry et le directeur régionale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté ont annoncé ce mercredi 17 février une diminution du nombre de cas positifs de Covid-19 dans la région. Aujourd'hui, elle ne fait plus partie des régions les plus impactées par l'épidémie, mais cette bonne nouvelle s'accompagne de la menace des variants... Explications.

Covid-19: quelle est la situation en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les derniers chiffres • Selon les derniers relevés de Santé publique France en date du 12 février 2021, la situation sanitaire connaît une lente amélioration avec 177 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne Franche-Comté (198 en France)  et un taux de positivité à 6,1 % pour un taux de reproduction à 0,88. Les hospitalisations sont également en baisse avec 1647 patients, dont 152 en réanimation.

Santé

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

Covid-19 : le variant britannique gagne du terrain dans le Doubs avec 43% des tests positifs

Face à la progression de la diffusion du variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs, l’Agence régionale de santé et la préfecture du département appellent la population à redoubler de vigilance et mettent en œuvre des mesures complémentaires, dans un communiqué commun du 24 février 2021.

Covid-19 : le test salivaire arrive dans les établissements scolaires

Depuis lundi 22 février 2021, les tests salivaires pour dépister la Covid-19 sont distribués dans les écoles. L'objectif du Premier ministre est d'effectuer 200.000 tests par semaine à réaliser par la salive plutôt que le nez. Un test plus pratique et moins désagréable pour les plus jeunes enfants. Comment ça marche ?

Covid-19 : légère baisse des cas, mais une activité hospitalière qui reste très soutenue en BFC

Pour l'Agence Régionale de la Santé, la baisse du taux d'incidence observée dans la région est à mettre au crédit des efforts individuels et collectifs des habitants de Bourgogne-Franche-Comté. Cette mobilisation doit toutefois être maintenue face à la menace que constituent les variants du virus présents en tous points du territoire, nous indique l'ARS dans un communiqué du 19 février 2021.

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.

Le dépistage du cancer colorectal en 3 vidéos de l’Institut national du cancer

Du 1er au 31 mars, dans le cadre de l'opération Mars Bleu les populations de plus de 50 ans, hommes et femmes, sont appelées à se faire dépister du cancer du côlon-rectum, soit le deuxième cancer le plus meurtrier en France. L'institut national du cancer a publié 3 vidéos pour démystifier ce dépistage.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.17
peu nuageux
le 26/02 à 9h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
84 %

Sondage