Vous avez des pellicules ? Et si vous testiez les probiotiques ?

Publié le 20/12/2012 - 10:37
Mis à jour le 20/12/2012 - 15:03

Le CHU de Besançon recrute 176 volontaires dans le but d’évaluer l’efficacité d’un complément alimentaire sur les états pelliculaires du cuir chevelu dans le cadre d’une étude clinique a l’hôpital jean minjoz de besancon. Une indemnité de 550 euros est prévue pour les trois mois de l’étude et les  sept visites 

 ©
©

appel aux volontaires

Le Centre d’Etude et de Recherche sur le Tégument (C.E.R.T) au sein du CHU de Besançon Jean Minjoz réalise actuellement une nouvelle étude clinique dans le but de confirmer l’effet antipelliculaire d’un complément alimentaire contenant un probiotique.

Probiotiques ? 

Les probiotiques sont « des micro-organismes vivants qui lorsqu’ils sont consommés en quantités adéquates produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte » "Les probiotiques les plus connus sont les bactéries lactiques et le bifidobactéries que nous retrouvons dans certains produits laitiers.Les probiotiques peuvent être définis comme des bactéries utiles qui ont tout d’abord été reconnus pour empêcher la prolifération des germes indésirables, pour leur activité à renforcer l’action des cellules immunitaires au niveau intestinal et pour leur action positive sur l’équilibre digestif" explique dans un communiqué le département dermatologie du Centre d’Etude et de Recherche sur le Tégument. 

"De plus, certains probiotiques sont reconnus pour être capables de renforcer la barrière cutanée, pour stimuler les défenses de la peau et pour favoriser son hydratation. Par ces différents effets, certains probiotiques pourraient avoir un rôle bénéfique dans la prévention des états pelliculaires"

L'étude veut comparer l’efficacité d’un probiotique pouvant avoir un effet bénéfique sur l’état pelliculaire par rapport à une substance contrôle. Le Cert recrute 176 volontaires (hommes ou femmes) âgés de plus de 18 ans qui sont gênés par leurs pellicules.

La durée de l’étude pour chaque volontaire est fixée à un peu plus de 3 mois pendant lesquels 7 visites seront réalisées au CHU de Besançon. Un traitement de 2 mois devra être suivi par tous les volontaires afin de pouvoir évaluer son efficacité.

C’est pourquoi il est prévu qu’une indemnité allant de 550 € (pour les volontaires habitant à moins de 30 km de Besançon) à 600 € (pour les volontaires habitant à plus de 30 km de Besançon) soit versée à tous les participants, en compensation des contraintes liées à l’étude.

En savoitr plus : lire l'encadré sur le déroulement de l'étude ci-contre à droite  

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.32
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %