Vous ne savez pas pour qui voter dimanche entre Eric Alauzet et Ludovic Fagaut ?

Publié le 17/06/2017 - 10:49
Mis à jour le 17/06/2017 - 19:20

Le second tour des élections législatives se déroulera dimanche 18 juin 2017. Dans la deuxième circonscription du Doubs, le duel est masculin entre Eric Alauzet (Europe Ecologie Les Verts, qui se revendique « Majorité présidentielle ») et Ludovic Fagaut (candidat de la Droite et du Centre). Vous hésitez encore ? Voici notamment un comparatif de leurs motivations…

 ©
©

Leurs motivations respectives

Ludovic Fagaut :

"Depuis de nombreuses années, au plus proche des habitants du Doubs (notamment dans la 2ème circonscription), j’ai à cœur de transmettre un message de courage et de détermination pour une France plus audacieuse et plus confiante, qui ne se résigne pas. Je veux incarner, à 38 ans, une nouvelle génération pour la Droite et le Centre sur notre territoire.

Mon ambition est de participer au renouveau dont nous avons besoin, tant au niveau national qu’au niveau local. Je suis prêt à prendre ma part du travail pour contribuer au redressement de notre pays."

    • Découvrez ou redécouvrez le programme de Ludovic Fagaut en CLIQUANT ICI

Législatives 2017 : nos 5 questions à Ludovic Fagaut... from maCommune.info on Vimeo.

Eric Alauzet :

"Le 7 mai 2017 a vu la réalisation d’un scénario improbable. Alors que tout laissait croire à un duel entre la droite et l’extrême droite, c’est Emmanuel Macron qui est devenu le nouveau Président de la République française. Son pari fou et son parcours fulgurant resteront dans l’histoire. L’irruption de ce jeune Président bouscule tout : les partis politiques, les clivages traditionnels, les certitudes. Elle ouvre des perspectives nouvelles en embrassant les enjeux du pays, du monde et de ce siècle : sécurité, écologie, démocratie, probité, protections, etc. et donne une nouvelle espérance pour l’Europe.

Les Françaises et les Français aspirent à une profonde bouffée d’air frais et de liberté, quitte à prendre des risques pour cela. Ils sont las des querelles stériles et des postures protestataires sans fin. Quand ils n’ont pas d’idées arrêtées, nos concitoyens sont intrigués par Emmanuel Macron qui fait naître une espérance croissante.

 La République, la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité,  constituent notre socle commun sur lequel il convient de veiller quand montent les extrémismes. J’y ajoute l’humanisme et l’écologie. C’est au nom de ces valeurs que j’agis sans relâche pour réguler et « court-circuiter » la mondialisation ultralibérale.

La présence de députés écologistes et d’un pôle écologiste au sein du groupe majoritaire constituera un appui important pour Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire.  Aussi, je m’engage dans la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron pour l’écologie et l’humanisme. Avec Michèle De Wilde, députée suppléante, je veux continuer à agir pour que nous reprenions confiance en nous et pour créer une nouvelle espérance."

  • Découvrez ou redécouvrez le programme d'Eric Alauzet en CLIQUANT ICI

Législatives dans le Doubs : nos cinq questions à... Eric Alauzet from maCommune.info on Vimeo.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.76
nuageux
le 14/04 à 12h00
Vent
2.59 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
69 %