Vous ne savez pas pour qui voter dimanche entre Fannette Charvier et Barbara Romagnan ?

Publié le 17/06/2017 - 10:49
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Le second tour des élections législatives se déroulera dimanche 18 juin 2017. Dans la première circonscription du Doubs, le duel est féminin entre Fannette Charvier (La République en Marche) et Barbara Romagnan (Parti Socialiste). Vous hésitez encore ? Voici notamment un comparatif de leurs motivations…

 ©
©

Leurs motivations respectives :

Barbara Romagnan :

"Ma motivation n’a pas changé depuis 2012 : ces cinq années m’ont permis de m’engager sur des textes de loi - égalité professionnelle, transition énergétique, loi renseignement, loi travail - mais aussi sur le temps long, en tant que rapporteure de la commission d’enquête sur la réduction du temps de travail ou de la mission d’information sur la faisabilité du démantèlement des infrastructures nucléaires. 

J’ai conduit ces travaux en veillant à conserver mon indépendance et en cohérence avec les engagements pris auprès des citoyen.ne.s. Le travail de la majorité durant le mandat a parfois laissé un sentiment d’inachevé, voire un goût amer - je pense au CICE ou à la loi travail, et bien sûr à la déchéance de nationalité. À l’inverse, d’autres textes auraient dû aller plus loin : c’est le cas de la loi de séparation des activités bancaires ou de l’asile. Enfin, en tant que parlementaires, nous avons aussi, je crois, un devoir de vigilance en direction des libertés publiques : les prolongations successives de l’état d’urgence nous le rappellent, et j’entends continuer à manifester ma circonspection sur ce sujet." 

  • Découvrez ou redécouvrez le programme de Barbara Romagnan en CLIQUANT ICI

Législatives dans le Doubs : nos cinq questions à Barbara Romagnan from maCommune.info on Vimeo.

Fannette Charvier :

"Je me présente aux élections législatives pour pouvoir donner une majorité présidentielle à Emmanuel Macron, et soutenir le projet qui est le nôtre. Je veux par la même occasion défendre toujours les valeurs du mouvement : le progrès, l'émancipation, la bienveillance. Plus de jeunes, plus de femmes, plus de personnes issues de la société civile, plus proches des préoccupations quotidiennes des Français : une Assemblée nationale renouvelée et soumise à une transparence nouvelle, permettra de réconcilier les Français avec leurs élus."

  • Découvrez ou redécouvrez le programme de Fannette Charvier en CLIQUANT ICI.

Législatives 2017 : nos 5 questions à Fannette Charvier... from maCommune.info on Vimeo.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Législatives 2022 : Marie-Guite Dufay apporte son soutien à Séverine Véziès (Nupes)

La présidente socialise de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay a décidé de soutenir la candidate de la nouvelle union écologique et sociale qui sera face à Laurent Croizier (Ensemble ! Majorité présidnetielle) dimanche 19 au second tour. 

Législatives 2022 : “aucune voix” pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

Laurent Croizier, candidat à la Majorité présidentielle sur la 1re circonscription du Doubs

Portrait • Militant actif à la Majorité présidentielle , Laurent Croizier, 47 ans, se présente aux élections législatives dans la 1re circonscription du Doubs. Lors du premier tour le candidat est arrivé en deuxième avec 26,75%.

Politique

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.56
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
5.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %