Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Morteau saucisse : les fameux "20 cm de pur bonheur" dans le métro parisien

©Dartagnan - cliquez sur l'image pour agrandir
publi-info

Après avoir interpellé les Bisontins avec ses 20 centimètres de pur bonheur bien il y a trois ans sur 200 abris-bus, la saucisse de Morteau traditionnelle Jean-Louis Amiotte s'invite dans le métro de Paris. Objectif : faire connaître cette spécialité que les Francs-Comtois aiment tant aux parisiens grâce à 350 panneaux publicitaires et promouvoir sa fabrication traditionnelle...

Publicité

L'entreprise artisanale de la saucisse de Morteau a été créée par Jean Amiotte-Suchet, charcutier, en 1939 dans l'Est de la France, proche de la frontière Suisse au milieu des montagnes franc-comtoises du Jura et du Haut-Doubs. C'est en 1967 que Jean-Louis Amiotte-Suchet, le fils, succède à son père et développe l'entreprise. Depuis, la saucisse de Morteau s'exporte dans d'autres régions françaises. Le label régional Franche-Comté, protégeant la saucisse de Morteau dans sa zone historique de fabrication à 700 mètres d'altitude dans le Haut-Doubs a été créé en 1974. 

Deux médailles d'or au salon de l'agriculture 2013 

C'est en 1998 qu'Arnaud et Carole Amiotte-Suchet prennent la relève et continuent à perpétrer la tradition à travers les frontières de notre région, notamment le fumage de la saucisse qui se réalise en tuyé. "Cette étape s'effectuera toujours exclusivement en tuyé, ce qui donne son goût inimtable" souligne Thierry Belin, directeur commercial de la société Jean-Louis Amiotte. D'ailleurs, la Morteau saucisse a reçu deux médailles d'or au salon de l'agriculture à Paris lors du concours général agricole national en 2013.

"Offrez-vous 20 centimètres de pur bonheur" dans le métro parisien…

Après quelques recherches, l'entreprise Morteau Saucisse Jean-Louis Amiotte a constaté que la région parisienne était "sous-consommatrice" de la spécialité charcutière par rapport au nord et au sud-est de la France, (sans parler de la Franche-Comté où la saucisse se consomme très bien d'après Thierry Belin). L'objectif de la campagne est aussi de "cibler des consommateurs plus jeunes". En effet, selon le directeur commercial de la société, les plus grands consommateurs ont 50 ans et plus.

Par ailleurs, l'entreprise tente de démontrer que la saucisse de Morteau, fabriquée dans la tradition, n'est pas mauvaise pour la santé : "Je n'en peux plus d'entendre dire dans les médias que la charcuterie est mauvaise pour la santé" raconte Thierry Belin, "surtout quand on sait que sur 100 ménages français, 70 consomment des knacks et seulement 15 consomment de bons produits d'appellation contrôlée. Une knack est composée de 72% de viande et 18% d'eau. Nous, avec 100 kg de viande on fait 100 kilos de saucisses". C'est dit !

Ecouter le spot radio de la Morteau saucisse Jean-Louis Amiotte...

L'entreprise Jean-Louis Amiotte sera présente au prochain salon de l'agriculture à Paris du 22 février au 2 mars 2014.

publi-info

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille