Affaire Narumi : le suspect chilien placé dans une cellule d'isolement

Publié le 29/07/2020 - 09:05
Mis à jour le 29/07/2020 - 08:45

Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir tué son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki en 2016 à Besançon et extradé jeudi par le Chili, a été placé en détention dans une cellule d'isolement, a-t-on appris mardi 28 juillet 2020 de source judiciaire.

© capture d'écran  ©
© capture d'écran ©

Le suspect mis en examen vendredi pour l'assassinat de la jeune femme a été incarcéré dans une cellule d'isolement de la maison d'arrêt de Besançon "pour sa sécurité", a précisé une source judiciaire. "Au vu du retentissement médiatique de l'affaire, il a été placé seul dans sa cellule. Il ne rencontre pas les autres détenus pour sa propre protection et éviter qu'il ne subisse des pressions", a-t-on précisé de même source.

Des mesures de surveillance particulières ont été mises en place par l'administration pénitentiaire, notamment pour s'assurer de l'évolution de l'état psychologique de Nicolas Zepeda et prévenir un éventuel "choc carcéral", alors qu'il est loin de sa famille restée au Chili, selon la même source.

L'unique suspect dans l'affaire Narumi Kurosaki

Nicolas Zepeda, 29 ans, est l'unique suspect dans l'enquête sur la disparition de Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé malgré d'importantes recherches. Il a réaffirmé qu'il était innocent vendredi dans le bureau de la juge d'instruction de Besançon. Une juge des libertés et de la détention avait ensuite décidé de son placement en détention provisoire.

Les deux jeunes gens s'étaient rencontrés en 2014 au Japon, où il étudiait. Nicolas Zepeda était tombé éperdument amoureux de l'étudiante. Mais peu avant la disparition de Narumi, ils avaient pris leurs distances et l'étudiante japonaise avait débuté une nouvelle relation, suscitant la jalousie du jeune Chilien.

Le soir du 4 décembre, ils étaient rentrés ensemble dans le logement de Narumi sur le campus universitaire de Besançon. Cette nuit-là, selon les enquêteurs, plusieurs étudiants ont entendu "des hurlements de terreur, des cris". Nicolas Zepeda est le dernier à avoir vu la jeune fille.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : l’instruction sur le point d’être clôturée

Le dossier d'instruction de l'assassinat de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, en 2016 à Besançon, dont l'ancien petit ami chilien Nicolas Zepeda est l'unique suspect, a été transmis au procureur de Besançon en vue de la clôture de l'information judiciaire, a-t-on appris jeudi 7 janvier 2021. Le procès devra se tenir dans un délai d'un an.

Justice

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.07
partiellement nuageux
le 19/06 à 3h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage