Alstom : Christine Bouquin se rendra à une réunion de concertation avec la direction d'Alstom et les élus

Publié le 12/09/2016 - 09:55
Mis à jour le 12/09/2016 - 10:05

Ce lundi 12 septembre, la présidente du Département du Doubs, Christine Bouquin, participe à une réunion de concertation avec l’équipe de direction d’Alstom. Réunion à l’initiative de la Région, en présence d’élus et responsables publics. Ce même jour, une réunion de crise est prévue à l'Elysée autour du président de la République.

ChristineBouquin005.JPG
Christine Bouquin ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

L’annonce de la fermeture programmée du site Alstom de Belfort a jeté la consternation à Belfort et, compte tenu la méthode, dans tout le pays. 400 emplois sont directement concernés. Plus largement, tout un écosystème se trouve menacé : familles, sous-traitants, commerçants, etc.

Même si le site se situe hors du Doubs, les élus du Département « ne peuvent que s’associer aux diverses voix qui s’élèvent aujourd’hui » est-il indiqué dans un communiqué du Département du Doubs. Cela pour plusieurs raisons :

  • « Belfort et Montbéliard appartiennent au même bassin de vie et sont même associés – accompagnés en cela de longue date par le Département du Doubs – dans un « pôle métropolitain. Leurs résidents travaillent sur l’ensemble de la zone. Ces suppressions auront donc nécessairement des implications sur le département du Doubs. »

  • « Le caractère très industriel de la région, en proportions la 1ère région industrielle de France. Le Doubs étant tout particulièrement concerné, par exemple avec le site Alstom d’Ornans. Cette annonce sert d’avertissement et doit rassembler l’ensemble des acteurs institutionnels autour de l’avenir de nos sites, de nos savoir-faire et de nos emplois industriels. »

  • « Le Premier-ministre, Manuel VALS, estime qu’il est encore possible de faire marche arrière pour sauver Alstom à Belfort. Dans cette perspective, la mobilisation de l’ensemble des responsables publics, tout spécialement des acteurs politiques locaux, doit être complète. Une réunion interministérielle se tiendra en ce sens aujourd’hui même. »

 Une réunion interministérielle de crise convoquée après l’annonce par Alstom de l’arrêt de la production de trains à Belfort s’est ouverte ce lundi 12 septembre 2016 matin à l’Elysée autour de François Hollande pour examiner tous les aspects du dossier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l'avenir d'Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d'Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d'un rapprochement "entre égaux". L'État français n'est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l'Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de "rassurer" les salariés d'Alstom en usant "de toute son influence pour déclencher" les commandes citées dans le plan de sauvetage de l'État. Une lettre qui prépare la visite du président à l'usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.35
légère pluie
le 20/10 à 15h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1005.2 hPa
Humidité
80 %

Sondage