Anesthésiste mis en examen pour empoisonnements : "Il ne peut s'agir que d'actes volontaires..."selon le parquet

Publié le 07/03/2017 - 15:24
Mis à jour le 07/03/2017 - 19:15

Christine de Curraize, vice-procureure au tribunal de Grande Instance de Besançon, a tenu une conférence de presse ce mardi 7 mars 2017 en début d’après-midi après la mise en examen pour « empoisonnements avec préméditation » d’un médecin anesthésiste de 45 ans. Ce dernier conteste catégoriquement les faits. 

Tout est parti d'une alerte de l'ARS, l'agence régionale de la santé de Bourgogne Franche-Comté qui a informé le parquet de Besançon "de deux événements indésirables graves" survenus les 11 et les 20 janvier 2017 sur deux patients de la clinique Saint-Vincent. Ces derniers ont pu être réanimés après des arrêts cardiaques en cours d'opération.

Christine de Curraize a indiqué que les analyses toxicologiques réalisées sur des poches de solutés de réhydratation pour le premier cas et de paracétamol pour le second ont permis de retrouver de fortes quantités de potassium ou d'anesthésique à dose létale. "Au regard de la nature et de doses des introduites dans ses poches de perfusion, il ne pouvait s'agir que d'actes volontaires de nature à entrainer la mort des patients à qui ces substances étaient destinées…" a précisé  la vice-procureure.  

"Indices graves et concordants"

La police judiciaire de Besançon, en charge de l'enquête, a rapproché ces incidents avec  deux autres évènements survenus 2008 et 2016 et ayant entrainé la mort de deux patients à la clinique Saint-Vincent et avait fait l'objet de l'ouverture d'informations judiciaires. Trois autres incidents survenus en 2009 à la polyclinique de Franche-Comté et qui avaient fait l'objet d'une enquête préliminaire. "Au regard du nombre de faits, de la certitude que des substances à doses létales avaient été introduites sciemment dans des poches de ré hydratation ou de paracétamol de ces patients en cours d'opération, l'ensemble de ces procédures étaient jointes à l'instruction et requalifiées en faits d'empoisonnements commis avec préméditation" a ajouté Christine de Curraize. 

Le médecin mis en cause n'a pas donné d'explication. Il a été interpellé le samedi 4 mars 2017 et a été mis en examen ce lundi 6 mars 2017 pour "empoisonnements avec préméditation". Le parquet a requis sa mise en détention provisoire, mais le juge de la liberté et de la détention a placé l'anesthésiqte sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraitre à la clinique Saint-Vincent de be et interdiction d'exercer. Le parquet de Besançon a fait appel de ce contrôle judiciaire. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

anesthésiste empoisonnement

Affaire Péchier : l’anesthésiste conteste sa mise en examen dans trois cas supposés d’empoisonnement

Les avocats de Frédéric Péchier, médecin-anesthésiste soupçonné de 24 empoisonnements dont neuf mortels mais qui clame son innocence, ont contesté le 9 février dernier à Besançon sa mise en examen dans trois cas. La justice rend sa décision ce mercredi 30 mars 2022.

Tentative de suicide de Frédéric Péchier, l’anesthésiste de Besançon soupçonné de 24 empoisonnements

Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de 24 empoisonnements dont neuf mortels, « a tenté de mettre fin à ses jours » dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2021 ont annoncé ce mardi 5 octobre ses avocats, selon qui « son état est critique » et son « pronostic réservé« .

Affaire Péchier : l’anesthésiste n’a pas “les traits d’un tueur en série” selon une contre-expertise psychiatrique

D’après les conclusions d’un rapport confidentiel publiées par le Journal du Dimanche le 11 avril 2021, la contre-expertise psychiatrique de Frédéric Péchier, anesthésiste soupçonné d’avoir empoisonné volontairement 24 patients à Besançon entre 2008 et 2017, ne révèle pas « les traits d’un tueur en série » dans sa personnalité.

Justice

Une mère et ses deux filles retrouvées mortes : un “dossier absolument dramatique“

Comme nous vous en informions mardi 28 novembre matin, une mère et ses deux filles, âgées de six ans, ont été retrouvées mortes lundi à leur domicile près de Pontarlier. Étienne Manteaux, procureur de la République de Besançon, a donné plus d’explications lors d’une conférence de presse mardi soir.

Meurtre de Théo Découchant : “Le procès pourrait avoir lieu dans un an”

Pour rappel, une enquête pour homicide volontaire avait été ouverte après la découverte le 6 décembre 2021 du corps d’un jeune homme d’une vingtaine d’années dissimulé dans un appartement de Oiselay-et-Grachaux, village de 400 habitants dans le secteur de Rioz en Haute-Saône. Une jeune femme de 20 ans est actuellement placée en détention.

Affaire Narumi Kurosaki : branle-bas de combat du côté des avocats de Zepeda à deux semaines du procès…

Me Julien Dreyfus annonçait, il y a tout juste une semaine, qu’il ne défendrait plus le jeune Chilien. Une situation délicate à moins d’un mois du procès, prévu le 4 décembre prochain aux assises de Vesoul. Selon une information de France Bleu Besançon, Nicolas Zepeda sera également défendu par Sylvain Cormier, un avocat lyonnais.

Le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti jugé pour “prise illégal d’intérêts”

C’est une première dans la Ve République : le garde des Sceaux en exercice, Eric Dupond-Moretti, s’assoit à partir de ce lundi 6 novembre 2023 sur le banc des prévenus d’un tribunal, accusé d’avoir abusé de ses fonctions de ministre pour régler des comptes liés à son passé d’avocat.

Un pédocriminel bisontin jugé actuellement devant la cour criminelle de Paris

Un Français de 55 ans originaire de Besançon est jugé ce vendredi 3 novembre par la cour criminelle de Paris pour six viols et 19 agressions sexuelles commis en Malaisie sur plus d’une vingtaine d’enfants et adolescents. Ce procès ne devrait être que le premier d’une longue série puisque l’homme est soupçonné d’avoir agressé et/ou violé au moins une cinquantaine d’enfants dans plusieurs pays d’Asie. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.85
pluie modérée
le 01/12 à 15h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
96 %