Avenir des Vaîtes : l'ancien directeur de campagne d'Eric Alauzet refuse de participer à la conférence citoyenne

Publié le 06/04/2021 - 14:59
Mis à jour le 06/04/2021 - 15:02

« Tiré au sort », Frank Monneur, professeur d’histoire géographie et ancien directeur de campagne d’Eric Alauzet (LREM) lors de l’élection municipale de la Ville de Besançon indique, ce 6 avril 2021, qu’il refuse de prendre part à la conférence citoyenne au sujet de l’écoquartier des Vaîtes. Au passage, il tacle la participation d’Alexandra Cordier…

Frank Monneur, 48 ans, lors de la campagne des municipales à Besançon © DR Facebook FM ©
Frank Monneur, 48 ans, lors de la campagne des municipales à Besançon © DR Facebook FM ©

Pour rappel, 5 à 700 volontaires seront retenus pour participer au tirage au sort final qui désignera 50 personnes. Ces dernières rendront un avis qui servira à la décision finale qui sera prise lors de conseil municipal en septembre 2021.

C'est un non catégorique pour Frank Monneur. Il n'acceptera pas de participer à la conférence citoyenne lancée sous l'impulsion de la Ville de Besançon. Cette dernière doit permettre "d'éclaircir les décisions" sur le sujet complexe des Vaîtes.

"Cette consultation citoyenne permettra d'avoir le résultat d'une réflexion collective, de connaitre tous les jugements", précisait en mars dernier Gilles Laurent Rayssac, président de l'agence Res Publica (spécialisée dans le dialogue collaboratif).

Un souci de "déontologie"

"Contrairement à Alexandra Cordier*, mon sens de la déontologie me conduit à ne pas participer", nous précise ce mardi Frank Monneur.

* (NDLR : ex-référente départementale LREM et candidate (Ensemble) à la mairie de Besançon (soutenue par le maire sortant J-L Fousseret)

Ce matin, l'ex candidate "Ensemble" précisait qu'elle acceptait de participer à la conférence citoyenne (voir ci-dessous) :

Les Vaites en quelques mots (projet d’écoquartier déposé en 2016)

  • 1.150 logements en petits collectifs, dont 20 % de locatif social et 15 % de logements à prix abordables
  • 2.000 à 3.000 m2 de commerces et de services
  • Groupe scolaire, crèche-halte-garderie
  • Nouvelle salle polyvalente
  • Trame viaire (liaisons inter-quartiers, des voies de desserte, des îlots bâtis et des circuits en mode doux).

L’objectif est d’approcher les 40 % d’énergies renouvelables grâce à un dispositif de géothermie avec des sondes profondes et des mini-réseaux de chaleur alimentés par des chaufferies bois pour couvrir le reste des besoins en chauffage, en eau chaude sanitaire et en climatisation.

Écoquartier des Vaîtes : le groupe d'experts a rendu son rapport

Rapport du Geec •

Anne Vignot avait promis la création d’un GEEC local afin d’expertiser des dossiers liés à l’environnement. Très attendu, le rapport du groupe d’étude de l’environnement et du climat vient d’être rendu sur le sujet très sensible du quartier des Vaîtes ce 11 mars 2021. Que dit ce rapport ? Quelles sont les préconisations des experts ? Premiers éléments de réponses avant la consultation citoyenne autour de l’écoquartier en avril et mai 2021. 
 
 

Un arrêté sera pris pour la destruction de la vigie des Vaîtes

Nous avions rencontré plusieurs membres du collectif de la Vigie des Vaîtes ce mardi à Besançon. Ils expliquaient que cette dernière avait pour but de « veiller » en montant la garde tout en promettant un « renforcement de la sécurité ».  Ce n’est pas suffisant pour la maire de la ville qui annonce ce jeudi 23 juillet 2020 qu’un arrêté sera mis en place. La date ? « Dès que les services le pourront », précise-t-elle.

Vigie des Vaîtes à Besançon : "Anne, nous t'attendons"

Alors qu’Anne Vignot, la nouvelle maire de Besançon, a demandé la déconstruction de la vigie des Vaîtes, le collectif nous précise ce 21 juillet 2020 que la « sécurité allait être renforcée » autour de cette dernière. Il appelle notamment la maire à venir rencontrer les membres du collectif…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.85
légère pluie
le 21/05 à 3h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
98 %