Cinquième vague : "un impact phénoménal" sur la cellule Covid de la CPAM du Doubs

Publié le 06/01/2022 - 18:40
Mis à jour le 07/01/2022 - 16:00

Testé positive et souffrant assez lourdement de la Covid-19 depuis le 26 décembre dernier, Carine, une Bisontine de 52 ans, dit n’avoir jamais reçu le moindre contact de l’Assurance maladie afin de lui transmettre la liste des cas-contacts et bénéficier d’un arrêt de travail. Submergée par la 5e vague de l’épidémie, la CPAM du Doubs s’explique.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Après avoir passé un moment entourée de sa famille le 26 décembre, Carine, doublement vaccinée et attendant son rendez-vous pour la troisième dose, est encore aujourd'hui malade de la Covid-19. Elle souffre de maux à la poitrine et ressens des signes d'une pneumopathie diagnostiquée par son médecin généraliste. A part elle, tous les autres membres de sa famille ne sont pas vaccinés et certains avaient vraisemblablement des symptômes de la Covid-19.

Après avoir réalisé un test qui s'est avéré positif, Carine a bien reçu un SMS de l'Etat et de l'Assurance maladie, mais elle est surprise et se dit en colère de n'avoir reçu aucun appel de la Sécurité sociale pour continuer les démarches. "J'avais préparé ma liste de cas contacts, je les ai les contactés moi-même en attendant que l'Assurance maladie le fasse, mais rien, les cas-contacts n'ont rien reçu", affirme-t-elle. Non vaccinés, ses proches ont attendu le contact de l'Assurance maladie afin de pouvoir se faire tester gratuitement. Quant à Carine, chef d'entreprise, elle souhaitait obtenir un arrêt de travail.

"Un impact phénoménal" sur la cellule contact-tracing de la CPAM du Doubs

Comme toutes les caisses d'assurance maladie départementales de France, la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 a "un impact phénoménal sur l'activité" de la cellule de contact-tracing depuis décembre dernier, nous explique Jean-Luc Berger, responsable de la communication de la CPAM du Doubs, "les lignes ont été renforcées, mais pas suffisamment" pour répondre aux très nombreuses sollicitations des assurés.

L'organisme privilégie depuis le début de cette vague l'envoi de SMS aux assurés qui sont cas-contacts ou patients zéro pour leur indiquer la procédure à suivre. Ils sont également prévenus qu'ils seront contactés par téléphone, mais cet appel n'est plus devenu systématique. "Ca a été très compliqué en décembre", souligne Jean-Luc Berger.

40 téléconseillers mobilisés à la cellule de contact-tracing

Depuis le 3 janvier, plus aucun assuré n'est reçu à l'accueil de la CPAM du Doubs sans rendez-vous, comme lors de la première vague. Désormais, les personnes positives à la Covid-19 et les cas-contacts doivent se rendre sur le site Ameli.fr pour prendre un rendez-vous téléphonique en choisissant un créneau. Une fois validé, la CPAM s'engage à rappeler les assurés au rendez-vous choisi.

"Dans 99% des cas, on arrive à répondre aux demandes. Si ce n'est pas le cas, on reprend un rendez-vous physique avec l'assuré puisque nous accueillons uniquement les personnes sur rendez-vous", précise le responsable de la communication.

Actuellement et suite à un recrutement ce mois de janvier, 40 téléconseillers sont dédiés à la cellule contact-tracing de la CPAM du Doubs, soit 25 à 30 personnes mobilisées chaque jour pour répondre aux assurés, y compris pendant les week-ends.

Comment obtenir un arrêt de travail en cas de test positif ?

Toutes les informations concernant les arrêts de travail en cas de test positif et de symptômes sont expliquées sur www.ameli.fr/doubs.

Non vaccinés, comment se faire tester gratuitement ?

Dans le cas des proches de Carine qui ne sont pas vaccinés et qui ne souhaitent pas payer un test de leur poche (un test PCR est remboursé uniquement aux personnes vaccinées et personnes non vaccinées munies d'une ordonnance médicale), il semblerait qu'il existe une "tolérance" dans les pharmacies pour effectuer des tests antigéniques pris en charge à 100% dans certaines situations.

De plus, les personnes non vaccinées n'auront pas d'autotests s'ils ne sont pas déclarés cas-contact.

Où s'informer des dernières infos Covid ?

Jean-Luc Berger conseille à tous les assurés de se rendre régulièrement sur le site internet Ameli.fr pour connaître toutes les dernières informations à jour liées à l'épidémie de Covid-19 et aux règles d'isolement, sanitaires et administratives.

Uniquement pour des questions urgentes ou pour prendre rendez-vous, les assurés peuvent appeler le 36 46, mais la patience est de mise, la cellule étant encore aujourd'hui "débordée", souligne le responsable de la communication de la CPAM du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Forte demande d’assistance médicale à la procréation : une nouvelle campagne vidéo pour promouvoir le don de gamètes

Afin d’informer le grand public sur le don de gamètes, son importance pour les personnes en attente et les changements inhérents à la loi, l’Agence de la biomédecine - établissement relevant du ministère des Solidarités et de la Santé - lance une nouvelle campagne d'information jusqu'au 30 septembre à travers un programme intitulé "Dons d’ovocytes et de spermatozoïdes : pourquoi donner ses gamètes ?".

CHU de Besançon : l’imagerie à la pointe des technologies avec le renouvellement de l’IRM 3T… C’est quoi ?

Le plateau technique d’imagerie du CHU est composé de deux IRM : une IRM 1,5 Tesla et une IRM 3 Tesla. Pour maintenir son haut niveau de performance, le CHU vient de renouveler son IRM 3T avec le choix d’un appareil de toute dernière génération disposant de technologies innovantes dans la technique d’imagerie, la rapidité des examens et le diagnostic. Le premier patient a été accueilli lundi 12 septembre 2022.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.81
légère pluie
le 24/09 à 18h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
77 %

Sondage