Covid-19 : le gouvernement précise les aides aux entreprises contraintes de fermer

Publié le 26/09/2020 - 09:27
Mis à jour le 26/09/2020 - 07:33

Le gouvernement vient de préciser les aides pour les entreprises soumises à des fermetures obligatoires ou des restrictions d'ouverture en raison de l'épidémie de Covid-19, qui comprennent notamment un renforcement du fonds de solidarité et une prise en charge totale de l'activité partielle.

restaurantuniversitaire201712022.JPG
© Hélène Loget

Le Premier ministre a annoncé jeudi soir plusieurs mesures de soutien en matière de chômage partiel, de renforcement du fonds de solidarité et d'exonérations de charges pour les bars, restaurants ou encore salles de sport obligées de fermer ou de restreindre leur activité dans certaines régions.

Le gouvernement a décidé de renforcer le premier volet du fonds de solidarité "pour les entreprises de moins de 20 salariés qui ont un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros", précise l'exécutif dans un communiqué.

Plus concrètement, pour les entreprises contraintes de fermer administrativement, le fonds de solidarité va prendre en charge "la perte de chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier jusqu'à 10.000 euros sur un mois pendant la durée de fermeture", détaille le document. Jusque-là, elles pouvaient bénéficier d'une aide de 1.500 euros par mois.

Les entreprises qui relèvent des secteurs "S1" et "S1 bis", comme par exemple les bars fermant à 22H00, "qui justifient une perte de chiffre d'affaires supérieure à 80%", vont également être prises en charge par le fonds de solidarité. Celui-ci va couvrir la perte de leur chiffre d'affaires "jusqu'à 10.000 euros dans la limite de 60% du chiffre d'affaires".

L'État et l'Unédic vont également prendre en charge à 100% le chômage partiel "jusqu'à la levée de la fermeture, soit 100% du salaire net pour les salariés au Smic et 84% environ du net dans la limite de 4,5 Smic", annonce encore le gouvernement.

Des exonérations de charges sociales sont aussi prévues pour les TPE-PME fermées administrativement ainsi que les entreprises qui ont une perte de chiffre d'affaires supérieure à 50%.

"En attendant que la mesure législative soit prise, les entreprises pourront faire la demande d'un report, pendant la période concernée", souligne le communiqué.

Une remise de cotisations peut être attribuée "au cas par cas" aux TPE-PME" indirectement affectées par les fermetures, ayant perdu 50% de chiffre d'affaires".

Plus tôt dans la journée, l'organisation patronale CPME a regretté que ces exonérations soient "conditionnées par une baisse de chiffre d'affaires d'au moins 50%", et non généralisées.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Economie

Concurrence déloyale : la CCI du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement

Le reconfinement, qui a commencé cette nuit, permet à des commerces et des entreprises de fonctionner pendant que d'autres n'en ont pas le droit alors que Noël approche à grand pas. la CCi du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement pour lutter contre la concurrence déloyale dans des communiqués du vendredi 30 octobre 2020.

Grand Besançon Métropole : « Tous mobilisés pour notre territoire, ses habitants et l’activité économique »

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, a animé jeudi 29 octobre 2020 une réunion de Bureau de la Communauté urbaine en présence de l’ensemble des vice-présidents et conseillers communautaires délégués, lors de laquelle la situation sanitaire et ses conséquences économiques ont été évoquées, apprend-on dans un communiqué.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.73
couvert
le 31/10 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
88 %

Sondage