Covid-19: les élevages de visons sous "surveillance" en France

Publié le 06/11/2020 - 08:47
Mis à jour le 06/11/2020 - 08:47

Les élevages de visons français sont sous « surveillance » depuis l’été et la « biosécurité » a été renforcée, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de la Transition écologique, alors que le Danemark a fait état d’une mutation du virus du Covid-19 chez les visons.

Elevage de visons à Emagny©dr ©
Elevage de visons à Emagny©dr ©

La Première ministre danoise Mette Frederiksen a annoncé mercredi l'abattage de la totalité de la quinzaine de millions de visons du pays, affirmant qu'une version mutée du SARS-Cov-2 avait été transmise par ces animaux à douze personnes.

En France, "nous avons mis en place une surveillance dès l'été", après une alerte des autorités néerlandaises faisant état début juin d'une contamination de visons par le Covid-19, a indiqué jeudi à l'AFP le ministère de la Transition écologique, en charge des quatre élevages français.

Une surveillance de la mortalité a été mise en place et "les mesures de biosécurité sont d'ores et déjà renforcées dans ces élevages", a-t-on ajouté de même source. "Et nous prendrons les mesures adaptées en fonction de l'évolution de la situation".

Suivant les recommandations de l'agence sanitaire Anses, des analyses PCR et sérologiques (pour détecter la présence du virus et d'anticorps respectivement) seront réalisées "sous forme d'étude scientifique" en novembre et décembre, période des abattages saisonniers des visons élevés pour leur fourrure, a précisé le ministère.

Ces quatre élevages, dénoncés par les défenseurs des animaux, doivent fermer "sous cinq ans" en France, selon les annonces faites en septembre par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Les Pays-Bas et l'Espagne avaient annoncé ces derniers mois la contamination de nombreux visons dans des élevages présents sur leur sol.

Mais l'annonce faite par le Danemark parle d'une mutation du virus qui pourrait, selon Copenhague, menacer l'efficacité d'un futur vaccin pour l'Homme. Les autorités danoises ont même indiqué jeudi que 280.000 habitants du nord-ouest du pays seraient soumis à des restrictions spécifiques pour empêcher sa propagation.

Toutefois, si les mutations des virus sont normales, plusieurs scientifiques se sont montrés circonspects après les déclarations des autorités danoises, soulignant qu'ils n'avaient eu accès à aucune donnée scientifique leur permettant de confirmer ou infirmer une mutation spécifique.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.15
nuageux
le 18/06 à 6h00
Vent
0.64 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %