Déconfinement : les premières infos dévoilées par Edouard Philippe et Olivier Véran

Publié le 19/04/2020 - 20:15
Mis à jour le 19/04/2020 - 20:15

Dans leur allocution dimanche 19 avril 2020, le Premier ministre et le ministre de la Santé ont livré quelques détails concernant le déconfinement prévu à partir de lundi 11 mai dans la lutte contre la propagation du Coronavirus. Selon eux, la population devra "apprendre à vivre avec le virus". L'obligation du port du masque est "probable" dans certains lieux publics.

©Matignon/Facebook ©
©Matignon/Facebook ©

Le Premier ministre a rapidement déclaré : "Notre vie, à partir du 11 mai, ce ne sera pas exactement la vie d'avant le confinement". La population ne retrouvera "pas tout de suite et probablement pas avant longtemps". Il a également indiqué qu'"à partir du 11 mai, nous entrons dans une deuxième phase où nous allons reconquérir une partie de notre liberté sans mettre en cause notre santé, mais en devant respecter des règles qui seront contraignantes. C'est vrai, moins contraignantes que le confinement, mais contraignantes de façon à faire en sorte que nous puissions recommencer à vivre le plus normalement."

Visites dans les EHPAD :

"Les visites dans les Ehpad et les établissements pour personnes handicapées seront possibles".

La réouverture des écoles le 11 mai :

"Les écoles n'ouvriront pas partout le 11 mai" annonce Edouard Philippe. Il souhaite rouvrir à "5 à 10%" des élèves qui n'ont pas accès aux outils d'éducation à distance. "Ils se retrouvent privés de tout contact avec l'école. C'est un grave danger pour la Nation", selon lui.

La réouverture des commerces le 11 mai :

La réouverture des commerces se fera de manière "différenciée", pas tout de suite pour la restauration.

Port du masque :

"Dès lors que nous allons procéder progressivement à des déconfinements, nos concitoyens vont se retrouver dans des configurations où la densité va être évidemment beaucoup plus grande (dans les transports publics), il faut donc que nous étudions les gestes barrières et la distanciation qui est susceptible d'être mise en œuvre" a déclaré Edouard Philippe. "Il est probable, s'agissant des transports publics, qu'il soit obligatoire pour les utiliser de porter un masque grand public".

Le ministre de la Santé souligne : "Les masques ne remplaceront jamais les gestes barrières".

Le gouvernement prévoit une production hebdomadaire de 17 millions de masques "grand public" par semaine.

Le télé-travail :

"Dans toute la mesure du possible, il faudra poursuivre le télétravail après le 11 mai. Là où ce n'est pas possible, il faudra que les règles d'organisation de l'entreprise respectent les mesures barrières et la distanciation sociale." 

Second tour des municipales

"La loi qui a été votée par le Parlement le 23 mars a prévu un système dans lequel, le 23 mai, nous dirons si le deuxième tour des élections municipales peut se tenir à la fin du mois de juin."

Les tests et les personnes "positives" :

Le gouvernement espère réaliser 500 000 tests PCR par semaine (contre 25 000 par jour aujourd'hui) à partir du 11 mai.

"Tester puis isoler : si vous êtes porteur du virus, vous aurez le choix entre un confinement à domicile ou dans un hôtel mis à disposition. Ce sont des décisions lourdes mais cette méthode est la seule qui pourra limiter la circulation du virus."

Le vaccin :

"La population n’est pas immunisée. Pas de vaccin avant 2021. Pas de traitement démontré et efficace à ce stade. Nous allons donc devoir apprendre à vivre avec le virus et la prévention va être déterminante : gestes barrières, tests virologiques, isolement des porteurs du virus."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : la 5e vague s’installe en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et frôle avec les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura, le Territoire de Belfort (248 cas pour 100.000 habitants) et le Doubs (228). Si on dénombre près de 80 hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Marine Le Pen en visite à Vesoul le 25 novembre

Jeudi 25 novembre, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, se rendra à la foire de la Sainte-Catherine à Vesoul, où elle ira à la rencontre des habitants et exposants avant de tenir une conférence de presse, sur le thème de la France des oubliés et de l'aménagement des territoires.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Qui sont les élus de Bourgogne Franche-Comté qui appellent à la réélection d'Emmanuel Macron ?

Tribune du JDD • Plus de 600 élus locaux, dont 400 maires, ont lancé samedi un appel pour soutenir la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, en saluant "un quinquennat favorable aux territoires et aux communes", dans une tribune parue dans le JDD.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.21
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
96 %

Sondage