"Dedans avec les miens, dehors en citoyen", même pour Pâques

Publié le 24/03/2021 - 16:01
Mis à jour le 24/03/2021 - 14:59

Le gouvernement a simplifié sa communication sur les nouvelles restrictions dans les départements à nouveau confiné. Mais il prévient, il n’y aura pas d’exception pour les fêtes de Pâques.

 © D Poirier
© D Poirier

Jean Castex a indiqué ce mardi 23 mars qu'il n'y aura "pas d'exception pour les repas de famille", mais que les "offices religieux" resteront ouverts dans le respect de sjauges déjà en vigueur.

Dans les départements confinés, et contrairement à Noël, aucune dérogation aux restrictions de circulation ne devrait être accordée. "Il faut que ça reste dans la stricte intimité familiale de la maison, de l'appartement, et ne pas recevoir ses amis, sa famille, ne pas se déplacer" a précisé Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, sur BMFTV ce mercredi. "Je sais que c'est particulièrement frustrant, fatiguant, triste, pour une grande partie des familles française" a-t-il ajouté.

Partout ailleurs, les autorités sanitaires ont rappelé la nécessité de respecter scrupuleusement partout en France les gestes barrières, et de restreindre les repas de famille à six personnes au maximum.

"Dedans avec les miens, dehors en citoyen"

Après les aléas de la communication en fin de semaine dernière suite au nouveau confinement allégé, le gouvernement a trouvé son nouveau slogans pour les départements concernés par les nouvelles restrictions.

Après le "Freiner sans enfermer" lancé la semaine dernière par le chef du gouvernement, le nouveau slogan à la rime riche décline en onze commandements les nouvelles restrictions.

Dedans avec les miens ?

C'est-à-dire "Je ne reçois pas chez moi", "Je ne me rends pas chez les autres", "Je télétravaille sauf impossibilité", "J'aère régulièrement mon logement" et "Je ne sors plus après 19H00, sauf pour mon travail ou une urgence, et avec une attestation", est-il énuméré dans ce premier pilier.

Dehors en citoyen?

Soit "Je peux sortir jusqu'à 19H00 pour des motifs autorisés: travailler, me promener, faire des courses, accompagner mes enfants à l'école, sortir mon animal de compagnie ou aller chez le médecin".

Mais, rappelle la campagne, "Au-delà de 10 km, je dois avoir une attestation justifiant le motif de mon déplacement" et "Je ne quitte pas la région ou mon département sauf motif impérieux ou professionnel, justifié par attestation".

"Je porte le masque et je rappelle les distances" et si "Je peux retrouver des amis dehors", c'est "à six maximum en respectant les gestes barrière", met en garde le gouvernement.

Et "si je ne suis pas seul ou si je ne suis pas avec les personnes de mon foyer", attention: "J'évite de manger ou de boire".

Confinement #3 = mesures de freinage

Seize départements, où résident environ un tiers des Français, font l'objet de "mesures de freinage" appliquées depuis samedi en raison de l'aggravation de la situation sanitaire.

La première journée de ce confinement beaucoup plus léger que les deux premiers a été marquée par le retrait en catastrophe de la première version de l'attestation de déplacement.

Le gouvernement est également critiqué par les scientifiques qui, dans l'ensemble, jugent les mesures insuffisantes pour freiner l'épidémie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cigarettes plus chères et interdites : que contient le nouveau plan de lutte contre le tabagisme ?

Nouvelles hausses du prix des cigarettes ou extension des "espaces sans tabac" à la plage, au parc ou près des établissements scolaires : le gouvernement a présenté mardi 28 novembre 2023 un nouveau plan de lutte contre le tabagisme pour "relever le défi d’une génération débarrassée du tabac dès 2032".

La mention "Haute qualité de soins” attribuée au CHU de Besançon

Le CHU de Besançon s’est soumis du 5 au 9 juin 2023 à l’évaluation par la Haute Autorité de Santé (HAS), organisme indépendant, du niveau de qualité et de sécurité des soins qu’il dispense. Tous les objectifs d’un référentiel portant sur le patient, les équipes de soins et l’intégralité de l’établissement ont été passés en revue de manière approfondie par une équipe de neuf experts-visiteurs.

Déserts médicaux : une pétition lancée pour une meilleure accessibilité aux soins

Dans un communiqué du 20 novembre 2023, l’association de consommateurs l’UFC Que choisir du Doubs - Territoire de Belfort, dévoile des chiffres jugés "affolants" sur la désertification médicale qui frappe le département du Doubs, révélée par l’actualisation de la carte de la fracture sanitaire. Une pétition a été lancée.

Une bonne soupe, ça vous tente ?

En sachet ou surgelée ? "Maison" ou en brique ? Les températures chutent, le froid commence à se faire sentir... la soupe fait son retour ! Notre diététicienne bisontine Valentine Caput fait le point sur les bienfaits de la soupe de légumes sur notre santé... à conditon qu'elle remplisse tous les critères.

Désormais, les patients en oncologie au CHU de Besançon peuvent manger ce qu’ils veulent, quand ils veulent…

Dans le cadre de la Semaine nationale de la dénutrition, le CHU de Besançon informe d'une grande nouveauté au sein de l'établissement et plus particulièrement au coeur de son service oncologie. Il s'agit d'une vitrine permettant aux patients de manger quand ils le souhaitent et surtout, ce dont ils ont envie... Objectif : donner plus d'autonomie alimentaire pour prévenir de la dénutrition.

Réserves de sang fragiles en Bourgogne Franche-Comté, l’EFS appelle aux dons

Les vacances scolaires et le jour férié de la Toussaint ont impacté les réserves de produits sanguins qui sont aujourd’hui très fragiles, selon un communiqué de l’Etablissement français du sang de Bourgogne Franche-Comté lundi 6 novembre 2023. Avec un nouveau jour férié le 11 novembre, l’EFS appelle les citoyens à se mobiliser dès cette semaine.

Unité d’accueil pédiatique enfants en danger au CHU de Besançon : déjà 70 enfants accueillis…

L’Unité d’accueil pédiatique enfants en danger (UAPED) du Doubs, ouverte depuis mi-avril 2023, a été inaugurée vendredi 20 octobre au CHU de Besançon en présence de nombreux représentants de l’hôpital, mais aussi de la justice, de l’Etat, du Département du Doubs et de l’association France Victime. Objectif de ce nouveau service : prendre en charge plus vite et plus efficacement les enfants victimes de violences.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.55
légère pluie
le 30/11 à 3h00
Vent
1.52 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
94 %