Des capteurs de CO2 dans les écoles de Besançon : un investissement de 12.700 €

Publié le 18/01/2022 - 08:31
Mis à jour le 19/01/2022 - 15:26

La Ville de Besançon a commandé au début du mois de janvier 2022 80 appareils pour un montant total de près de 12.700 euros. Ils sont arrivés dans les salles de classe vendredi 14 janvier.

La ville de Besançon a annoncé lundi avoir équipé ses écoles publiques primaires de capteurs de CO2 mobiles, pour adapter la durée d'aération des classes en fonction du taux de CO2 mesuré dans l'air, afin de lutter contre le Covid-19. "Depuis le vendredi 14 janvier 2022, (la municipalité) a distribué un capteur par école auprès de chacune des 64 écoles publiques du cycle primaire (écoles maternelles et élémentaires)", a précisé la maire EELV de Besançon, Anne Vignot.

Comment les capteurs de CO2 fonctionnent-ils ?

Ces capteurs permettent de mesurer le taux de CO2 contenu dans l’air et présentent un affichage simple avec 3 couleurs : vert, orange et rouge. Ils permettent donc de donner une indication sur la fréquence d’aération nécessaire par salle de classe, (selon la taille de la salle, le nombre d’élèves, la capacité de renouvellement de l’air, etc.

Mme Vignot souligne "qu'une des mesures barrières les plus efficaces dans la lutte contre le Covid est l'aération des pièces" et remercie le personnel qui travaille dans les écoles pour son implication dans "la mise en place de ces mesures en faveur de la qualité de l'air intérieur (QAI) et de la lutte contre la pandémie".

© Ville de Besançon

Une demande des syndicats et des enseignants

L'équipement des salles de classes en capteurs de CO2 est l'une des revendications phares des syndicats de l'Education nationale.

Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, a admis début janvier que le déploiement de capteurs de CO2 dans les établissements scolaires était "totalement insuffisant". Il avait alors lancé un "appel aux maires" à profiter du fond d'État de 20 millions d'euros pour doter leurs écoles en capteurs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Education

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Inclusion professionnelle par le sport : le Crédit Agricole Franche-Comté signe un partenariat avec l’Apels

Ce jeudi 28 avril, le directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté, Franck Bertrand a signé officiellement un partenariat avec l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS) afin de mettre en place un programme qui permettra “d’accompagner les jeunes, par le sport, jusqu’au monde du travail et leur donner des portes d’entrées vers des entreprises du territoire franc-comtois”.

UBFC : 4 présidents d’agglomérations de Franche-Comté exigent « le respect des accords politiques »

Dans un communiqué commun du 26 avril 2022, Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Damien Meslot, président de Grand Belfort, Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard et Alain Chrétien, président de Vesoul Agglo s’unissent pour exiger du président de l’Université de Bourgogne et du président de Grand Dijon "le respect des accords politiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche". Explications.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.53
partiellement nuageux
le 21/05 à 21h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
54 %

Sondage