Incendie à Planoise : plusieurs réactions de candidats à l'élection municipale  

Publié le 01/01/2020 - 09:21
Mis à jour le 10/01/2020 - 16:41

Suite à l'incendie criminel qui s'est produit ce 31 décembre 2019 à la fourrière municipale de Besançon, située dans le quartier de Planoise, plusieurs candidats à l'élection municipale 2020 ont souhaité réagir.

Communiqué de Besançon Verte et Solidaire (portée par France Insoumise) :

"La liste Besançon Verte et Solidaire réaffirme son soutien aux habitant·es de Planoise de nouveau confronté·es à une actualité difficile. Après les tirs à l’arme de guerre, aujourd’hui c’est un incendie probablement d’origine criminelle d’après les premières informations données par la presse, qui touche le centre commercial Cassin et la fourrière municipale. 

Nous redisons également notre volonté de remettre des moyens humains dans ce quartier, notamment par une police de proximité, le retour des correspondant·es de nuit et le soutien aux enquêtes de la police nationale.

Nous souhaitons un bon réveillon aux Planoisien·nes, ainsi qu’à tout·es les Bisontin·es, et que l’année 2020 leur apporte des réponses concrètes à leurs problèmes".

Communiqué de Ludovic Fagaut (liste Besançon Maintenant portée par Les Républicains) :

"Depuis trop longtemps Planoise est le théâtre d’une guérilla urbaine, qui complique la vie de nos concitoyens, nos commerçants, mais aussi celle de nos enfants. L’autorité républicaine doit retrouver place dans le secteur de vie de Planoise et à Besançon.

Notre ville mérite une autre image que celle véhiculée par ces faits divers. Nous souhaitons remettre Besançon sur la carte avec un projet global audacieux et non avec des faits divers de cette envergure déplorable. Il nous faut plus de policiers, plus de complémentarités entre les services pour que les forces de l’ordre puissent pleinement exercer leurs missions. Notre projet « Besançon Maintenant » porte cette dynamique.

C’est pour ces raisons que je propose dans mon programme, en cohérence avec le discours que j’ai tenu tout au long de mon mandat de conseiller municipal depuis 2014, l’armement de nos policiers municipaux, le doublement des effectifs de police durant mon mandat, une brigade canine ou encore le renforcement de la vidéoprotection. Les délinquants ne s‘appréhendent pas avec des filets à papillon et des canons à guimauve.

Je serai le maire de l’autorité républicaine déchue dans ces zones où le non-droit n’aura jamais sa place. Inévitablement, cela passera par un travail de fond sur l’accompagnement éducatif de nos nouvelles générations grâce notamment aux tissus associatifs très présents et indispensables pour nos secteurs de vie. Besançon et Planoise méritent mieux. Il est temps du renouveau".

Communiqué de Jean-Philippe Allenbach (liste Utinam, portée par le Mouvement Franche-Comté) :

"L'incendie criminel de la fourrière de Planoise, après les tout récents coups de feu en pleine rue, n'est jamais que l'aboutissement logique de l'angélisme municipal à l'égard de délinquants qui sans vergogne règnent depuis 20 ans en maître dans le quartier de Planoise au nez et à la barbe des habitants et de la police. 

Cet incendie est particulièrement emblématique du bilan, désastreux sur le plan sécuritaire et exécrable sur le plan social, malgré le"pognon dingue" dépensé comme dirait Emmanuel Macron, de la politique menée depuis 2001 par une alliance EELV-PS-PC.

Pour Jean-Philippe Allenbach, candidat régionaliste à la municipale, on ne saurait tolérer plus longtemps que 5 % des habitants d’un quartier puissent continuer à pourrir la vie des autres 95 % qui voudraient vivre en paix. 

Raison de plus pour que soit engagé demain un changement radical de politique avec pour premières mesures concrètes : armer et tripler les effectifs de la police municipale, ouvrir le commissariat de Planoise 24H/24, intensifier la vidéosurveillance, garantir un délai d’intervention de la police de vingt minutes maximum et accorder aux agents une prime spéciale pour les prises en flagrant délit afin de les inciter à se positionner là où ils ont le plus de chance de pouvoir en réaliser". 

1 Commentaire

En quoi l’armement de la Police Municipale pourrait-il empêcher quelques crétins de mettre le feu dans un parking souterrain ? C’est une proposition cocasse et purement démagogique, qui cherche à exploiter les inquiétudes et la peur, Messieurs Fagaut et Allenbach. Gérard Millot
Publié le 3 janvier 2020 à 11h33 par • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

incendie fourrière à Planoise

Incendie à la fourrière municipale en 2019 : 7 personnes mises en examen dont une toujours en fuite

Le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux a convié la presse ce mardi 14 septembre afin de faire le point sur l'affaire de l'incendie volontaire commis au préjudice de la fourrière municipale de Besançon le 31 décembre 2019. Il a annoncé que l'enquête était close et qu'il avait requis le renvoi devant la justice de sept suspects.

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d'économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l'automne prochain.

Incendie à la fourrière de Besançon : un fonds d’aide aux victimes soumis au vote au conseil municipal ce soir

Si une voiture à la fourrière était la cible des malfaiteurs le 31 décembre dernier, le parking Cassin et les véhicules stationnés ont également été fortement impactés par l'incendie. Ce jeudi 23 janvier, une soixantaine de véhicules sont encore stationnés. Un fonds d'aide entre 200 et 300€ sera soumis au vote du conseil municipal ce soir.

Incidents à Besançon : les habitants de Planoise veulent se réapproprier « leur quartier »

La salle du centre Nelson Mandela était pleine à craquer mercredi 15 janvier 2020 en fin de journée pour la réunion publique de la Ville de Besançon et de la préfecture du Doubs suite à l'incendie de la fourrière municipale et aux tirs en série dans le quartier Planoise. En début d'après-midi, près de 200 habitants du quartier s'étaient rassemblés pour se "réapproprier (leur) quartier". Les habitants ont réaffirmé qu'il souhaitaient un véritable retour à la tranquillité et qu'ils attendaient des solutions concrètes émanant des pouvoirs publics.

Planoise : 200 personnes rassemblées cet après-midi, près de 400 à la réunion publique

Après l'incendie de la fourrière municipale le 31 décembre 2019 et les tirs en série dans le quartier Planoise, 200 habitants se sont rassemblés dans le calme à partir de 14 heures mercredi 15 janvier 2020 place Cassin à Besançon pour soutenir les commerçants du secteur et dénoncer les violences. Un rassemblement avant la réunion publique réunissant près de 400 habitants au centre Mandela ce soir depuis 17 heures.

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.25
couvert
le 20/09 à 15h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
90 %

Sondage