Incidents à Besançon : les habitants de Planoise veulent se réapproprier "leur quartier"

Publié le 16/01/2020 - 08:20
Mis à jour le 16/01/2020 - 08:29

La salle du centre Nelson Mandela était pleine à craquer mercredi 15 janvier 2020 en fin de journée pour la réunion publique de la Ville de Besançon et de la préfecture du Doubs suite à l’incendie de la fourrière municipale et aux tirs en série dans le quartier Planoise. En début d’après-midi, près de 200 habitants du quartier s’étaient rassemblés pour se « réapproprier (leur) quartier ». Les habitants ont réaffirmé qu’il souhaitaient un véritable retour à la tranquillité et qu’ils attendaient des solutions concrètes émanant des pouvoirs publics.

Marqués depuis deux mois par des règlements de compte armés entre trafiquants et par l'incendie de la fourrière municipale, les habitants de Planoise veulent désormais que les pouvoirs publics leur rendent des comptes. C'était l'objet de la réunion publique à laquelle étaient présents le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret et le préfet du Doubs Joël Mathurin.

Après un point sur les résultats "rassurants" de la toxicité des fumées de l'incendie présenté par Atmo (voir notre article : absence d'amiante dans l'air et consolidation du bâtiment), un technicien des services de la mairie a expliqué que la  Structure du parking et du centre commercial au-dessus de la fourrière avait bien résisté à l'incendie qui est monté à 800 °C.  Une partie de la dalle, environ 100m2, a toutefois été fortement touchée et nécessitera un étayage qui sera réalisé la semaine prochaine. Les travaux à proprement parler ne commenceront que d'ici la fin février.

"Il faut repartir de plus belle et redonner des couleurs au quartier, qui n'est pas ce qu'en disent les faits divers. Ce quartier c'est mon quartier, c'est le vôtre, c'est le nôtre! ", a déclaré le directeur du magasin Intermarché de la place Cassin. Adrien Vitte qui réfléchit avec la mairie de Besançon à l'installation d'une structure provisoire avec des commerçants de la galerie commerciale, eux aussi fortement impactés par l'incendie.

"Reconquête Républicaine"

En début d'après-midi, 200 habitants, une majorité des retraités, mais aussi quelques mères de famille s'étaient réunies à l'appel du conseil citoyen de Planoise pour soutenir les commerçants de la place Cassin et dénoncer l'insécurité. "Nous voulons vivre sans peur à Planoise", pouvait-on lire sur une pancarte brandie par une manifestante.

Six des neuf candidats à la mairie de Besançon étaient présents à ce rassemblement et de nombreux élus, dont Jean-Louis Fousseret étaient présents

Depuis deux mois, ce "quartier de reconquête républicaine" (QRR) de près de 20.000 habitants est en proie à des règlements de compte armés entre bandes rivales, sur fond de trafic de stupéfiants. Sept personnes liées à ce trafic, âgées de 14 à 31 ans, ont été blessées par balles.

"Éjectons les dealers !" Monique Choux, conseil citoyen de Planoise

"Depuis l'incendie de la fourrière (le 31 décembre) et les séries de coupsde feu, les gens ont peur et beaucoup veulent partir de Planoise, notamment les familles", a expliqué Mme Choux, animatrice du conseil citoyen de Planoise avant de lancer: "N'ayons pas peur, vivons ensemble et faisons de ce quartier un endroit où on est bien. Éjectons les dealers !"

Lors de la réunion publique en fin de journée le préfet du Doubs a concédé que "la bataille de la reconquête républicaine" était âpre, notamment face aux trafiquants,  mais il a assuré que les forces de l'ordre étaient à pied d'œuvre pour traquer "sans relâche"

Par ailleurs les députés LREM du Doubs, Fanette Charvier et Éric Alauzet, candidat à la mairie de Besançon, ont annoncé l'envoi d'un courrier au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, "pour lui demander de prendre des mesures rapides et durables" après les événements dans le quartier.

Planoise : un cahier de doléances

Un "cahier de doléances" a été mis à disposition des habitants. Il sera remis au maire LREM  de Besançon, Jean-Louis Fousseret.

Évacuation des véhicules de la fourrière

159 véhicules ont été détruits dans l'incendie sur les 400 que comptait la fourrière. Ils ne pouvaient pour l'heure pas encore être évacués, mais le seront progressivement à partir de la semaine prochaine.

Une quarantaine de voitures, sur les 134 situées dans le parking public, ont pu être récupérées.

  • Prise de rendez-vous pour l’enlèvement du véhicule par un professionnel auprès de la Direction Voirie de Grand Besançon Métropole : 03 81 61 51 26
  • Si le véhicule n’est pas assuré ou non couvert par une garantie assistance et/ou incendie, prendre contact avec l’association France Victimes au 03 81 83 03 19 

Info +

Du côté de l'enquête, quatre suspects âgés de 18 à 30 ans ont été interpellés et placés en garde à vue mardi 14 janvier 2020 pour avoir déclenché l'incendie de la fourrière, a annoncé mercredi le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux. Ils réfutent toute implication.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

incendie fourrière à Planoise

Incendie à la fourrière municipale en 2019 : 7 personnes mises en examen dont une toujours en fuite

Le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux a convié la presse ce mardi 14 septembre afin de faire le point sur l’affaire de l’incendie volontaire commis au préjudice de la fourrière municipale de Besançon le 31 décembre 2019. Il a annoncé que l’enquête était close et qu’il avait requis le renvoi devant la justice de sept suspects.

Bientôt, le nouveau centre commercial Cassin à Planoise ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne

Les travaux de la restructuration du centre commercial Cassin dans le quartier Planoise à Besançon commenceront le 18 janvier prochain. Le bail commercial entre Intermarché et Aktya, société d’économie mixte bisontine, a été signé mercredi 13 janvier. Le nouveau centre commercial ouvrira ses portes dans un écrin plus moderne à l’automne prochain.

Incendie à la fourrière de Besançon : un fonds d’aide aux victimes soumis au vote au conseil municipal ce soir

Si une voiture à la fourrière était la cible des malfaiteurs le 31 décembre dernier, le parking Cassin et les véhicules stationnés ont également été fortement impactés par l’incendie. Ce jeudi 23 janvier, une soixantaine de véhicules sont encore stationnés. Un fonds d’aide entre 200 et 300€ sera soumis au vote du conseil municipal ce soir.

Planoise : 200 personnes rassemblées cet après-midi, près de 400 à la réunion publique

Après l’incendie de la fourrière municipale le 31 décembre 2019 et les tirs en série dans le quartier Planoise, 200 habitants se sont rassemblés dans le calme à partir de 14 heures mercredi 15 janvier 2020 place Cassin à Besançon pour soutenir les commerçants du secteur et dénoncer les violences. Un rassemblement avant la réunion publique réunissant près de 400 habitants au centre Mandela ce soir depuis 17 heures.

Société

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.21
ciel dégagé
le 17/07 à 21h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
82 %