Inconnue tuée dans la forêt du Frasnois : un suspect interpellé

Publié le 09/11/2017 - 11:59
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:01

Une jeune femme rousse d'une vingtaine d'années avait été découverte par des bûcherons, le 15 décembre 2016, dans un bois de la commune du Frasnois près de la cascade du Hérisson, dans le Jura. L'homme soupçonné de l'avoir tuée, sur fond de prostitution, a été interpellé au terme de près d’un an d’enquête en collaboration avec la police suisse.

993a650b-9982-4146-82b4-b5f79565150f.jpg
Reconstitution faciale de la victime © dr Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale
PUBLICITÉ

Le suspect, un homme originaire du Doubs interpellé mardi, était en cours de présentation ce jeudi matin au tribunal de Besançon en vue de sa mise en examen pour « meurtre« .

Le cadavre, dénudé, était défiguré. Le corps présentait 26 coups de couteau plus ou moins appuyés au niveau du flanc et des cervicales gauches, dont aucun n’a été mortel. Selon les résultats de l’autopsie, le décès a été causé par de multiples coups portés au visage, qui l’ont rendue méconnaissable.

Malgré la diffusion de son portrait-robot 3D le 11 janvier 2017, d’après une reconstitution faciale, personne n’a signalé sa disparition. Son ADN, transmis à une vingtaine de pays européens pour être comparé à leurs fichiers n’avait pas non plus permis de l’identifier.

Contexte de prostitution

Le crime se serait donc produit dans un contexte de prostitution. L’homme interpellé est soupçonné d’avoir été le client de la victime, d’après des sources concordantes. Le parquet tiendra une conférence de presse ce jeudi à 16 heures au tribunal de grande instance de Besançon.

Une enquête minutieuse de la section de recherches de Besançon menée en coopération avec la police du canton de Vaud, en Suisse, a permis d’identifier la victime, puis d’interpeller son meurtrier présumé, au terme de près d’un an d’enquête.

 (avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

corps frasnois

Corps d’une inconnue retrouvé au Frasnois : un travailleur frontalier de 30 ans écroué

Corps d’une inconnue retrouvé au Frasnois : un travailleur frontalier de 30 ans écroué

Le corps d'une jeune femme rousse, défigurée, avait été découvert par des bûcherons le 15 décembre 2016, dans un bois de la commune du Frasnois près de la cascade du Hérisson, dans le Jura. Un suspect a été interpellé mardi. L'assassin présumé est un homme de 30 ans, originaire du Doubs. Il a été inculpé pour meurtre et placé en détention. Ce travailleur frontalier confondu par son ADN nie être l'auteur du crime. Il sera jugé en France.

Corps retrouvé au Frasnois : la piste des bénévoles des Restos du Coeur écartée

Corps retrouvé au Frasnois : la piste des bénévoles des Restos du Coeur écartée

Suite à l'appel à témoins et à la diffusion du portrait-robot de la victime retrouvée morte le 15 décembre 2016 dans un bois du Frasnois, des bénévoles des Restos du Cœur de Besançon était convaincus avoir reconnu la jeune femme. Après vérification, les gendarmes précisent que l'identification émanant l'association n'est pas concluante.

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

Après le jugement du tribunal administratif de Besançon d'annulation de dérogation "espèces protégées" de la carrière de Semondans, la préfecture du Doubs met en demeure la SAS Maillard de régulariser sa situation administrative en cessant l'activité irrégulière ou déposant un dossier de demande d'autorisation environnementale. En attendant, le fonctionnement de la carrière est suspendu.

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Le parquet de Besançon a finalisé une demande d'extradition du Chilien Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans la disparition fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, qui sera transmise aux autorités chiliennes dans les prochains jours, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Un aide-soignant, écroué en juin pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel sur quatre personnes dans un Ehpad de Haute-Saône, est suspecté d'avoir commis des faits similaires sur neuf autres victimes dans plusieurs établissements de la région, a indiqué ce jeudi 3 octobre 2019 le parquet.

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.21
couvert
le 14/10 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1010.63 hPa
Humidité
79 %

Sondage