La clinique Saint Vincent de Besançon fête ses 30 ans d’existence

Publié le 29/11/2022 - 09:02
Mis à jour le 28/11/2022 - 17:21

Située 40 chemin des Tilleroyes à Besançon, la clinique Saint Vincent a fêté ses 30 ans d’existence. Pour l’occasion, le groupe Elsan, nouveau propriétaire de l’établissement, propose un retour en dates et en chiffres sur l’histoire du lieu de santé.

 © MC
© MC

Créée en en 1961 par le professeur Pierre Alexandre (qui s’était installé à Besançon dix ans plus tôt), la clinique Saint Vincent était initialement située dans le quartier des Chaprais. L’ancien interne et chef de clinique des hôpitaux de Paris, décoré de la croix de guerre 39/45, poursuivra sa mission jusqu’à son décès en 1968.

En 1970, un centre de radiologie a fait son apparition au sein de la clinique. Compte-tenu de l’évolution croissante de son activité, cette dernière a déménagé sur le plateau des Tilleroyes en 1992. Un centre de biologie s’y est installé trois ans plus tard, en 1995.

En 2002, le groupe Capio a racheté la clinique Saint Vincent et y a engagé des travaux d’agrandissement de 18.148 mètres carrés. En 2019, elle est à nouveau rachetée, cette fois-ci par le groupe Ramsay Santé, puis en 2020 par le groupe C2S. Enfin, en 2021, elle a été acquise par le groupe Elsan.

La clinique Saint Vincent en chiffres

La clinique Saint Vincent, c’est 43,8 M€ de chiffre d’affaires, 29.984 mètres carrés de terrain, 254 lits et places, 18.000 séjours en médecine chirurgie et obstétrique, 73 % d’interventions en ambulatoire, 400 collaborateurs, 70 médecins libéraux ainsi que 5 praticiens salariés.

La volonté du groupe Elsan est "de mettre en place une dynamique de territoire en mutualisant les compétences et les outils afin de proposer une offre de soin complète à l’ensemble des patients de Franche-Comté".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.77
couvert
le 27/02 à 12h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
82 %