Le Creusot : la sûreté du parc français pas remise en cause selon EDF

Publié le 13/06/2016 - 18:12
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:06

Les anomalies détectées dans le contrôle des fabrications à l'usine d'Areva au Creusot (Saône-et-Loire) qui concernent des pièces du parc nucléaire géré par EDF ne remettent pas en cause la sûreté des équipements des réacteurs français, a indiqué l'électricien lundi 13 juin 2016.

Nucléaire

PUBLICITÉ

En parallèle de l’audit qualité mené par Areva qui a mis en évidence des « anomalies » dans le suivi des processus de fabrication d’équipements au sein de son usine du Creusot, EDF a mené ses propres analyses techniques. « A ce jour, les analyses mécaniques de ces non-conformités identifiées, ne présentent pas d’éléments venant remettre en cause l’intégrité et la sûreté des équipements concernés », indique l’électricien dans un communiqué. Dans le détail, « Areva a établi 80 constats qui nécessitent une caractérisation (une analyse complémentaire, NDLR) pour ces équipements du parc en exploitation », explique EDF.

Les analyses sont terminées sur 68 d’entre eux tandis que sur 12, « des compléments de caractérisation sont nécessaires pour renforcer la démonstration ». Les sites concernés sont l’unité 1 de la centrale du Blayais (Gironde) et l’unité 2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin).

Le 31 mai, Areva a pour sa part indiqué dans un point d’étape, que l’analyse des deux tiers des constats « ne remet pas en cause l’intégrité mécanique des pièces fabriquées ».

Le même jour, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a expliqué que ces irrégularités concernent environ 400 pièces produites depuis 1965, dont une cinquantaine serait en service sur le parc nucléaire français.

Elles consistent en « des incohérences, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication portant sur des paramètres de fabrication ou des résultats d’essais », selon l’ASN, qui a aussi jugé les affirmations d’Areva prématurées.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

areva creusot

Anomalies au Creusot: Areva veut toujours reprendre la production mi-2017

Anomalies au Creusot: Areva veut toujours reprendre la production mi-2017

Le patron de l'activité réacteurs d'Areva (Areva NP) a confirmé ce jeudi 30 mars 2017 vouloir reprendre cet été la production de grands composants nucléaires dans la forge du Creusot (Saône-et-Loire), où des irrégularités ont été constatées, tout en envisageant élargir la gamme des pièces fabriquées.

Areva – EPR : les « premiers résultats » des tests sur l’usine du Creusot « sont bons »

Areva – EPR : les « premiers résultats » des tests sur l’usine du Creusot « sont bons »

Les premiers résultats des tests menés par Areva sur son usine du Creusot en Saône-et-Loire sont "bons", car ils montrent que les anomalies détectées dans le suivi du processus de fabrication ne concernent pas les pièces elles-mêmes, a annoncé ce  mercredi 4 mai 2016 la ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Macron défend le projet Hinkley Point comme garant de l’emploi chez Areva

Macron défend le projet Hinkley Point comme garant de l’emploi chez Areva

Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a réitéré lundi le soutien du gouvernement français au projet controversé de construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point, en Angleterre, le jugeant essentiel pour le maintien de l'emploi à l'usine du fabricant nucléaire en difficulté Areva au Creusot en Saône-et-Loire.

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.43
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
4.551 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage