Le Creusot : la sûreté du parc français pas remise en cause selon EDF

Publié le 13/06/2016 - 18:12
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:06

Les anomalies détectées dans le contrôle des fabrications à l'usine d'Areva au Creusot (Saône-et-Loire) qui concernent des pièces du parc nucléaire géré par EDF ne remettent pas en cause la sûreté des équipements des réacteurs français, a indiqué l'électricien lundi 13 juin 2016.

Nucléaire

En parallèle de l'audit qualité mené par Areva qui a mis en évidence des "anomalies" dans le suivi des processus de fabrication d'équipements au sein de son usine du Creusot, EDF a mené ses propres analyses techniques. "A ce jour, les analyses mécaniques de ces non-conformités identifiées, ne présentent pas d'éléments venant remettre en cause l'intégrité et la sûreté des équipements concernés", indique l'électricien dans un communiqué. Dans le détail, "Areva a établi 80 constats qui nécessitent une caractérisation (une analyse complémentaire, NDLR) pour ces équipements du parc en exploitation", explique EDF.

Les analyses sont terminées sur 68 d'entre eux tandis que sur 12, "des compléments de caractérisation sont nécessaires pour renforcer la démonstration". Les sites concernés sont l'unité 1 de la centrale du Blayais (Gironde) et l'unité 2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin).

Le 31 mai, Areva a pour sa part indiqué dans un point d'étape, que l'analyse des deux tiers des constats "ne remet pas en cause l'intégrité mécanique des pièces fabriquées".

Le même jour, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a expliqué que ces irrégularités concernent environ 400 pièces produites depuis 1965, dont une cinquantaine serait en service sur le parc nucléaire français.

Elles consistent en "des incohérences, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication portant sur des paramètres de fabrication ou des résultats d'essais", selon l'ASN, qui a aussi jugé les affirmations d'Areva prématurées.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

areva creusot

Anomalies au Creusot: Areva veut toujours reprendre la production mi-2017

Le patron de l'activité réacteurs d'Areva (Areva NP) a confirmé ce jeudi 30 mars 2017 vouloir reprendre cet été la production de grands composants nucléaires dans la forge du Creusot (Saône-et-Loire), où des irrégularités ont été constatées, tout en envisageant élargir la gamme des pièces fabriquées.

Anomalies au Creusot: Areva va examiner tous les dossiers de fabrication

Le groupe nucléaire Areva va passer en revue l'ensemble des 9.000 dossiers de fabrication de son usine du Creusot (Saône-et-Loire) dans le cadre de l'audit lancé à la suite de la détection d'anomalies dans le suivi des processus de fabrication d'équipements, a-t-on appris ce jeudi 13 octobre 2016.

Areva – EPR : les « premiers résultats » des tests sur l’usine du Creusot « sont bons »

Les premiers résultats des tests menés par Areva sur son usine du Creusot en Saône-et-Loire sont "bons", car ils montrent que les anomalies détectées dans le suivi du processus de fabrication ne concernent pas les pièces elles-mêmes, a annoncé ce  mercredi 4 mai 2016 la ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Macron défend le projet Hinkley Point comme garant de l’emploi chez Areva

Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a réitéré lundi le soutien du gouvernement français au projet controversé de construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point, en Angleterre, le jugeant essentiel pour le maintien de l'emploi à l'usine du fabricant nucléaire en difficulté Areva au Creusot en Saône-et-Loire.

Société

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.53
pluie modérée
le 26/02 à 18h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
64 %

Sondage