Le parfait petit déjeuner pour bien démarrer dès la rentrée !

Publié le 01/09/2014 - 10:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:14

Le petit déjeuner est toujours (et le restera) le repas le plus important de la journée ! Vous le savez, nous le savons, tout le monde le sait… mais ce n’est pas pour autant que nous savons quoi manger pour ne pas avoir un coup de barre à 11h ! C’est pourquoi nous avons rencontré Catherine Aguilar, diéteticienne et nutritionniste spécialisée dans la micro-nutrition à Besançon pour faire le point. Elle nous donne les astuces pour créer le parfait petit déjeuner pour les enfants et les adolescents !

 ©
©

Vous pouvez jeter votre pot de nutella de 1kg, ce n'est pas sur la liste et personne n'y a droit ! Ni les enfants, ni les ados ni personne !

Votre prochaine liste de courses ne comportera pas : le nutella, le jus de fruits, le pain de mie, les céréales, le lait chocolaté...

Elle devra comporter : du houmous (purée de pois-chiche), du jambon, du blanc de dinde, du tartare d'algue, du pain complet, un pain aux chocolat "pur beurre", des fruits, du beurre, du fromage, des oeufs...

Le petit déjeuner idéal pour les enfants

Que l'on soit pressé ou non, il ne faut pas faire l'impasse sur le petit déjeuner. Catherine Aguilar, qui intervient dans les écoles pour parler des aliments, a bien constaté que peu de jeunes enfants mangent le matin : "Quand je leur pose la question "qui a déjeuné ce matin ?" Très peu lèvent le doigt et répondent qu'ils n'ont pas le temps" nous raconte-t-elle, "j'ai même vu une petite fille faire un petit malaise".

Selon notre nutritionniste, le parfait petit déjeuner pour un enfant est composé de :

  • Pain (mais pas de la baguette traditionnel qui contient de la levure, préférez le pain complet)
  • Un peu de (vrai) beurre
  • Un peu de fromage
  • Un fruit ou au moins un ou deux quartiers de pomme ou d'orange
  • Un yaourt
  • Pourquoi pas un peu de lait avec du cacao (oubliez le lait chocolaté industriel beaucoup trop sucré)

Souvent levés très tôt le matin, les enfants n'ont pas faim. C'est pourquoi Catherine Aguilar vous conseille de faire un petit sandwitch au fromage que l'enfant pourra manger dans la voiture, sur le trajet de l'école. Et s'il ne mange pas avant l'école, "même si le goûter n'est plus autorisé à l'école et que l'enfant fait une petite chute de glycémie, il pourra toujours demandé l'autorisation à son maître/sa maîtresse de manger dans la matinée" indique la nutritionniste.

Le petit déjeuner parfait pour les adolescent(e)s

"La base pour mémoriser, être de bonne humeur et avoir de l'énergie toute la journée c'est surtout pas de sucre mais des protéines le matin" explique Catherine Aguilar. Si vous n'avez pas le temps, faites-vous un petit sandwitch à manger dans le bus sur le trajet ou à la récréation. Elle conseille le petit déjeuner suivant :

  • Pain complet
  • Un peu de (vrai) beurre (qui peut-être remplacé par de l'huile d'olive)
  • Une tranche de jambon ou de blanc de dinde
  • Une omelette (si on a le temps)
  • Un fruit
  • Une boisson chaude
  • Un peu de fromage

Pour les végétariens :

Si votre adolescent(e) a décidé de ne pas manger de viande, Catherine Aguilar vous suggère de remplacer le jambon et le blanc de dinde par du houmous (purée de pois chiche) ou du tartare d'algue. 

"C'est un petit déjeuner qui va apporter des acides aminés essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau. Le petit coup de pompe de 11h n'existe pas avec ce petit déjeuner" selon notre nutritionniste.

Et une barre de céréales à 10h ? "C'est pas top" selon la professionnelle car "ça stimule tout ce qui est prise de poids".

Le petit déjeuner du week-end

Le samedi et/ou le dimanche, quand on a le temps, notre nutritionniste propose de se faire plaisir mais pas n'importe comment. Les enfants et les adolescents peuvent manger un pain au chocolat mais attention, il faut qu'il soit "pur beurre" et non un croissant au chocolat ou nature qui contiennent de mauvaises graisses. ils peuvent également manger du muesli sans sucre ou un porridge avec du fromage blanc.

"Je ne recommande pas beaucoup de produits laitiers, plutôt deux dans la journée au maximum" ajoute Catherine Aguilar.

Pour ne pas manger chaque jour les mêmes aliments...

Afin de ne pas se lasser de manger tous les jours les mêmes choses, Catherine Aguilar propose un tableau de choix alternatifs :

Voilà, vous savez ce qu'il vous reste à faire... et à ne pas faire... Bonne rentrée !

  • Nutritionniste : Catherine Aguilar
  • 2 r Belfort, 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.65
peu nuageux
le 18/05 à 6h00
Vent
0.45 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
99 %