Municipale 2020 : Alexandra Cordier confirme sa candidature à Besançon et dévoile les grands projets de son programme

Publié le 14/12/2019 - 12:18
Mis à jour le 17/12/2019 - 15:41

Celle que l’on pourrait appeler le « poulain » de Jean-Louis Fousseret, Alexandra Cordier, a confirmé samedi 14 décembre 2019 sa candidature à l’élection municipale de Besançon en 2020. Le maire sortant, à ses côtés pour cette annonce, a affirmé qu’il faisait partie de la liste de la candidate. Plusieurs grands projets ont été dévoilés à cette occasion dont la construction d’un téléphérique ou l’armement de la police municipale dans certaines circonstances.

Le terrain se prépare depuis plusieurs semaines : après avoir démissionné de sa fonction de référente En marche du Doubs, Alexandra Cordier a ensuite quitté ses fonctions au cabinet du maire de Besançon. Aujourd'hui, elle se dit "entièrement disponible" pour assurer sa campagne jusqu'au premier tour de l'élection.

La candidate de 36 ans a précisé qu'elle proposait "une candidature de la liberté, loin d'une candidature de dissidence" puisqu'elle affirme que sa liste est "sans étiquette appelée - Ensemble ! - avec des personnes de gauche, de droite, du centre, mais pas d'extrêmes, pas de ça chez nous" a-t-elle souligné.

Parmi les membres de liste présents ce matin, nous avons pu reconnaître notamment Philippe Gonon, conseiller municipale UDI, Catherine Comte-Deleuze, conseillère municipale UDI, Randall Schwerdorffer et Ornella Spatafora, avocats, ou encore Myriam Lemercier, conseillère municipale déléguée à Besançon.

"Travailleuse et pugnace"

Le maire sortant, 55e de la liste d'Alexandra Cordier (non éligible), a défendu la candidature de son "poulain" en déclarant "je la connais depuis 2008 quand elle est entrée au cabinet et je sais que c'est une femme jeune, courageuse, libre dans sa tête, travailleuse, très pugnace, elle a de l'expérience puisqu'elle a suivi tous les grands projets de la Ville". Et d'ajouter : "avec elle, les choses continueront d'avancer, mais pas comme avec moi, parce qu'elle a elle aussi ses propres convictions.

Un programme "dans la continuité" et "le renouveau"

D'après le discours de la candidate, elle n'a pas l'intention de chambouler la politique menée jusqu'à présent du maire sortant, d'où l'évocation d'un programme "dans la continuité". Par ailleurs, Alexandra Cordier a dévoilé plusieurs propositions ou ce qu'elle appelle plutôt "une liste de solutions" pour le côté "renouveau" dont :

  • "La construction d'une nouvelle maison des associations" ;
  • "Étudier des innovations de transports tels que des taxis sur l'eau" ;
  • "La construction d'un téléphérique reliant le plateau de Saône au centre-ville de Besançon passant par la Citadelle en 10 minutes" ;
  • "La mise en place de navettes électriques et gratuites à la demande en cœur de ville tous les jours" ;
  • "Les transports gratuits pour les moins de 11 ans et les personnes au RSA et en demandeurs d'emploi" ;
  • "Le soutien des travaux de la N57 entre Micropolis et Beure" ;
  • "La construction d'un vélodrome sur le campus de la Bouloie" ;
  • "La création d'une brigade canine au sein de la police municipale" ;
  • "La multiplication de patrouilles mixtes police municipale-police nationale" ;
  • "L'armement des policiers municipaux uniquement lors des patrouilles avec les policiers nationaux" ;
  • "La création d'un nouveau parking dans le quartier Rivotte financé par les achats de boxes aux riverains" ;
  • "Offrir des places de cantine à chaque parent d'élèves qui en a besoin dès la rentrée 2020" ;
  • "Le développement d'animations commerciales au centre-ville et la création d'une nouvelle fête" ;
  • "Pas de hausse des impôts pendant la durée du mandat puisque les propositions sont finançables sans hausse d'impôt" précise la candidate.

Les réponses d'Alexandra Cordier sur l'armement de la police municipale et les transports gratuits :

Infos +

Les listes pour l'élection municipale de Besançon sont actuellement :

  • L'Équipe avec Anne Vignot en tête de liste (Europe Ecologie les Verts + parti socialiste + parti communiste + Génération.s)
  • La République en Marche avec Eric Alauzet en tête de liste (+ MoDem)
  • Bisontines-Bisontins avec Karim Bouhassoun en tête de liste
  • Mouvement Franche-Comté avec Jean-Philippe Allenbach en tête de liste
  • Les Républicains avec Ludovic Fagaut en tête de liste (+ Agir + UDI)
  • Besançon Verte et Solidaire dont la tête de liste est encore inconnue (France insoumise)
  • Le Rassemblement national (ex-Front national) avec Jacques Ricciardetti en tête de liste
  • Lutte Ouvrière avec Nicole Friess en tête de liste
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach « inéligible » pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L’heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l’élection municipale. Dans un style bien à elle, s’éloignant volontairement des clichés traditionnels des « hommes politiques », elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d’une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L’abstention frôle les 61 %
 

Politique

Travaux publics et coût de l’énergie : la FRTP BFC évoque de « grosses difficultés »

CRISE ÉNERGÉTIQUE • La 10e édition du Carrefour des collectivités locales se tiendra les 13 et 14 octobre 2022 à Besançon, à Micropolis. Quelques jours avant cet événement, Vincent Martin, président de la Fédération régionale des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté, a exprimé ses inquiétudes sur l’avenir lors d’un échange avec les élus locaux mardi 4 octobre. 

Maison d’arrêt : les élus de Besançon maintenant interpellent le ministre de la Justice

Jets de colis, cris, incivilités… Les parvis de la maison d’arrêt de Besançon, située dans le quartier de la Butte, sont le théâtre quasi quotidien de nuisances, ce que déplorent les riverains depuis plusieurs années. Pour porter leurs voies, les élus de Besançon maintenant, dont Ludovic Fagaut, ont écrit au directeur de l’établissement pénitentiaire ainsi qu’au ministre de la Justice fin août dernier.

« France 2030 » : 40 millions d’euros pour accompagner des projets stratégiques en Bourgogne Franche-Comté

Ce lundi 3 octobre, en présence du secrétaire général pour l’investissement en charge de "France 2030", Bruno Bonnell, le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Fabien Sudry, et la présidente de Région, Marie-Guite Dufay, ont signé, aux côtés de Bpifrance et de la Banque des Territoires, la convention régionalisée du plan "France 2030", qui mobilise 1 milliard d’euros de fonds publics à l’échelle nationale et 42 millions d’euros pour le territoire de Bourgogne-Franche- Comté, selon un principe de parité : 1€ investi par l’État pour 1€ investi par la Région.

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.9
ciel dégagé
le 05/10 à 12h00
Vent
5.61 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
70 %

Sondage