Municipale 2020 : les principales propositions sur l'écologie d'Éric Alauzet

Publié le 11/02/2020 - 19:00
Mis à jour le 08/09/2020 - 10:47

Le candidat investi par LREM a présenté ce 11 février 2020 ses principales propositions sur le volet de l'écologie dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale à Besançon. Il a également présenté six nouveaux noms de sa liste.

Le sujet de l'écologie tient à cœur à Éric Alauzet qui rappelle s'être joint à aux Verts en 1988 à l'époque où Antoine Waechter était numéro un du parti. "Dire qu'on est pour où contre l'écologie est déjà un constat d'échec. Aucun sujet ne doit échapper à la question écologique",souligne-t-il.

Voici les propositions du candidat :

  • Végétalisation dans tous les quartiers et mise en place d’un « plan de végétalisation citoyenne »
  • 100% de construction à biodiversité positive  : "C'est un concept de construction. Il faut restituer la qualité de la biodiversité", est-il indiqué.
  • Création d’un concours des rues végétalisées et des cours végétalisés (pour le festival des cours)
  • Protéger les collines du grignotage
  • Création d’une gestion en forêt d’exception communale : zones de vieillissement naturel, essences adaptées, et régénération (cela pourrait concerner 400 hectares de forêt).
  • Délégation au bien-être animal
  • Évaluation de la santé des animaux et de l’avenir du parc zoologique de la Citadelle
  • Réalisation avec les associations d’un centre de soins pour animaux à Chailluz  (parc)
  • Améliorer le cadre sonore et le bien manger dans les cantines scolaires : 80% bio et/ou locale (estimé par le candidat entre 25 30 % actuellement) Objectif zéro pesticide sur le territoire et zéro plastique dans les services municipaux
  • Collecter les encombrants (ex : mobilier) à domicile sur rendez-vous
  • + d'une "sorte de vide-grenier où chacun pourrait se servir sur place" (parallèle fait avec "Lulu dans ma rue")
  • Création d’ateliers coopératifs pour la réparation d’objets (échange des savoirs, de services, ...) en lien avec  les maisons de quartiers
  • De 300€ à 700€ d’aide pour l’achat d’un vélo électrique (aide en fonction des revenus)
  • 50 kilomètres de voies cyclables pour les 5 grands axes (rue de Dole, de Belfort, de Vesoul, de Gray, route de Lyon) – coût : 1,5 million € par an sur toute la durée du mandat avec comme objectif de faire passer la  part modale du vélo de 3 à 15%
  • Tram-train  : "À partir de ce qui existe déjà. Éviter les personnes seules dans les voitures aux heures de pointe."
  • Expérimentation de l’hydrogène sur les bennes à ordures et sur les bus
  • Généralisation des bus Gaz Naturel en ville
  • 1 000 toits solaires d’ici 2030 (ombrières sur les parkings, toits d’habitations, parkings tertiaires et  industriels)
  • Verdissement de la commande publique d’énergie en direction des fournisseurs d’énergies vertes  : "Pour les constructions avec des toits plats, favoriser les toits photovoltaïques ou végétalisés".
  • Susciter et accompagner des coopérations citoyennes et participatives pour investir dans les projets  d’énergies renouvelables
  • Bâtir des logements à prix abordables pour permettre à des familles modestes d’accéder à la propriété à Besançon grâce à l’office foncier solidaire
  • Priorité à la réhabilitation de logement, à la construction sur d’anciens bâtis pour limiter l’étalement urbain = refaire de la ville sur la ville
  • Aménager des espaces extérieurs réservés aux résidents (économie d’énergie)
  • Gratuité des transports lors des pics de pollution
  • Développer la végétalisation pour améliorer la qualité de l’air au bénéfice des enfants, personnes âgées et  des personnes vulnérables
  • Développer et identifier des parcours nature en ville pour favoriser l’activité physique et le bien-être

Six nouveaux noms à la liste du candidat :

  • Muriel LORIOD : 50 ans - Quartier Rivotte - Responsable de deux associations dans le domaine de l’environnement et du patrimoine
  • Nathalie BOUVET : 51 ans - Quartier des Chaprais - Bureau d’étude environnement et pédologie
  • Catherine THIEBAUT : 62 ans – Quartier des Chaprais - Présidente du SYBERT
  • Rémi STHAL : 55 ans – Quartier de Palente - Technicien supérieur à l’Office National de la Forêt
  • Oumhanie LEGEARD : 59 ans – Quartier Saint-Claude - Responsable du service de formation et d’insertion professionnelle à l’Université
  • Marie-Corinne CORBET : 67 ans – Boucle – Architecte en retraite

1 Commentaire

Encore une fois la même suggestion : rétablir un tarif normal pour le train Morre-Besançon ! Aujourd'hui, à 5 € l'aller simple pour 4 km, c'est scandaleux et dissuasif, et ça incite à prendre sa voiture alors qu'on aimerait éviter !
Publié le 11 fevrier 2020 à 23h41 par grlulu • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Politique

Régionales : la France Insoumise demande à Marie-Guite Dufay de lever ses « ambiguïtés » face à Macron

Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam, chefs de file de la France insoumise en Bourgogne Franche-Comté pour les prochaines élections régionales demande à l'actuelle présidente de Région, si elle se représentait, d'exclure tout accord avec LREM tout en appelant "l’ensemble des forces de gauche et de l’écologie à un choix choix politique cohérent en rupture avec les politiques macronistes".
Lundisociable
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.65
peu nuageux
le 08/03 à 21h00
Vent
2.27 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
68 %

Sondage